Aller au contenu principal

Radioactif 231

décembre 17, 2021

Radioactif 231

04 Novembre 2007

Comme tout le monde… 

Si j’avais été comme tout le monde quant à mon évolution sexuelle, j’aurais accepté la chasteté absolue jusqu’au mariage prêchée par nos curés et je n’aurais jamais eu tous ces problèmes.  C’est vrai.   Juste ta petite cédille entre les deux jambes bouleverse et oriente à jamais ta vie parce que depuis des millénaires de grands esprits tordus s’ingénient à te forcer d’entrer dans un  » cadre  » de ta naissance à ta mort.  Les institutions sont là pour s’assurer que tu ne bouges pas d’un iota hors des sentiers prévus et fixés pour ta petite carcasse.  Ton statut social détermine tes droits.  Plus tu es rigide, plus tu es protégé par ce système du crois ou meurs.  Si tu es un juge ou un président tu peux jouer aux fesses tant que tu voudras, en autant que personne ne le sache.  L’hypocrisie c’est comme le pouvoir, ça vient d’en-haut.  Marx parlait de lutte des classes.  Il n’avait pas complètement tord.  Si tu es millionnaire, tu ne peux pas l’être devenu sans avoir plumé quelqu’un ou découvert quelque chose.  Les grosses poches se protègent entre elles.  La vrai révolution est de créer un monde parallèle dans lequel tu peux vivre tes idéaux car autrement  tu payes pour te faire casser la gueule dans une manifestation tenue pour dénoncer ton exploitation.  Plus tu montes dans la hiérarchie, moins t’es atteignable.  Ce qu’on oublie : je suis pédéraste par nature, j’en suis fier, même si je sais que la très grande majorité me condamne.  Je suis heureux tant que les étroits d’esprit ne se mêlent pas de mes amours.    

04 Novembre 2007

Libéraux, PQ et ADQ…    

La Tribune a toujours été le porte-parole du parti libéral et du clergé.  Pas étonnant que Sherbrooke ait tant de difficultés.  Les libéraux ne pensent qu’en fonction de l’argent et des profits à réaliser.  C’est le parti des anglophones (un peu normal) et des gens d’affaires, des boss comme disait le manifeste du FLQ.  Quand je suis tombé dans le piège de Val-D’or, et que je me suis ramassé en dedans, je me disais qu’il n’y a qu’une différence entre le PQ et les libéraux.  On se sert d’un idéal un bout de temps pour nous encourager à investir le plus possible dans un projet d’indépendance qu’on ne veut pas réellement réaliser et quand le doute s’installe, c’est le retour des libéraux qui peuvent piger directement dans l’assiette parce qu’il n’y a personne pour les arrêter.  On me répliquait que les politiciens passent, les fonctionnaires restent.  Qui ont vraiment le pouvoir ? Si l’ADQ n’était pas de droite, ce serait sûrement une alternative sérieuse, mais on risque que ce ne soit que du vent.  Le Québec a besoin d’un parti politique qui va se tenir debout devant Ottawa et défendre notre culture.  Le Québec est bourré de talents.

04 Novembre 2007

Censure et démocratie.  

J’avais la réputation d’être un journaliste dangereux parce que je n’étais pas achetable.  Selon Maurice Bellemare,  j’étais le seul qu’il craignait parce que je n’hésitais pas de les mettre en bouteille.  Pour moi, la censure c’est le pire ennemi de l’individu et de la démocratie, même si on l’établit toujours sous le faux prétexte de défendre les jeunes.  On a créé une littérature de la jeunesse, sous prétexte de défendre les jeunes de la sexualité.  Notre société libre et démocratique a institutionnalisé la censure.  On est encore plus janséniste, plus hypocrite que sous le règne de la grande noirceur.  L’épuration se fait par le nivellement de la pensée, par l’extraction de tout ce qui est sexuel, donc personnel.  C’était une pensée communiste : tout le monde est strictement pareil ce qui a permis que les foules et les peuples soient exploités par des partis et un petit groupe de dictateurs.  Le communisme est une forme d’exploitation comme le capitalisme.  Ceux qui veulent empêcher les jeunes de ressentir leur sexualité sont des esprits tordus, des malades qui voient des dangers dans tout ce qui est sexuel, même s’il n’y a pas de violence.   Mais, ils refusent de voir les assassinats dictés par ceux qu’ils considèrent comme leurs modèles.  L’ignorance ne crée pas l’autonomie d’un individu.  Sa naïveté est responsable de sa servitude.            

Par contre, j’étais d’une lenteur incroyable pour détecter tout ce qui était croche.  Aussi, quand ça arrivait , il n’y avait même plus un doute possible et les conflits arrivaient.  La seule chose qui a changé dans ma compréhension de la société : tous les partis politiques aboutissent à la même corruption ou la même domination …

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :