Aller au contenu principal

Radioactif 528

octobre 18, 2022

Radioactif 528

Textes de 2009, p. 1061

On a le pays qu’on mérite !

Si on a le pays qu’on mérite, les Québécois ne valent pas chers en intelligence, selon les derniers résultats électoraux.          

Après l’arnaque mondiale qui nous a coûté des milliards, après avoir élu un gouvernement qui nous mentait à pleine gueule, après s’être fait enlever nos institutions aux dépens de Toronto, on est encore assez idiots pour voter libéral. 

On aura ce qu’on mérite. Des gouvernements corrompus.  Une société qui ne peut pas réfléchir en dehors des sentiers des chroniqueurs de journaux manipulés par Québecor et Gesca.          

Apprenons l’anglais immédiatement plutôt que de perdre notre temps à essayer de sauver un français appelé à disparaître d’une manière ou d’une autre du continent américain parce que les francophones du Québec n’ont pas assez de couilles pour défendre leur identité. .  L’argent est tellement plus important que la culture. 

Laissons-la revenir au beau temps où tout était interdit de dire et de lire sur des propos sexuels.  Vivons dans une société castrée et selon ce que les autres pensent de nous.  Vive les religions devenues des multinationales et des sources de ségrégations de toutes sortes.  Soyons aussi bouchés que le commande notre foi.         

Avec de tels résultats électoraux, on peut se demander si ça vaut la peine de se démener pour évoluer et essayer de créer un pays extraordinaire.   

Le Québec est à droite comme le reste du Canada et on semble décidé de ne rien changer. On est vraiment «bouchés».           

Maudit que ça fait du bien de se défouler un peu ! 


Michaël Jackson enfin heureux.          

Michaël Jackson s’est enfin débarrassé de l’étroitesse d’esprit d’une bonne partie des humains.  Une maladie, une tare que l’on appelle juger les autres.   

Maladie ?  Suicide ?  Suicide assisté ? Qu’importe ! 

Fini le chantage !  Enfin, la paix… Ne plus être jugé par une bande de scrupuleux sexuels et par conséquent, d’irresponsables politiques… héritage d’un manque d’autonomie personnelle…

C’est ce qui arrive quand on ne peut pas penser par soi-même, qu’on s’est fait laver le cerveau depuis qu’on est enfant par des religions qui aspirent aux péchés pour vendre des absolutions…    

Pour un pédéraste, la mort est souvent , malheureusement , le seul moyen d’échapper à l’ostracisme. .. La méchanceté humaine!  Ce sont ces mêmes humains qui tiennent à une religion dont la base est l’amour et la charité pour exiger la mort de ceux qui n’obéissent pas à leur étroitesse d’esprit.           

Même se sauver du pays pour aller vivre ailleurs ce que l’on est (et qu’on voudrait t’empêcher d’être) ne donne rien ; car on a trouvé moyen d’inventer la peur du tourisme sexuel, le confondant avec celui de la pègre et de la police locales de ces pays.        

On oublie que dans certains pays, le mieux qui peut arriver à certaines familles, c’est qu’un des jeunes plaisent à un pédéraste, car là-bas, le sexe n’est pas tabou et péché.  Ces pays ne sont pas encore prisonniers d’une morale bourgeoise et contre-nature (être le contraire de ce que l’on est fondamentalement, la petite nature, comme on dit au Québec). 

La faim est le seul véritable péché de la chair.  On combat plus énergiquement la pédophilie ou la pornographie infantile que les meurtres que constituent les guerres.          

Ce manque de charité est d’ordre religieux et bourgeois. 

Plus tu es religieux, plus tu es fanatique et plus tu es intolérant.  Des centaines de personnes ont dû s’enlever la vie parce que les gueules sales ne leur laissaient pas la chance de vivre leur vie, même si elles étaient mille fois plus pures que les puritains qui les dénonçaient.   

Nous, cette maladie nous guette, plus particulièrement, depuis que les féminounes ont commencé à mélanger pédérastie et pédophilie. 

Même certains homosexuels rejettent les pédérastes, oubliant qu’eux, ils étaient à leur côté dans la lutte qui les a fait passer de  « malades mentaux» à gens ordinaires.  Les gais étaient assez riches que l’on a accepté le Village.   Les gais sont un marché somptueux. 

On continue à dire des pédérastes ce qu’on disait des gais : « ce sont des dégénérés qui refileront leur vices à nos enfants.», oubliant que les enfants ont droit à leur sexualité et leur vie privée.  Le principal but de l’éducation est de créer des personnes autonomes.  Le retour à la grande noirceur existera tant que les religions existeront.         

L’amour à la manière de la Grèce Antique, la pédérastie (nommée pédophilie par les féminounes depuis les années 1970) coûte une fortune à vivre.  C’est le seul crime pour lequel on est prêt à revenir 30 ans en arrière et pousser la peine jusqu’à la fin de la vie (une condamnation à perpétuité).  On a peur que les jeunes aiment ça.  Qu’on se le tienne pour dit : Le fascisme est plus vivant que jamais.

Malheur à ceux qui ont de l’argent et qui vivent cette forme d’amour, tous leschantages sont possibles, car, ceux qui nous dirigent sont les pires criminels de la planète et dictent notre morale où seul l’argent est dieu.  Vive la violence!  Vive le vol !  L’amour est dès lors un danger.

L’arnaque que constitue la crise économique mondiale actuelle en témoigne. Même la Chine fait sa petite crise contre Google pour faire semblant d’être un pays responsable. On agit comme si la sexualité était plus importante que de vivre décemment, ce que ne peuvent pas des milliards d’individus sur terre.  Hypocrisie, quand tu nous tiens !           

Malheureusement, Jackson n’aura pas connu avant sa mort la chanson québécoise de Daniel Boucher qui illustre le mieux ce qu’il doit penser de ses pourfendeurs :  » Ma bande de malades… »      

Il n’y a que la mort pour échapper à l’ostracisme.  Parfois, le corps choisit seul, pour nous, le moyen d’échapper aux tortures morales que propagent les gueules sales : un poison (plus efficace que l’arsenic) de l’Inquisition moderne.        

Mes textes sur le sujet ne sont pas et ne veulent pas être une confession publique.  Au contraire, j’écris sur le sujet pour rétablir un minimum de vérité, pour combattre l’étroitesse d’esprit que les féminounes engendrent avec leur paranoïa.  Cette aliénation, je crois, nous fera manquer la possibilité d’être une nation qui aura assez de couille pour devenir un pays. C’est le coût de l’aliénation. 

Cette haine de la sexualité est ce que nous ont laissé les religions comme héritage.   Tant qu’on n’aura pas la force d’admettre que les religions sont la source de presque toutes les discriminations, nous continuerons de tourner en rond.  

Cette réflexion à partir de mon gros nombril veut seulement amener les gens sincères à se poser quelques questions sur le sujet.  Plus nous allons, plus nous nous faisons manipuler par les médias.  Nous ne pensons plus par nous-mêmes, nous pensons ce que les dirigeants d’entreprises de presse veulent que nous pensons.              

Je suis encore exclus de l’Association desauteures des Cantons de l’est  parce que je suis pédéraste et que j’ose en parler positivement.   Le premier geste fasciste, même s’il est féministe, c’est la censure.  J’ai hâte de voir si ça changera avant le 29 août, soirée de poésie à Magog; mais je ne crois pas qu’elles auront allumé.        


Quand j’écrivis ma chronique dans le journal de cette association, on craignait déjà de mes tendances politiques.  Ce qui m’a toujours fait penser que le féminisme sert surtout le fédéralisme.   Quoique, de dire que je suis pédéraste, n’est pas tellement mieux, car les plus stupides pourront y voir un lien avec mon orientation politique. Et ce même si ça n’a aucun lien.  Tiens !  Tiens !

Le pessimisme fiche le camp. Virus doit prendre du mieux, mais il n’est certainement pas au bout de ses problèmes.   

C’est incroyable la similarité entre le Québec et la Grèce ancienne. Tous les sujets y étaient déjà abordés, ce qui veut dire qu’après 2.500 ans on n’a pas évolué d’un poil.          

Deux théories intéressantes.

Il existe deux nouvelles théories fort intéressantes.  Évidemment, on peut y croire ou non, mais elles formulent une conception de la vie qui nous invite à réviser les paradigmes qui créent notre monde.             

    Personnellement, je me demande :   

    1-    Qu’arriverait-il si nos sociétés étaient pour la liberté sexuelle (sans violence, domination, intimidation) et contre la violence ?      
    2-   Pourquoi n’y aurait-il pas une richesse maximum tout comme un salaire de base pour tous les hommes, de façon à assurer un partage plus équitable des richesses de notre monde ?       

La première étude est une discussion scientifique : la théorie des cordes.  Il est possible de la trouver sur wikipédia en textes, mais aussi en vidéos en allant sur Daily motion.com/.  Rendu là, on va dans la barre de recherche en haut à droite et on demande la théorie des cordes.  C’est exaltant.      

La deuxième étude : l’hyperscience.     

C’est plus discutable, mais ça demeure intéressant. Les vrais questions sont : Qu’est -ce que la vie, l’intelligence, la conscience ?  Cette théorie tente une réponse.  Malheureusement, le site qui diffusait ces textes est maintenant fermé.  Pourquoi ?  

Ces théories correspondent le mieux aux questions que je me pose depuis mon enfance.  Une passion comme une autre.  Vouloir comprendre.          

Je me devais de vous fournir ces informations, car elles constituent une voie de réflexion fort pertinente.  C’est peut-être vrai ou faux.  L’important, ce sont les questions soulevées.           

Excusez ce petit écart.  Je reviendrai à Virus dès demain.   

(Note : Virus est le seul tome que j’ai réédité au Québec. Les derniers amours de Platon, tome 1,  ainsi que le tome 3 ne l’ont pas été parce que je ne suis pas assez riche pour le faire. Cette série publiée à Paris a ensuite été interdite de publication sous prétexte que ça mettait la maison d’édition Edilivre en danger. Je n’ai jamais su quel danger. Et surtout, qui a fait les représentations pour que ces livres soient interdits, tout comme Le jeune espion)

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :