Aller au contenu principal

Radioactif 91

juillet 11, 2021

Radioactif 91

29 Août 2007

Maintenir la peur : $.        

Les grands moralistes du Québec doivent être en contact avec Jeff Fillion et sa radio pirate, car avant que l’on gèle mon site sur Messenger live, la plupart des visiteurs étaient des gens de ce groupe, à la suite d’un texte de Richard Martineau, dans le Journal de Montréal. 

M. Martineau parlait de mon livre La pédérastie mise à nu.  Il n’a même pas eu l’honnêteté journalistique de dire qu’à plusieurs reprises dans ce livre, j’explique pourquoi pédérastie et pédophilie ne sont pas la même chose et pourquoi, pour des raisons non morales mais scientifiques, on ne peut pas accepter la pédophilie. 

Ces gens ne semblent pas obsédés par la vérité et la réalité.  La police parlait récemment de 90 prédateurs sexuels au Québec, ce qui est insuffisant pour faire vivre toutes les organisations de bienfaisance alors on a augmenté le nombre à 1,300 personnes. 

Ça rappelle les tactiques du gouvernement fédéral qui disait aux ouvriers que le FLQ était très dangereux parce qu’il pouvait kidnapper n’importe qui.  Le but premier du FLQ était de défendre le petit peuple … mais le mensonge passait bien.

29 Août 2007

Semer la peur.       

Le problème de ce vaste mouvement contre les prédateurs sexuels est qu’il peut créer tout à fait le contraire de la prévention. 

Quand j’étais beaucoup plus jeune, j’ai maintes fois consulté psychologues et psychothérapeutes, ce n’était pas tellement parce que les scientifiques d’alors disaient qu’on était des malades mentaux ; mais parce que j’avais peur qu’en ayant trop peur je devienne fou pour vrai et donc violent. 

On agit comme de vrais imbéciles. On traque ces gens en retournant dans leur jeunesse jusqu’à 30 ans parfois. Ils sont emprisonnés.  Ils font leur temps, mais après on les traque encore sans leur laisser une seconde de répit.  Ils perdent passeport, droit de quitter le pays, on essaie de les empêcher de travailler, on veut mettre leurs photos sur internet, on veut leur rendre la vie si totalement invivable qu’ils ont toutes les chances du monde de devenir fous.  Ce n’est plus de la prévention, mais du harcèlement. 

On ne pense plus aux jeunes mais à notre débile façon de sentir la sexualité.  « On veut extirper les prédateurs !  »  Ouche !

Ouche !  Ça toujours existé.  Un prédateur sexuel non violent n’est pas pire que Norbourg qui a sapé la vie de bien des gens âgés, que les commandites et l’armée en Afghanistan pour le pétrole, qu’un récidiviste de l’alcool au volant. 

Je préfère être névrosé que d’être psychosé ou paranoïaque. 

Je préfère croire dans une sexualité non violente, consentie et responsable.  Ces femmes seraient mieux de se demander pourquoi il y a prescription de deux ans pour un proxénète ?  Faudrait peut-être avoir assez d’intelligence pour faire une différence entre une relation sexuelle non violente et forcément le fun et un individu violent. 

Semer la peur, c’est semer plus de clients… Quelle hypocrisie !  Apprenez à dompter vos émotions. La santé mentale ça existe. La honte, la culpabilisation sont les meilleurs ingrédients pour une dévalorisation personnelle et une bonne dépression.          

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :