Aller au contenu principal

Radioactif 193

novembre 8, 2021

Radioactif  193

10 Octobre 2007

L’armée.

Quand je suis arrivé à Lac-Mégantic comme journaliste, armé de mes 17 ans, je ne connaissais pas grand-chose ; mais je prenais mon nouveau métier très au sérieux. 

À ma grande surprise et, à la leur aussi, je me suis beaucoup intéressé aux exercices de la réserve du régiment de la Chaudière. Je me pointais dès qu’il y avait une nouvelle activité. 

Au début, je me souviens du caporal Ti-Will qui ne m’aimait pas du tout.  Je crus en venir au poing avec lui ; mais mes réparties cinglantes lui plurent et nous devînmes de très grands amis. 

Je me suis si souvent rendu faire des reportages sur l’armée que pour me récompenser on m’intégra.  Eh oui ! Je me suis enrôlé. 

Un jour, un officier supérieur vint à Lac-Mégantic.  Quand je lui fus présenté, j’ai tout fait de travers ; mais, l’autre officier, lui fit remarquer que le recrutement bénéficiait tellement de mon intérêt pour l’armée que ça n’avait pas d’importance que je sache ou non les règles du protocole. 

Quand il fut temps de participer à une parade parce que je voulais essayer ça, un des caporaux fut assigné à préparer mon linge et à cirer mes boutons et mes bottines.  Ma réputation fut telle qu’un officier supérieur souligna sans retenu qu’il était bien dommage que je ne sois pas de Lévis. 

J’étais très fier de mon appartenance à l’armée. 

11 Octobre 2007

Une bonne bière.  

La première fois que je suis allé à l’hôtel avec Paolo, le serveur était nul autre que mon bon ami, le caporal Phil.  Quel hasard !  Bien évidemment, j’ai aussitôt reçu ma grosse bière.  Quant à Paolo,  il eut beau s’obstiner, faire valoir qu’il avait 26 ans, rien à faire. 

«Pourquoi sers-tu le jeunot, il n’a même pas l’âge nécessaire pour entrer à l’hôtel?  — Voyons donc, c’est le plus vieux de la gang! » Rétorqua Phil.  Paolo avait absolument raison, j’étais mineur. 

Paolo a dû se rendre chez-lui chercher ses cartes pour avoir sa bière.  Il fulminait.  La rencontre de ces deux gars a changé littéralement ma vie d’alors. 

J’avais dorénavant des partenaires pour me déniaiser.  J’adorais prendre un coup de temps en temps.  Et, mes deux nouveaux amis avaient le pantalon brûlant dès qu’ils voyaient une fille.  La bosse apparaissait aussitôt et leur compassion se déversait sur mon inexpérience.  

Me sortir de ma situation de puceau  devint vite une mission pour eux : ils devaient m’accoupler d’urgence.  J’offrais aussi une opportunité de qualité : on pouvait se servir de ma chambre pour les grandes occasions.  Il ne restait plus qu’à trouver la fille qui voudrait bien glisser dans mon lit. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :