Aller au contenu principal

Radioactif 522

octobre 11, 2022

Radioactif 522

Texte de 2009, p. 1035

Lettre à Michael Ignatief.

La lettre lui a été envoyée le 27 mars et une copie a ensuite été envoyée aujourd’hui aux journaux suivants : La Tribune, de Sherbrooke, Le Soleil, de Québec, La Presse, de Montréal et Le Devoir, de Montréal.      

M. Ignatief.   

Je suis persuadé que vous remplacerez enfinSteven Harper.  J’espère que vous serez plus progressif que lui et que vous éliminerez les lois qu’il a introduites pour répondre à son idéologie doctrinaire religieuse.    
 
Je pense particulièrement à l’obsession de contrôler la sexualité des individus (l’âge de consentement à 16 ans au lieu de 14 ; la censure dans la culture, etc., même si c’est une offense aux droits de l’homme et à celui du droit à une vie privée).

Plutôt que d’interdire comme on le faisait jadis, on devrait éduquer de manière à créer une conscience personnelle et l’autonomie de chacun en ce domaine. Tant qu’il n’y a pas de violence, la sexualité est affaire individuelle.  Si on mettait autant d’énergies à combattre la violence et l’injustice sociale qu’on met pour combattre la liberté sexuelle, nous aurions un monde qui apprendrait le vrai sens de la solidarité.  Un mot essentiel dans le contexte de crise actuelle.  Et, on ne viendrait pas de se faire voler 40 milliards au moins.

Ces argents économisées (militarisme, police des mœurs) serviraient mieux en étant investis dans des programmes sociaux aptes à combattre la pauvreté et le désarroi de ceux qui perdent leurs emplois.  Car, disons-le franchement, la crise économique actuelle n’est en somme qu’une vaste fraude mondiale des banques et des spéculateurs.  Voler des milliards, ça laisse notre système indifférent.           

Je dois avouer que mes espoirs sont très limités ; car je pense que libéraux et conservateurs se nourrissent des mêmes valeurs et des mêmes idées.  En temps d’élections, il suffit de cracher sur le Québec pour que le reste du Canada applaudisse.  Ce ne sont pas les Québécois qui sont séparatistes, mais les Anglophones du reste du Canada qui veulent rien savoir des Québécois.  C’est tellement ça que le fédéral continue de s’occuper de notre immigration, notre langue et notre culture.  Ne croyez-vous pas qu’une nation devrait être maître absolu dans ces domaines?  

Je suis auteur.  J’ai publié 20 titres, dont certains dans des maisons d’édition reconnues.  Depuis quelques années, je publie deux carnets sur internet et j’ai plus de 200 visiteurs à tous les jours (250,056 en deux ans).  Heureusement, car nos gouvernements ne font rien pour aider les écrivains.             

Il y a quelques années, je recevais environ 1,000$ par année pour les livres que l’on trouvait en librairie dans les universités.  Depuis, sous prétexte qu’on cherche mes livres dans d’autres endroits secrets, la Commission du droit de prêts publics ne me verse plus que 300$ par année.  Je ne comprends pas pourquoi on ne paye pas pour un livre retrouvé auparavant en bibliothèque, même si on ne trouve pas ce même livre dans une autre bibliothèque, l’année suivante, car ce livre est toujours publié.  Est-ce qu’il disparaît?  C’est complètement fou.       

À mon avis, si un livre a déjà été recensé une fois dans une bibliothèque publique, il devrait automatiquement recevoir au moins le minimum de sa catégorie les années suivantes, même si on ne le trouve pas dans la bibliothèque servant de repaire cette année-là.       

C’est quand même mieux qu’au Québec, où je n’existe même pas.    

Cette somme d’argent ne nous permet même pas de payer le papier, l’encre et les frais pour présenter un manuscrit.  Encore moins pour publier à compte d’auteur.  Et, comme vous le savez, la publication est maintenant l’affaire de deux ou trois éditeurs à cause de la concentration de l’édition au Québec.  Malheur à vous, si vous ne pensez pas exactement comme on veut que vous pensiez.  La censure est aussi pire, sinon pire, que dans ma jeunesse. Elle est juste un peu plus hypocrite.           

Comme vous voyez, je ne crois pas que le fédéralisme soit une solution pour notre culture.  La solution est que le Québec devienne le seul maître sur son territoire en tout ce qui touche la culture.  On n’est pas dupe.  N’importe quel parti fédéraliste ne nous accordera jamais ce droit élémentaire.  J’espère que vous comprenez mon point de vue.

 Y a des fois…        

Y a des fois où on n’est même pas certain de ce que l’on pense.  Des jours, où l’on se demande si on ne se prend pas pour un autre.  Je me demande si un jour je serai capable d »être moi-même.

Power Corp. et la Caisse de dépôt.

On m’a dit ce soir, lors d’un spectacle à Magog, l’information suivante :   

Power Corp. aurait acheté des tonnes de papiers commerciaux.  Lorsqu’ils se seraient aperçus qu’ils venaient de se faire avoir pour des milliards, ils se seraient arrangés de façon à ce que ces mauvaises transactions soient rachetées par la Caisse de dépôt du Québec.        
   
Ma profession de journaliste a fait milles tours et j’ai préparé les questions suivantes :
          1- Est-ce vrai?           
          2- Le passage de M. Brousseau, de la Caisse à Power Corp., serait-il une récompense pour avoir sauvé Power Corp. de pertes qu’on retrouve par la suite à la Caisse de dépôt? 
          3- L’arrivée du nouveau président. M. Michel Sabia, Est-il le choix imposé par Jean Charest pour Power Corp. à la Caisse?   Serait-ce la mainmise de Canada Inc. sur Québec Inc. afin de tuer le Québec économique.       
         4- La Caisse de dépôt veut «geler les argents versés aux prestataires pour une période de dix ans». Est-ce à dire que ce gel ne tiendra pas compte de l’augmentation du coût de la vie?   
         5- Est-il vrai qu’au moment où on parle d’une inflation de deux pourcents, juste les patates auraient augmentées leur prix de 20 à 40 %?  Est-ce que les statistiques servent à mentir?  Avec l’inflation réelle, mondiale, ne serons-nous pas nous aussi de très pauvres citoyens au cours des prochaines années?           
         6- Comment ferons-nous pour trouver l’égalité entre tous les humains?  Qu’arrivera-t-il aux riches qui se fichent que des milliers de gens meurent à leur place?

Bonne fête des mères !

Ma mère était tout simplement merveilleuse, c’est d’ailleurs, le cas de toute ma famille.  J’ai vécu une enfance fabuleuse à Barnston.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :