Aller au contenu principal

Radioactif 140

septembre 14, 2021

Radioactif 140

19 Septembre 2007

M. Pope.      

Les cigarettes Matinée que je fumais avec Rénald, mon ami belge,  étaient bien différentes des cigarettes que nous donnait M. Pope, le facteur qui m’amenait avec lui.

Celui-ci s’amusait à nous faire fumer,  tout en essayant de nous dompter de vouloir fumer.  Alors, il nous en proposait, si le sujet se présentait, mais il mettait du gingembre au bout de la cigarette.  C’était affreux à endurer. 

C’est sûrement grâce à lui que je n’ai jamais été un gros fumeur. 

De M. Pope, je me souviens qu’une de ces vaches avaient eu un petit veau.  Je voulais flatter le petit veau alors j’ai essayé d’être très gentil avec la maman en lui donnant des pommes.  Le temps d’un éclair et j’étais sur le cul, plus loin, car la vache m’avait encorné pour protéger son petit. 

Heureusement,  je n’avais pas été blessé.  Mais j’avais appris à flotter dans les airs comme un mouchoir.  

14 septembre 2021

Tout ce qui se passe d’important, surtout sur le plan émotif, quand on est jeune, prend une dimension encore plus grande au fur et à mesure que l’on vieillit.

Alors que tout le monde a peur des pédophiles qui ne représentent moins de deux pourcents de la population, les pires ennemis de la jeunesse sont, à mon avis, la boisson et les drogues.

Ces ingrédients sont souvent valorisés en groupe. Si tu as le malheur de te sentir un peu inférieur aux autres, tu peux facilement devenir accroc parce que tu penses que ce que tu ressens est la réalité alors qu’au contraire, ils peuvent t’aider à te défouler, mais aussi te faire commettre des gestes qui orienteront ta vie et pas toujours dans le bon sens.

On avait des chauffeurs de taxi qui acceptaient d’aller acheter de la boisson pour nous à la Commission des liqueurs, à Coaticook. Nous étions trop jeunes pour pouvoir en acheter nous-mêmes.

J’aimais me prendre un peu pour Elvis Presley, pas du point de vue de la voix, je chante comme une corneille, mais de la démarche. Je pensais que ça impressionnait les filles.

Plus tard, la boisson me rendait encore plus fou, plus baveux et plus paranoïaque.

Quant à la drogue à l’adolescence,  je l’ai essayée parce que je voulais savoir ce que ça faisait. Malheureusement, la drogue que j’achetais d’un ami, était trafiquée par lui et aurait pu me tuer tellement les ingrédients utilisés pour la faire n’avaient pas de sens.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :