Aller au contenu principal

Radioactif 85

juillet 5, 2021

Radioactif  85

28 Août 2007

Immigration planétaire.   

L’immigration devrait être un droit individuel planétaire.  Tous les humains devraient avoir le droit de choisir le pays dans lequel ils veulent vivre

Le choix du pays permettrait à chaque individu de vivre exactement les valeurs qu’il désire.  Les frontières ne constituent pas un problème particulier, mais elles devraient être acceptées par tous et définitives. 

Si le commerce peut être exercé librement à la grandeur de la planète pourquoi n’en serait-il pas de même pour l’immigration ?  Celle-ci exercerait strictement une fonction de contrôle statistique, dans le sens, de savoir qui habite où. 

Évidemment, l’immigrant doit accepter les us et les coutumes et se conformer strictement aux lois du pays où il choisit de vivre.  Cela ne sera possible qu’au moment où nous aurons tous accepté que tous les individus soient égaux par leur essence humaine et que les différences culturelles de chaque communauté peuvent devenir un atout pour le choix de sa qualité de vie. 

Les pays devraient ainsi améliorer leur qualité de vie chez eux pour soutenir l’intérêt et attirer les immigrants. 
 


28 Août 2007

Petit Vietnamien.   

Avant d’adopter Shuhed et Rouhed, des gars du Bangladesh, j’ai rencontré un petit vietnamien, un petit boat people tout à fait extraordinaire.  Ça immédiatement cliqué entre nous. 

Je voulais l’adopter, mais il demeurait avec sa tante en Ontario.  Ses grands-parents, qui avaient toute l’autorité, ont décidé que pour le bien de tous, il demeurerait chez sa tante durant l’école et qu’il pourrait venir passer l’été avec moi. 

Avant cette décision, on avait même entrepris les démarches nécessaires pour son adoption.  Quand j’ai demandé une exemption pour qu’il puisse fréquenter l’école anglaise durant un an avant d’intégrer l’école française, ce fut tout un scandale.  Pourquoi un radical comme moi osait-il demander une permission spéciale pour envoyer un jeune immigré à l’école anglaise? 

C’était facile à comprendre. Je trouvais qu’il fallait lui donner un peu de temps pour apprendre au moins la base essentielle à toute communication. Il venait d’absorber l’anglais dans un temps record. En demeurant avec moi, tout aurait été en français uniquement. Après une année, il aurait pu intégrer des classes françaises sans difficulté et sans rattrapage à faire.

28 Août 2007

Immersion.

Depuis son arrivée en Ontario, il avait appris l’anglais dans un temps record.  Un vrai petit «bollé», un enfant adorable.

Je considérais inhumain de le placer immédiatement dans une école d’immersion totale pour apprendre une troisième langue.  Je voulais juste qu’il ait un petit répit d’autant plus que le français est plus difficile à apprendre. 

Je m’étais dit qu’après une année avec moi, il pourrait plus facilement intégrer l’école française.  Il pourrait au moins déjà connaître l’essentiel d’une communication de base en français.  Ce ne fut pas nécessaire, mais je crois toujours que ma position était raisonnable. 

4 juillet 2021

Si la langue était le principal problème à l’intégration, depuis on a dû ajouter la religion d’où l’impérative nécessité de la loi 21 pour que toutes les religions soient traitées sur un pied d’égalité.

Le prosélytisme est une réalité et notre Cour suprême sera-t-elle faire la différence puisqu’avec le multiculturalisme, il n’y a rien qui l’interdise. Pourtant, c’est une réalité essentielle pour s’assurer que toutes les religions puissent exister sur un même territoire sans créer de discrimination.

Au Québec, tu peux vivre n’importe quelle religion, aller au temple de celle-ci sans problème, voire même porter un voile dans l’espace public tant que tu n’es pas à visage découvert.

Au Canada, on se croit plus fin et pourtant c’est l’endroit où il y a eu le plus d’attentats à base religieuse. C’est toute une différence culturelle.

Si le Canada ne peut pas accepter cette différence, il faut absolument devenir indépendant pour vivre selon notre conscience.

Si la Cour suprême accepte cette différence, il sera de plus en plus possible de croire que les états associés de Gérin-Lajoie, la souveraineté-association de René Lévesque, des libéraux, ou même la souveraineté culturelle de Robert Bourassa, qui n’a rien d’un séparatiste, sont possibles à l’intérieur du Canada.

Il ne faudrait pas que les Québécois soient le deuxième génocide canadien, car les pensionnats sont la preuve que ce fut un génocide des autochtones, grâce aux Conservateurs, qui aujourd’hui encore bloquent la loi pour interdire les cliniques de conversion, soit un refus maladif de l’homosexualité.

Ce processus pour nous faire disparaître culturellement ne peut pas être le même, mais tout se fait plus hypocritement grâce à la Constitution et la répartition des champs de compétence.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :