Aller au contenu principal

Radioactif 254

janvier 9, 2022

Radioactif 254

21 Novembre 2007

Mgr Ouellet.

Le cardinal de Québec tombe sur ses genoux et nous demande pardon pour ce que l’Église a fait au Québec : un viol de conscience qui a duré des siècles où l’Évangile s’est mise à parler de cul alors que le Christ en dit pas un mot.  Sauf quand il dit à Marie Madeleine qu’elle est sauvée parce qu’elle a su aimer.

Le pire ce n’est pas d’avoir joué aux fesses avec des petits gars (probablement consentants), mais d’avoir continué de maintenir que c’était péché mortel et d’essayer de se  racheter à coups de millions, ce qui a contribué à créer l’industrie du chantage. 

Malgré tout, Mgr Ouellet a raison.  Il faut pardonner à l’Église « allez et ne pêchez plus», reconnaissez le mal que votre misogynie a fait aux femmes, que votre intolérance a provoqué envers les homosexuels. 

Mais, surtout n’oubliez pas que Dieu pardonne qu’à ceux qui ne veulent vraiment pas recommencer. 

Je suis loin de croire que demain l’Église reviendra à l’essentiel de l’Évangile : aimer tous les humains, surtout ceux qui sont les plus démunis ainsi que les pécheurs.  Ce serait trop beau.  Un miracle, quoi ! 

L’Église ne voudra jamais reconnaître que le péché de la chair c’est une invention de tordus.

21 Novembre 2007

La pédérastie mise à nu.

C’est quand même invraisemblable que mon livre La pédérastie mise à nu soit décriée par des féministes réactionnaires que j’ai nommées féminounes pour respecter les vraies féministes alors que le fond de la réflexion porte sur le besoin de revaloriser  la sexualité chez les femmes pour permettre une vrai et authentique égalité entre hommes et  femmes. 

Comme dans mon mémoire à la Commission sur les accommodements culturels, j’affirme que toutes les religions sont misogynes et intolérantes.  

Je dis aussi qu’on prétend vouloir protéger les jeunes, mais que leur campagne de dénigrement de la sexualité est un des facteurs important de suicide chez les adolescents. 

Comment te croire pure quand à l’adolescence tu découvres des besoins sexuels encore insoupçonnés, mais surtout incompris, parce que la honte que l’on crée autour de la sexualité, fait de toi une bête qui est nourrie  par son ignorance et  la censure;  alors que ce que tu vies est tout à fait normal

La chasteté, elle, est une maladie car on confond spirituel et matériel.  Nos lois sexuelles sont souvent contre-nature ou du moins ignorante de la réalité sexuelle humaine.

Comment peut-on se croire d’une pureté absolue quand on est prêt à ce que des gens soient tués par la création d’une liste de pédophiles rendue publique. L’imbécile qui me harcèle en prétendant que je suis pédophile (je suis pédéraste) fait appel à l’existence de cette liste et d’une comunauté anti p.édophile existante. Mais, je pense qu’en me parlant de Richard Martineau, il tente de me mettre sur une mauvaise piste pour l’identifier. 

Faut vraiment être malade pour croire que la chasteté est plus importante que la vie. 

Un tel registre, s’il y a danger de violence,  peut au mieux appartenir à la police s’il est utilisé intelligemment.  Bravo au ministre de la Justice, même s’il est libéral, il  a eu l’intelligence de dire non merci. 

22 Novembre 2007

La famille/système.          

L’hétérosexualité n’existe pas sans la procréation.  Il a donc fallu concevoir toute la société en implantant la famille.  Elle devint le sens de la vie de la très grande majorité des humains, car un des plus grands objectifs individuels demeurent de se plaire à soi-même.  On naît seul et on meurt seul.   Mais, il est aussi fondamental de se reproduire pour continuer d’exister.

Pour manipuler la majorité, le système a dû maintenir un degré de pauvreté presqu’extrême de façon à concentrer les efforts des gens à maintenir un certain standard aux membres de la famille. 

Les hommes ont dû se concentrer sur cette tâche de pourvoyeur alors que les femmes se sont vues obligées de s’occuper des plus petits.  Chacun a concentré ses efforts sur cette vocation. 

En augmentant le coût de la vie, on ne force plus seulement l’homme à devoir travailler comme un fou de l’adolescence à la mort, mais la femme doit en faire autant.  Il faut deux salaires à la maison pour pouvoir survivre convenablement. 

Plus la société nous tient à la gorge, plus elle peut s’enrichir.  Avec la peur, elle entretient une industrie de la guerre pour avoir le même contrôle sur les états que sur les familles.  Plus elle nous fait peur, plus elle peut s’enrichir en assumant notre protection artificielle. 

C’est ainsi que l’on invente de nouveaux dangers : celui de la sexualité est encore celui qui pogne le plus et chez le plus grand nombre de gens, car tout le monde est sexué. 

Plus la protection touche de domaines,  plus elle rapporte,  car tout est taxé.  Dans cette perspective, l’individu n’est pas grand-chose.  C’est la masse qui est payante. 

Une forme de liberté et de conscience personnelle risque de déséquilibrer ce système d’exploitation systématique des individus.   Il ne faut pas éveiller les consciences.

22 Novembre 2007

Religion / judiciaire.         

Le système judiciaire tente de refaire le même coup que les religions en contrôlant la sexualité des individus.  Toute forme de prostitution en dehors du mariale est illégale.  L’État est maître de ton corps.  En l’interdisant,  la police peut ramasser des amendes et avoir un oeil très attentif sur tous ceux qui ont l’esprit trop large.  La prostitution est une forme d’infidélité pour hétéros… l’herbe dans le champ du voisin.   Elle rend légitime le regard du couple qui veut se protéger.    Par contre, ceux et celles qui veulent vivre de prostitution peuvent seulement tomber au main de la pègre ou de proxénètes (c’est la même chose), car seule, elle aura non seulement à se protéger de la pègre, mais aussi de la police.  La raison est simple : les revenus doivent être perçus par l’état qui les distribuera dans les bonnes poches… L’état est le législateur.  Il définit la route que doivent emprunter les revenus pour être bien acceptables socialement.  Le marché du travail ou le travail au noir.  Comme dans l’Église, il n’y a que les voies du bien ou du mal, mais elles aboutissent toutes les deux dans un même portefeuille.  Plus les gens sont fanatiques, plus c’est payant.  Pas question, par exemple, de protéger les prostituées.  C’est une dépense que la morale rendra inutile aux yeux de la majorité d’où faut-il défavoriser le sexe en dehors des normes.  Ainsi , le sexe demeure un des plus beaux rackets que la société a inventé pour se faire de plus en plus de profits.  Il ne faut pas croire que le mariage vient y changer quelque chose, ce n’est qu’une licence comme toutes les autres.  Elle te permet de coucher avec celle de ton choix.  À vrai dire, sans l’amour, le sexe et un commerce qui se maintient par l’esclavage du désir.  Plus il est alléchant, plus il est difficile, plus on est prêt à consentir d’efforts pour l’avoir.   La liberté est une valeur ajoutée. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :