Aller au contenu principal

Radioactif 389

mai 29, 2022

Radioactif 389

Texte de 2008

Québec en danger.

Qu’est-ce qu’on attend pour se réveiller ?  Jamais la culture québécoise n’a été aussi en danger que maintenant.  Le français prend le bord et l’organisme qui devrait le défendre est justement celui qui le trahit, en refusant d’exposer la situation véritable. 

D’autre part, on se laisse endormir par le gouvernement fédéral conservateur qui a réussi en hypocrite à rétablir la censure au Québec.  L’œuvre des féministes rétrogrades (féminounes) porte fruit.

Évidemment, on s’est servi de la peur de la pornographie infantile pour nous passer ce sapin. 

Quand la loi sera abrogée, Ottawa tiendra tous les créateurs du Québec par les testicules et il n’aura plus qu’à serrer la ceinture pour contrôler chaque lettre ou chaque image créée par les créateurs québécois. 

D’ailleurs, Ottawa veut revoir la loi sur l’avortement. 

Quand le fédéral aura ce pouvoir, l’ordre public mettra au monde sa police politique.  Les  » On est au coton  » seront monnaie courante.   

Par expérience personnelle, je sais que le fédéral n’hésitera pas à piétiner les lois du Québec.  Il n’a pas hésité une minute à geler une partie de ma préretraite, même si c’est illégal. 

Si la nation québécoise signifie quelque chose et qu’elle veut survivre, il faudra apprendre à se tenir debout et mettre Ottawa à sa place.  On a même plus de temps à perdre à discuter de possible association. 

Il faut devenir un pays autonome et ça presse. 

Tout ça mijote dans une situation mondiale encore plus absurde, car sur le plan mondial les multinationales du pétrole condamnent des millions de personnes à crever de faim… Qu’est-ce qu’on attend pour les boycotter dans la mesure du possible, car ils profitent du fait que c’est un bien essentiel.  

On a un urgent besoin d’allumer, de trouver des moyens de réagir si on ne veut pas que l’économie fasse péter la planète…

Ceux qui nous dirigent sont des criminels qui ne pensent qu’à leurs profits...

Que ce soient des gouvernements Occidentaux, Iraniens, Chinois ou autres, ce sont des capitalistes sans scrupules et sans âme. 

La crise alimentaire ne fait que commencer, elle se traduit, ici,  par cette étude où l’on essaie de nous faire croire que dans une sociale démocratie, c’est l’utilisateur-payeur qui paye, même s’il est pauvre. 

On essaie de nous faire oublier que sans notre argent Hydro n’existerait pas.  J’en ai marre qu’on nous compare toujours au reste du Canada.  Les conditions de vie ne sont pas pareilles. 

Quand ce sont les riches qui réclament une augmentation, comme les médecins, les statistiques sont vraies ; mais dès que ce sont les plus pauvres, on prétend que ça ne s’applique pas.

Ceux qui croient encore à la liberté doivent se réveiller, ça presse, très bientôt ce sera trop tard. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :