Aller au contenu principal

Radioactif 606

janvier 6, 2023

Radioactif  606

25 Octobre 2011

La crise pour des élections ?


La crise pour des élections ?

Personne ne doute plus du lien entre le parti libéral, fédéral ou provincial, et la pègre. Mais personne ne semble faire le lien avec le désir fédéraste de tuer ad vitam aeternam l’indépendance, C’est un tel affrontement de front que jamais les indépendantistes n’auraient cru cela possible.    

Ce n’est pas pour rien que Jean Charest a refusé durant deux ans qu’il y ait une Commission d’enquête sur le sujet.  

Mais, Jean Charest domine toujours dans les sondages.    

Comme lorsqu’il y a eu la crise économique en 2008, crise qui en réalité est de l’ordre de la fraude mondiale la plus pure ; Charest a sauvé son ami, en nous faisant perdre 40 milliards à sa place.    

Charest est un bon avocat, il a appris à jouer avec les mots et la réalité pour la rendre propice à ses actions et faire passer les autres pour des écœurants.         

Serait-ce que les Québécois croient la mafia plus efficace que nos gouvernements et sa police ?   

Cet entêtement de Charest pouvait surprendre, mais il vient d’ouvrir son jeu.    

Avec la fermeture des chantiers par les syndicats, Charest sur un plan mondial vient faire le jeu du pouvoir en s’attaquant de front à l’ennemi des riches : le syndicalisme. L’abolition des syndicats est une priorité pour la grande mafia mondiale.

En même temps, sur un plan local, il devient un héros parce qu’il s’attaque à ce que l’on identifie comme la mafia.       

Il devient ainsi un nouvel héros qui fait respecter la loi, mais qui pour mettre au pas la FTQ, il devra peut-être de déclarer des élections. Ainsi, François Legault, son frère siamois, n’aura pas le temps de prendre le pouvoir à sa place puisqu’il n’aura pas eu le temps de prévoir un coup émotif de cette espèce. Legault ne prendra pas la chance de perdre et dépenser ses millions.       

Pourquoi le projet du Québec= un pays, était-il entre les mains, de ceux qui maintenant sont rangés carrément du côté du pouvoir pétrolier ? Est-ce qu’on peut y faire un lien avec le Plan Nord qui est une nouvelle façon de faire voler nos richesses naturelles par la Chine et l’Inde ? Le Québec est-il la nouvelle Afrique ?

Dans un cas comme dans l’autre, la mafia mondiale est la grande gagnante. S’il n’y a pas d’élections, les syndicats auront encore perdu un peu plus de crédibilité.

Cette hypothèse sera vérifiée très vite. Aurons-nous eu des élections avant Noël?  Un scénario n’est bon que s’il n’est pas révélé.

01 Novembre 2011

Pose café.

Comme vous l’avez constaté la série «Spirale intraprojective» est terminée.

Comme je le disais, je ne voulais pas pleurer sur mon sort parce que sais que jamais on acceptera la pédérastie que l’on confond avec la pédophilie, à cause de l’ignorance crasse des féminounes. Si je prends une chance, tout est possible. Je l’assume.

C’est ainsi parce qu’on croit défendre nos enfants en écrasant leur droit à leur vie sexuelle et à leur vie privée. On croit encore que les enfants sont la propriété des parents.

Je suis pédéraste et je n’y peux rien, l’attrait sera toujours là, même si j’ai appris à prendre plaisir dans l’alcôve avec des gars de mon âge ou même plus vieux. Un cheminement qui n’a rien de surprenant et qui peut peut-être aider d’autres PÉDÉRASTES.

C’est évident que de travailler à plein temps pour subvenir aux besoins de tes enfants te donnent l’impression qu’avec tous tes efforts, tu as le droit de régir leur vie pour qu’ils ne soient pas blessés ou exploités. C’est aussi évident qu’il y a des malades qui peuvent même aller jusqu’à mettre leur vie en danger. Des maniaques, une mafia commerciale des organes et des adoptions, ça existe sur un plan international.

L’autorité parentale, je l’ai aussi vécu dans ma relation père-mère avec mes deux fils adoptifs qui vivaient sous ma jupe en dehors de l’école.  Tout se déroulait chez moi ou on sortait en gang.

C’est pourtant avec des paires à l’école que le plus vieux de mes fistons a appris les plaisirs de la drogue, plaisirs qui sont devenus avec le temps l’enfer de la cocaïne.

J’ai appris qu’il fumait de la marijuana en consultant une revue pour nous les profs de morale. Quelle surprise de le voir sur une photo, tirant son joint avec ses chums. J’ai fait comme mon père, pour éviter qu’il coure partout ailleurs, nous avons fait pousser du pot à la maison. Une liberté que le système a tuée pour protéger le territoire du marché de la pègre.

Pour moi, cela n’avait rien de criminel et de dangereux parce que j’avais moi-même fumé et il était préférable qu’on puisse se parler avec vérité et authenticité plutôt que de devoir agir en hypocrite. Quand les enfants ont un bon rapport avec leurs parents, ils n’ont pas besoin de campagne de promotion pour leur apprendre à dénoncer. Si quelque chose ne va pas, ils n’ont pas peur ou honte d’en parler avec leurs parents.

Depuis plus de 40 ans, je demande que l’on fasse une distinction très nette entre des rapports sexuels imposés et des relations sexuelles plaisantes et consenties. Il y a une différence fondamentale entre un viol et une incitation, et pourtant, on agit comme s’il y en avait aucune.   

La pédérastie, à moins d’être assez vigilant pour ne pas te faire prendre, est un enfer. La société agit comme la gestapo. Pour un petit toucher, ta vie est détruite. C’est de la folie pure.

Je voulais le dire.  Je l’ai fait.  Mon prochain CD aborde directement le sujet.  Pour moi, c’est devenu comme la politique, une affaire de « burn out !

Que l’on continue à avoir des règles qui incitent à la violence à cause de la peur que l’on crée avec ces relations de plaisir et on continuera de nourrir les informations de crimes dégueulasses.

La société en se comportant en scrupuleuse est responsable des jeunes qui se suicident parce qu’ils ne peuvent pas gérer leur différence et la haine des autres. Je ne peux rien.  J’abandonne.  J’ai fait tout ce que je pouvais pour faire comprendre la bêtise de la répression sexuelle.

02 Novembre 2011

Bravo M. Fournier, ministre de la justice du Québec

On voit jusqu’à quel point le gouvernement fédéral se moque du Québec à travers sa prétendue justice qui ressemble beaucoup à de la vengeance, particulièrement avec le projet de loi C-10.

Le registre des armes à feu, la loi sur les jeunes délinquants, des sujets qui font l’unanimité de l’Assemblée nationale et que répudie le fédéral du revers de la main, si on se fie à ce que dit M. Harper et ses forces religieuses.

Le fédéral est pris dans son avachissement devant tout ce qui est américain. Pourtant, les États-Unis sont la preuve que la répression n’a jamais rien donné sur le plan de la justice, même si ça coûte une fortune.

On essaie de nous faire peur en essayant de nous faire croire que pornographie juvénile est un danger pour les enfants. Et les jeux vidéo violents, eux ?  Les enfants soldats ? Il existe un regard parental pour s’assurer que les jeunes n’aient pas de mauvaises rencontres. Est-ce que la police va devenir des «baby sitters» ?

Que dire des nombreux suicides d’adolescents provoqués par les scrupules sexuels, le bourdonnement de la morale judéo-chrétienne ?  Va-t-on continuer même si on comprend maintenant que ces jeunes se tuent parce qu’ils ne peuvent pas endurer les propos d’une société scrupuleuse et homophobe ?

Notre société est responsable de la mort de ces jeunes ainsi que des cerveaux brûlés par les drogues dures.

Bravo M. Fournier, espérons que vous comprenez maintenant qu’il est urgent que le Québec ait son propre système de justice. Les valeurs de Harper ne veulent rien dire pour nous. 

02 Novembre 2011

Absent pour quelques jours.    

Je serai absent pour quelques jours, car je vais en voyage. À mon retour, plus précisément après le salon du livre de Montréal, je commencerai la publication d’un livre préparé par l’écrivain de Val-d’Or, Jean Ferguson.

10 Novembre 2011

La fronde contre Mme Marois.


Quand on s’en prend au seul parti qui puisse prendre le pouvoir et faire l’indépendance, on fait le jeu du fédéral. 

Personne n’est parfait, mais au moins chez les libéraux on appuie son chef, malgré tout.  Le PQ n’est pas encore identifié à la pègre comme les libéraux.

Reste à espérer que ceux qui reprochent à Mme Marois de ne pas être assez indépendantiste ou souverainiste (c’est la même chose selon son degré de peur) commenceront à parler de souveraineté plutôt que de s’attaquer à Mme Marois. Après tout, le but ultime c’est d’avoir un pays et le seul moyen est de prendre le pouvoir aux prochaines élections. Qu’on y arrive ne sera possible que dans l’union. Je crois qu’il faut des discussions entre les partis qui prônent l’indépendance pour ne pas se nuire aux prochaines élections.

Le seul moyen de protéger le Québec contre la mafia légale mondiale est sa souveraineté.

10 Novembre 2011

Un petit tour à Val-d’Or.  

Je suis retourné à Val-d’Or rencontrer mes amis qui enseignaient avec moi il y a maintenant 15 ans.  Ce fut un plaisir extraordinaire de revoir tout le monde de Percival.

Je peux difficilement reprendre le travail à radioactif.tv, car je serai absent une autre semaine pour participer au Salon du livre à Montréal.  Je serai au stand 52 avec la maison d’édition gaie L’arc-en-ciel littéraire. Je ne suis pas assez intelligent pour savoir comment continuer à publier des textes à distance. Un petit repos pour mes lecteurs.

Cependant, à mon retour, je publierai un livre écrit par Jean Ferguson et dont j’ai fait la préface à sa demande. Il s’agit de la littérature gaie à travers les siècles.

21 Novembre 2011

Ouf de retour !

C’est très intéressant d’essayer de nouvelles expériences. Ainsi, dimanche passé, j’ai participé à un nouveau récital de poésie au Centre communautaire gai et lesbienne de Montréal.  Ce fut un vrai succès.

On a aussi nommé les lauréats du concours littéraire Marcel F. Raymond.  D’ailleurs, l’Arc-en-ciel littéraire en publiera les textes l’année prochaine. Je suis maintenant directeur de cette jeune maison d’édition gaie.

Ma présence soulève souvent des tempêtes juste à cause de ma réputation, même si elle est fausse et surfaite. Durant ce temps, je demeurais chez Roger, mon nouveau petit ami. Il est mon aîné de deux ans. Tout un changement.

J’ai trouvé ça particulièrement long au Salon du livre.  Il y a foule, mais elle ne vient pas toute te parler. Par contre, j’y ai fait la connaissance de gens très intéressants comme l’auteur Paul Fehmiu- Brown qui a écrit des livres extraordinaires sur l’esclavage noir au Québec.

Eh oui !  Il y a eu des esclaves noirs au Québec.  Cet historien est non seulement connaissant, mais très sympathique. On peut lire sur lui au http://www.livres5continents.com  Il a aussi entre autres publié sur les inventeurs et héros noirs.

Il y a tellement d’auteurs que tu t’aperçois que tu n’es rien.  L’écriture est vraiment devenue une industrie.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :