Aller au contenu principal

Radioactif 120

août 15, 2021

Radioactif 120

15 Septembre 2007

Nouveau sondage.          

C’est drôle qu’un récent sondage, près de 30 ans plus tard, en arrive aux mêmes conclusions.  Le fait de pouvoir parler sexualité sans mourir de honte a donné l’occasion d’aborder les discriminations comme : traiter quelqu’un de tapette. 

Dans un de mes cours de morale,  j’ai eu un jeune qui, tout en larmes, décida de partager son calvaire. 

Il était toujours invectivé par ses compagnons qui pensaient qu’il était gai , car il était plus sensuel, plus efféminé que les autres. J’ai connu des efféminés qui étaient plus hétéros que bien des hétéros

Il nous raconta comment il avait projeté de se tuer tellement cette situation le faisait souffrir.  Le message fut entendu par ses camarades qui fréquentaient cette même classe. 

Les jeunes entre eux peuvent détruire par les mots, les rejets, encore plus que par les poignards. 

De cette expérience, j’en ai conclu que les adultes n’ont pas à faire la morale aux jeunes quand ils enseignent la sexualité, soit verbalement ou dans leur comportement. 

Les enseignants doivent essayer de répondre objectivement à toutes les questions et tenter de désamorcer les peurs et les préjugés, tout en ne minimisant pas les dangers comme les maladies vénériennes. 

Le problème de notre  « société scrupuleuse» , c’est de ne pas vouloir parler des vrais choses, d’être hypocrite, paranoïaque et hystérique,  quoiqu »il existe parfois de vrais dangers.          

14 août 2021

Pourquoi parler d’un sujet qui terrorise autant de gens? La polarisation va strictement dans le sens d’un  retour aux années 1950 où, grâce à la religion, tout ce qui touchait au sexe était péché qui s’est transformé en crime.

On ne se rappelle pas du nombre incroyable de jeunes qui se sont suicidés parce qu’ils se sont découvert gais. On oublie que l’on pouvait littéralement tuer un gai sous prétexte d’accomplir la volonté de Dieu.

On oublie que la Charte des droits a inscrit le droit aux jeunes à leur intégrité physique et donc sexuelle.

On oublie que dans certains pays on demande la peine de mort contre les homosexuels.

On oublie que le meilleur moyen de combattre la violence est le droit de parole à tous, même à ceux qui disent des choses qui ne nous plaisent pas à la majorité.

L’homophobie risque de reprendre du terrain et ce serait une catastrophe pour l’humanité. On essaiera bientôt d’interdire les correspondances sexuelles sur internet entre personnes adultes.

J’écris sur la liberté sexuelle non pas pour avoir des compagnons, non pas pour inviter qui que ce soit à être gai ou pédéraste puisque l’orientation sexuelle se définit avant même la naissance et que tout individu répond à sa réalité qu’il découvre au fur et à mesure qu’il vit.

J’essaie juste à travers ce que j’ai vécu à prévenir ce retour à la folie morale. J’écris pour la tolérance. La seule chose qui doit s’instaurer, ce sont de vrais cours sur la sexualité pour permettre aux jeunes d’avoir une idée à savoir comment on doit se comporter pour respecter les autres et que rien ne doit se vivre sans consentement.

J’ajouterais, puisque je viens d’écouter un documentaire sur la lutte LBGT+ que si on veut être libre sexuellement, il ne faut pas oublier les préservatifs.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :