Aller au contenu principal

Radioactif 420

juin 29, 2022

Radioactif 420

Texte de 2008, p. 731

Les nerfs, M. Dubourg!

Le député libéral provincial de Viau, M. Emmanuel Dubourg, demande rien de moins que de revoir la notion de liberté d’expression dans la Charte des droits, à la suite de l’appellation de reine-nègre à l’endroit de Mme Michaël Jean par Victor-Lévy Beaulieu.

C’est pas gentil, ce n’est pas poli, mais : Les nerfs!  Les nerfs!   Après Nathalie Simard qui prétend qu’un toucher à caractère sexuel est pire qu’un meurtre, voilà qu’un autre excité voudrait changer nos lois parce qu’un écrivain a assez de culture pour reprendre une vieille expression littéraire et manifester ce qu’il ressent quant à la gouverneure-générale Michaël Jean, laquelle est une honte politique pour plusieurs Québécois. 

Ce que personne n’ose dire, mais qui correspond à ce que presque tout le monde pense en silence.             

Lévy- Beaulieu ne s’en est pas pris à la communauté haïtienne, mais à Michaël Jean. 

En acceptant de devenir gouverneure- générale, elle savait que dans la tête de bien des gens, elle devenait la putain nationale.  Alors les nerfs. 

Quand on traite faussement un individu de pédophile, on n’a aucune protection de la Charte parce que ça fait l’affaire du système judiciaire.  Pourtant, c’est vraiment condamner quelqu’un à la mort, car, en étant perçu comme pédophile au Québec, tu perds presque tous tes droits au travail ainsi qu’au bénévolat.   Tu ne peux même plus voyager.          

Victor Lévy Beaulieu aurait dû clairement dire que pour plusieurs nationalistes québécois Michaël Jean est une putain nationale, car après avoir « fleurté » avec des gens identifiés au FLQ, voilà qu’elle est protégée par la GRC pour effectuer les coups de cochon du fédéral à l’endroit du Québec.  Est-ce préférable de l’appeler ainsi? 

On peut aussi la nommer la vire-capaud nationale.  Ce n’est pas parce que quelqu’un est visé personnellement que toute la communauté haïtienne l’est. 

Je comprends que pour les jeunes Haïtiens, elle est un modèle de réussite.  En ce sens, personne ne peut se méprendre et au-delà de la politique, on ne peut que s’en féliciter.        

Un Haïtien d’origine est aussi un Québécois et le bien du Québec exige que tous ses citoyens soient bien et respectés.  Cependant, vous réagissez comme les musulmans qui s’énervent dès que quelqu’un fait une caricature de Mahomet.  Une réaction d’hystérique.  Plutôt que de vouloir restreindre la liberté d’expression, demandez-vous si la nomination de Michaël Jean fut autre chose que l’opportunité d’essayer de ramener les Haïtiens du Québec dans le giron fédéraste. 

Posez la question, c’est y répondre.  Une position politique ne nous place pas au-dessus des critiques et des caricatures.  Les nerfs!  Ou elle était idiote ou elle savait que ce qu’elle faisait n’est pas jojo : elle a trahi le sentiment antimonarchique de la majorité des Québécois pour servir de roi-nègre au fédéral afin de ramener une communauté haïtienne trop nationaliste au fédéralisme.   Une femme, c’est une reine qu’on appelle ça.  Avant de chialer, on devrait avoir un peu de culture.  Cependant, on devrait éviter ces propos qui peuvent être perçus comme racistes.        

Ayant adopté des enfants quasi noirs (Bangladesh), j’ai constaté qu’ils se traitent de nègres entre eux : le Haïtien étant moins noir que celui qui arrive d’Afrique , donc, il est selon eux moins nègre.   Le racisme est affaire d’éducation et souvent de religion. 

Si le contexte littéraire donne raison à Victor-Lévy Beaulieu, il faut se réjouir que dans la réalité la position de Mme Jean aide les jeunes Haïtiens à mieux s’intégrer au Québec.  Dans ce sens, il est préférable de contenir sa colère. 
 
M. Harper et Mme Jean ont manqué de jugement en se présentant en France pour le 400è de la ville de Québec.  La gouverneure-générale, est qu’on le veuille ou non, le symbole de la conquête.  Normal que des Québécois en aient plein le casque de ces petites joutes politiques. 

Quand on pose un geste politique, on peut s’attendre à se faire dire ses vérités.  Le Québec est dirigé comme une colonie canadienne. Pas surprenant que le député pète les plombs : il est Haïtien et fédéraste.  Mais, au Québec, la liberté d’expression est une valeur sacrée.  On y touche pas… même s’il aurait été préférable que M. Beaulieu pense deux fois à ce qu’il dit avant d’ouvrir la bouche.     

On a pas besoin de querelles aussi puériles qu’inutiles pour se construire un pays à nous. On veut que le Québec soit tolérant.  Alors, Dubourg-Beaulieu, embrassez-vous, ce sera plus gai…

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :