Aller au contenu principal

Radioactif 186

novembre 1, 2021

Radioactif 186

06 Octobre 2007

Birmanie.

Le Darfour et la Birmanie nous indiquent d’une façon, on ne peut plus éloquente, que l’ONU sera impuissante à faire régner la non-violence sur terre tant que les superpuissances auront le droit de véto. 

La Chine, en appuyant la Birmanie, nous prouve qu’elle n’est pas mieux que la Russie ou les USA. 

Il est étonnant que tous les dirigeants des grandes nations soient de beaux salauds qui n’ont aucun respect pour la vie humaine. 

Comment  ou pourquoi,  après des millénaires l’homme est-il encore aussi vil? 

Tout ce qui est politique finit par tomber entre les mains d’une bande de malades qui n’hésitent pas à tuer pour protéger leur domination.  Il est temps de découvrir une forme de solidarité internationale planétaire qui mettra en échec ces vampires.   Laquelle ?

06 Octobre 2007

Poésie.

J’écrirai moins d’articles aujourd’hui parce que ce soir,  je présente mes poèmes dans le cadre de la Flambée des couleurs, à Magog

La semaine prochaine, ce sera une séance de signature et un lancement collectif au Salon du livre, à Sherbrooke.  Pauvre Benji, elle sera seule ce soir.  Benji, c’est mon petit chien.  Elle m’accompagne partout. 

Puisqu’elle est très âgée, douze ans, je la promène en carrosse.  C’est une vraie attraction touristique.  Tout le monde veut la flatter.  Benji est bien plus populaire que moi. 

Dommage que je ne sache pas comment faire pour mettre des images dans mon blogue… ça m’aurait fait plaisir de la montrer.

Elle sera sûrement moins nerveuse que moi.  Je suis bien conscient que mes propos sont pour le moment à contre-courant au Québec. 

On a oublié l’histoire de nos 40 dernières années où le fédéral nous a de plus en plus manipulés.  On fait des Commissions pour pleurer puisqu’on ne peut plus agir…

07 Octobre 2007

Succès.

Je suis vraiment ravi du succès qu’a connu la soirée de poésie à Magog.  J’y ai rencontré des gens charmants. Et, comme toujours, je trouve que mon pire défaut, c’est d’être raseur, de ne pas savoir assez écouter.

Par contre, j’ai pu constater encore une fois que les jeunes d’aujourd’hui sont beaucoup plus rusés et intelligents que nous l’avons été, même si l’atmosphère générale du temps nous excuse. 

Les jeunes sont conscients de la nécessité de maîtriser nos émotions et particulièrement du danger de l’expression de la violence dans la vie quotidienne.  C’est un sujet fondamental comme celui du suicide chez les adolescents. 

Je suis sorti de cette soirée persuadé que les jeunes vont nous faire évoluer encore plus rapidement, car ils savent se poser les vraies questions. 

D’autre part, cette soirée m’a rappelé combien il y a de talent au Québec.  Ça me coupe encore le souffle.  Notre ministre de la Culture a raison de se demander pourquoi tous ces talents n’émergent pas ?  Peut-être un défaut d’exploitation ou de mise en marché ?  Bravo encore aux organisateurs. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :