Aller au contenu principal

Radioactif 171

octobre 17, 2021

Radioactif 171

30 Septembre 2007

Première éjaculation.      

J’étais avec un autre gamin de mon âge.  Nous luttions et ce jeu s’est transformé en caresses plutôt qu’en démonstration de force. J’avais introduit mon pénis entre ses cuisses, sous le scrotum (la poche, c’est plus beau) et je faisais comme si je lui faisais l’amour.  Un jeu appris plus tôt dans la vie…

À un moment donné, je me suis senti étourdi et ravi par une nouvelle sensation, une véritable explosion de jouissance, dans le bas-ventre.  Je n’y comprenais rien. 

Quelques jours plus tard, nous avons recréé ce même plaisir découvert ensemble.  Le phénomène se reproduisit.  Mais, cette fois, on pouvait le comprendre. Nous avons constaté que nous pouvions produire de «la crème », comme on appelait le sperme puisqu’on ne savait pas comment appeler ça autrement. 

Le langage est souvent une forme bourgeoise de domination… Cette inexistence de vocabulaire venait de notre peur de parler de tout ce qui approchait la sexualité.  Ce fut la découverte des découvertes.  Quel plaisir !  Je n’ai pas eu besoin d’adulte pour en faire la connaissance. 

On essaie de nous faire croire que tous les jeunes pédérastes ont été pervertis dans leur enfance.  Si ce n’était pas le cas, on ne pourrait pas condamner ces tendances et ces pratiques.  Il faut entretenir l’idée que c’est mal

On oublie qu’il fut un temps où les filles se mariaient à 12 ans.  Donc, à cet âge, elle est déjà éveillée sexuellement.  Elle n’a besoin de personne pour se sentir. 

Heureusement, ce n’est plus le cas.  On voit les choses différemment d’où est-il essentiel d’avoir une éducation qui permet de choisir entre le oui et le non (j’aime- j’aime pas). 

Le jansénisme actuel des féminounes sert à créer une industrie de la culpabilité. 

Il faut plus d’argent pour combattre le vice et plus d’argent pour ceux qui entourent les victimes.  Alors il faut bien confondre ce qui est naturel et le vice pour mieux l’exploiter. 

Puisque tout le monde est sexué, plus on arrivera à maintenir honte et culpabilité vis-à-vis notre nature profonde réelle, plus on pourra développer des moyens de se faire de l’argent et d’avoir des emplois payants pour encadrer les peurs qu’on développe.  Pas de peur, pas d’argent.  

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :