Aller au contenu principal

Radioactif 213

novembre 28, 2021

Radioactif 213

23 Octobre 2007

Imprésario.

À Victoriaville, je me suis installé chez une vieille dame, convaincu que mes dollars pour la pension contribueraient à son bonheur.  Ce désir de contribuer au bonheur des autres fait partie intégrante de ma personnalité.

Ma chambre était au deuxième étage.  Ma vie là-bas a totalement changé quand, pour les besoins de la cause, je fus nommé un genre de chasseur de talents pour étoffer le personnel de la nouvelle compagnie d’enregistrement de disques de mon nouveau patron.

Évidemment, ça ne voulait rien dire, sauf dans les papiers; mais je me suis servi de ce fait pour me donner de l’importance quand j’allais assister à un spectacle.  Je m’y croyais aussi un peu. 

C’est vrai que les artistes changent de comportement devant quelqu’un capable de changer sa carrière et c’est tout à fait normal.  Que je me bidonne avec mon nouveau titre pour mieux les approcher était sûrement moins noble.

24 Octobre 2007

Jean-Pierre Ferland.        

Mon imagination quand il s’agit de me faire croire qu’un tel métier est fait pour moi est vite en ébullition.  Je croyais vraiment pouvoir aider les nouveaux talents à se faire connaître. Le seul problème : j’étais un peu comme le père Caouette, de la Thérèsa,  j’y croyais trop. 

Je me faisais presque un devoir de me présenter aux représentations des nouveaux talents de la chanson.  Quand je trouvais qu’il en valait la peine, je me faisais un devoir de le souligner.  Ça me permettait de me rendre intéressant à leurs yeux et de profiter de mon nouveau prestige. 

Je n’étais pas celui qui croyait le plus dans ses charmes, même que je me trouvais laid. , mais je croyais dans mes talents,

J’ai été ébloui en écoutant un jeune chanteur qui venait de produire un disque avec mon nouveau patron et qui se nommait Jean-Pierre Ferland. 

Les framboisiers disaient entre autres à peu près ceci : «tu me prends le cul pour un framboisier, tu fais l’amour en bikini, tu t’endors quand c’est pas fini et tu te demandes pourquoi je suis viré tapette.» C’est tout ce dont je me rappelle quelque 40 ans plus tard.  Ça ressemblait à ça.  Quelle audace !

Ce ne fut jamais un grand succès parce qu’il s’attaquait à un de nos tabous nationaux, le sexe, ce péché mortel devenu crime en prenant de l’âge; mais j’adorais cet humour et surtout cette forme de provocation.    

24 Octobre 2007

Jacques Michel.    

Il y avait un chanteur que j’adorais et qui n’était pas encore très connu : Jacques Michel. 

Son talent m’a immédiatement ravi et il était en plus un vrai gentilhomme.  Il prenait toujours quelques secondes pour venir nous saluer.  Personnellement, j’ai toujours cru que sa chanson  » Un nouveau jour  » devrait être l’hymne national du Québec.

Dans ces soirées, j’ai été gêné qu’une seule fois. 

J’avais décidé, pour lui faire connaître un peu la vie culturelle, d’amener ma vieille dame chez qui je pensionnais venir savourer une soirée à l’hôtel.  Son comportement fut un désastre et pour une fois dans ma vie,  j’ai senti un petit bourgeois qui sommeillait en moi et qui n’arrivait plus à fermer l’oeil. 

D’autre part,  j’ai pu constater que les grands artistes sont très près des gens et capables de vivre comme le monde ordinaire. 

Habituellement, les têtes enflées croient avoir du génie, mais leur personnalité les rend désagréables.  Je dois être un artiste, car je suis rendu très seul.  Presque tous mes amis les plus proches sont décédés ou m’ont laissé tomber, de peur de passer eux aussi pour des pédérastes… pourtant, la majorité de mes amis, sinon tous, sont hétérosexuels à vie.

Un autre artiste qui m’a beaucoup marqué non seulement parce que ce fut ma première entrevue avec un artiste comme journaliste, mais à cause de sa simplicité fut Michel Noël, le Capitaine Bonhomme. Il était merveilleux avec son humour, sa bonne humeur, sa modestie.  Un grand philosophe. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :