Aller au contenu principal

Radioactif 536

octobre 26, 2022

Radioactif 536

Textes de 2009, p.1093

Correspondances d’Eastman

Je passe la fin de semaine aux Correspondances d’Eastman.  Deux jours de bénévolat et une journée pour assister aux ateliers.  Je continuerai mes petites histoires ou commentaires sur la vie dès que je le pourrai.


Québec mis à la porte… du Canada.

Je ne sais pas combien de siècles il faudra pour que les Québécois se réveillent.  Ils semblent avoir été si profondément endormis par la religion qu’ils ne se rendent même plus compte du fascisme  » harperien ».  Tout, même l’argent est synonyme d’indifférence.       

Les lois civiles indiquent que nous sommes encore dirigés par la pensée religieuse, mais en se cachant sous le visage de la protection.  Qu’est-ce que ça change d’avoir un curé pour nous dire de ne pas jouer aux fesses,  si ce même curé est en habit et se dit avocat, juge ou tout autre personnage qui se croit assez pur pour juger les actions des autres.    

« Comme on disait, il faut gagner notre souveraineté dans le respect des lois, mais on oublie que ceux qui font les lois sont de moins en moins intéressés à nous respecter ainsi que les lois.  Après les mesures de guerre en 1970, peut-on croire que les fédérastes respecteront les lois ? »  Ils ne l’ont jamais fait.    

Le Canada anglais menace maintenant le Bloc Québécois de ne plus recevoir les argents versés aux partis politiques fédéraux.  Une bonne bande de fédérastes sont tout à fait d’accord, oubliant que le jour où l’on ne fait plus parti de leur système électoral, c’est l’équivalent de nous mettre à la porte. 

Plus un mot à dire dans ce pays anglophone où nous payons des impôts et des taxes.  Accepterons-nous ça ?      Une autre action de censure : la censure de la pensée.  Une censure de notre propre identité.  Serait-ce que nous revenons aux années 1970 où nous étions carrément en guerre contre le Canada ?  Tuer la culture, c’est tuer la nation.  Le fédéral se sert de la morale pour le faire.  C’est la raison invoquée, la cause ou la conséquence ?   Le moyen employé est le versement des subventions.  Pas d’argent, pas de survie.        

Le grand chantage avant les élections à l’automne ou le mariage conservateur-libéral.   Faut-il une autre crise économique pour se réveiller ou sommes-nous déjà morts ?  Toutes les autres provinces ont eu les argents pour combattre la crise (fraude) économique mondiale, sauf le Québec.  Ce n’est pas assez clair?   Il ne faudrait pas qu’un seul conservateur ou libéral ne soit élu au Québec.  C’est justifier que le fédéral nous exploite.       

Ainsi, on commencerait à s’apercevoir que le bien du Québec n’est pas seulement celui des fédérastes.  Un tel geste prouverait au reste du Canada qu’on en a assez de les entendre se demander ce que veut le Québec.  L’indépendance, puisque nous ne sommes pas canadiens.  

Mais, s’il en est ainsi c’est aussi parce que nos représentants n’ont pas de couilles. 

Si on était unanime à exiger que le Québec soit français, seul responsable de sa langue, sa culture et son immigration, nous l’aurions peut-être;  sinon il faudrait avoir assez de respect envers nous-mêmes pour devenir un pays. Il est urgent qu’on se branche.

Le temps d’agir.    

Ce matin à TVA, Claude Poirier expliquait que Vincent Lacroix a une sentence basée sur le fait que voler par fraude n’est pas un crime avec violence.  

En quoi être privé de tes économies dans ta vieillesse, quand tu ne peux plus aller travailler, que ça te rend la vie quotidienne difficile, voire infernale, c’est moins traumatisant qu’une pipe si tu n’as pas encore 16 ans ?     

Une pipe, j’imagine que ça fait mal en tabarnak pour penser ainsi !  T’en rappelles-tu au moins ?  Faut que ça fasse mal en tabarnak pour que ça t’obsède durant cinquante ans minimum et que tu puisses dire que ça t’empêche encore de dormir.          

Ne riez pas les gars, c’est ce qu’on croit dans les tribunaux.  On prétend que se faire tailler une pipe par un plus vieux, c’est encore plus honteux que d’avoir ses premières règles chez la fille.  Et, si c’est toi qui la fais, c’est encore pire, tu risques probablement d’avoir des dents de castor.   

Quand je me suis présenté à la Commission Bélanger- Campeau pour dénoncer le système de chantage que constituait la nouvelle approche  » financière  » de la sexualité, le député libéral Ciacia m’a demandé à partir de quand un vol devrait aussi être considéré comme geste violent. 

Je disais que pour un crime sexuel sans violence, on devrait effacer le dossier après cinq ans, s’il n’y a pas de récidive ou s’il n’y a pas eu de violence quand le crime fut commis.  J’ai appris depuis que cette même prescription existe déjà pour le proxénétisme.  
 
Malheureusement, je ne savais pas ce qu’est une prescription.  Je me suis fait rabrouer.  J’ai eu l’air fou.  Sauf que mes prédictions se sont toutes réalisées. Certains diocèses ont fait faillite.  Des prêtres ont été tués en prison.  Et, les protestants ont profité des déboires des catholiques.  Les églises se sont vidées.  Et la pègre a conservé sa prescription, en acquérant de plus un pouvoir de chantage extraordinaire qui nait contre tous ceux qui ne croient pas que les caresses sont traumatisantes  AVANT 16 ANS…      

Voici ce qui en est de la prescription sur les proxénètes : une femme qui vit de prostitution ne peut pas porter plainte contre son « pim » cinq ans après le fait.  La prostitution, même individuelle et consentie est un crime.  Seule la pègre a su se servir de la Charte des droits pour se défendre et obtenir des privilèges.  On a même modifié l’âge de consentement de 14 à 16 ans, comme si les jeunes n’avaient aucun droit sur leur sexualité, aucune vie privée et ce, malgré tout ce que la science nous apprend sur le développement de la sexualité chez les jeunes.     

Au lieu d’agir,  selon les découvertes scientifiques, on a poussé encore plus loin la bêtise de l’approche religieuse face à la sexualité.  On ne va plus à l’église, mais on respecte rigoureusement ce qu’elle enseigne (au cas).   Même si c’est complètement débile.    

Plus besoin de boss, on s’autocensure.  C’est justement ça être aliéné . 

Notre système judiciaire encourage le vice en autant qu’il n’est pas sexuel, comme les curés le faisaient.  Pour moi, féminounes, curés, fédérastes, c’est du pareil au même parce que c’est la même morale :Money is God… sex is the devil.

 À part de relater cet événement, Le temps d’agir est un livre strictement politique, mais on ne le retrouve pas plus sur les tablettes de nos bibliothèques de l’Estrie. C’est comme Il était une fois dans les Cantons de l’Est.  Je n’ai pas besoin de parler de pédérastie pour être censuré.   

Malgré ma maîtrise en français, mes 15 ans d’enseignement, je ne peux même pas faire partie des bénévoles de la Fondation de la bibliothèque Memphrémagog.  Je dois démissionner de mon poste de vice-président, (même si l’exécutif compte seulement des adultes et tient une réunion mensuelle après la fermeture de la bibliothèque), au cas où je pourrais être en présence d’un jeune.  Ce qui est techniquement impossible.         

Pourtant, même dans une sentence, au pire, on exige que le type ne soit pas seul avec un jeune, durant un certain nombre d’années. 

Ce n’est pas la première fois que je vis quelque chose du genre.  Je suis aussi incapable d’être membre de l’Association des auteures(rs) des Cantons de l’Est, alors que j’ai participé à plus de 20 livres et que je n’écris pas pour la jeunesse.  Pourquoi cette censure paranoïaque ?              

Le Québec compte un million de personnes qui ne savent pas lire.  Avec des règles aussi stupides sur la sexualité, nous ne sommes pas sortis du bois. Tout est politique, mais aussi sexuel. 

La sexualité est « notre » schéma intérieur, par lequel on analyse la vie à partir de notre enfance.  
 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :