Aller au contenu principal

Radioactif 227

décembre 13, 2021

Radioactif  227

03 Novembre 2007

Dictature féminoune.       

Nous vivons de plus en plus sous la dictature féministe woke au Québec. Celle-ci est appuyée par les intellectuels et répandue par les média. 

Quand on regarde la qualité de l’information, ce n’est pas étonnant de constater que notre culture pique du nez. 

Les féministes réactionnaires (féminounes) qui mènent le bal aujourd’hui maintiennent la dictature religieuse, donc, antisexuelle qui étouffait le Québec quand j’étais petit. 

Sous prétexte de défendre les enfants des mains des mauvais pédophiles, on crée une littérature expurgée de toute pensée sexuelle. La censure est déguisée en règles pour protéger les jeunes.  On est ainsi à créer une société d’hypocrites et de «stools». 

Comme les religions, cette nouvelle morale immorale et antinaturelle conçoit le toucher non comme un geste de tendresse et d’appréciation, mais un crime.  C’est tellement débile que l’on prétend qu’une caresse sexuelle, c’est pire qu’un meurtre. 

Les hommes incapables de se passer de femmes, avalent cette stupidité et n’osent plus ouvrir la bouche pour ne pas être identifiés aux misogynes ou aux pédophiles.  D’ailleurs, quand on veut retirer un bonhomme de la société, on l’accuse d’être pédophile.  C’est entre autre le lot de beaucoup d’hommes dans les familles reconstituées. 

Une société de plus en plus malade, de plus en plus paranoïaque.  Les féminounes ont mis la main sur la littérature et dans quelques années,  elle sera aussi fade que la morale qu’elles portent.

Évolution de l’amour.      

Quand j’étais jeune, j’étais très religieux.  Cependant, la sexualité était une curiosité, une expérience de plaisir alors que les vrais préceptes religieux étaient : tu aimes ton prochain, tu ne le juges pas, tu ne mens pas, tu aides d’abord ceux qui ont de la misère. 

Quant à l’amour, je l’ai défini dans un de mes poèmes dans Hymne à l’amour, le vice et la révolte : l’amour, c’est d’abord l’attraction d’un corps jeune et beau.  Avec les années,  j’y ai ajouté la nécessaire égalité et liberté entre les partenaires. 

À mon sens, il est impossible de vivre de l’amour dans la souffrance, à moins d’être sadomasochiste.  Ce que je ne suis pas, on ne peut pas tout avoir.  Puis, ayant adopté mes deux fistons,  j’y ai ajouté la responsabilité. 

Cette évolution fut parfois très lente, avec des régressions, mais elle fut constante.  Je suis très fier d’avoir vécu douze ans avec Rouhed et pouvoir affirmer que notre relation fut d’une chasteté exemplaire. 

Comme je l’ai dit déjà, la seule chose que je me reproche parfois, c’est d’être allé travailler à l’extérieur pour fouiller plus à fond l’histoire de la Thérèsa, payer mes dettes, ne pas trop être attiré par sa beauté toujours grandissante alors qu’il était strictement hétéro;  mais parfois je me demande si ça aurait changé quelque chose que d’avoir été plus présent.  J’étais sa sécurité ? 

Les hommes ont peut-être besoin d’être moins volage, mais je ne comprends pas la fidélité des femmes qui tournent automatiquement en jalousie et en possession.  Une dictature émotive. 

C’est certainement ce qui m’a le plus déplu et le plus écarté des femmes.  Je voulais absolument avoir un enfant, mais sans à avoir endurer la mainmise de la mère.  Je n’ai jamais accepté d’être étouffé par le contrôle de qui que ce soit. 

C’est l’avantage que Jimmy avait sur toutes mes nouvelles flammes naissantes pour obéir aux sirènes de la normalité.   


03 Novembre 2007

Sexe et religions.  

Les règles sur la sexualité nous viennent des temps où dieu était tout et parlait aux hommes.  Une première institution de domination.  Il allait jusqu’à nous dire comment se comporter face à notre pénis. 

Bizarre qu’il ne s’est jamais manifesté depuis pour nous indiquer comment vraiment aimer profondément.  Maintenant, les descendants de ce que l’on pourrait classer comme les conservateurs dominent la pensée des hommes sur presque toute la terre, grâce aux communications et aux traditions.  Un des meilleurs exemples est la circoncision. 

Les religieux prétendent que dieu lui-même, qui n’a jamais connu les effets d’une érection, est venu dire à Abraham, qui jouait bizarrement avec le zizi de son fils, qu’il faudrait dorénavant être circoncis pour que l’acte de procréer soit sacralisé. 

Une chance que je n’étais pas Abraham, j’aurais bu ma descendance…Les nerfs, c’est une farce !

03 Novembre 2007

Au Québec. 

Il est bien entendu que dans certains cas, la circoncision est obligatoire parce que le prépuce voyage difficilement sur le gland ou est trop serré pour permettre au gland d’être bien lavé.  J’ai connu un individu qui a dû endurer cette opération à la suite de son mariage, mais c’est une exception. 

Au Québec, les médecins effectuaient une demi-circoncision c’est-à-dire qu’il enlevait à la naissance ce qui risquait de devenir un inconvénient majeur avec l’âge, mais gardait quand même le gland recouvert.  Ainsi, pas de problème pour se laver, mais aucune perte de jouissance.  Une telle pratique permet cependant à l’individu de décider quand il est plus vieux s’il garde cet aspect ou s’il veut être circoncis.  La beauté ou la tradition juive ?

13 décembre 2021

Ces textes marquent là  j’étais rendu dans ma réflexion en 2007. À partir de la notion d’égalité, j’essaie aujourd’hui de comprendre les différences entre les hétérosexuels, les hommes, les femmes et les gais.

La façon de vivre sa sexualité est individuelle, mais il y a sûrement des leçons à tirer pour que le sexe cesse d’être vu comme une perversité ou encore pire un crime et découvrir le plaisir de le vivre en dehors de la violence, de la domination et dans le respect mutuel.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :