Aller au contenu principal

Radioactif 66

juin 13, 2021

Radioactif  66

20 Août 2007

Saint-Nicolas.

J’ai eu beaucoup d’aventures parce que je porte la barbe.  Certains enfants s’engueulaient avec leurs parents qui s’efforçaient de leur faire comprendre que je suis seulement un type qui ressemble au Père Noël et non le vrai. Ces faits furent extrêmement nombreux et très amusants. 

Dommage que pour certaines mamans, la peur des pédophiles les rend tellement paranoïaques qu’elles privent leurs enfants d’un bonheur bien innocent soit d’avoir vu le Père Noël, en dehors de la nuit de Noël. 

Un jour, en autobus à Montréal, j’ai dû sous l’œil et l’oreille amusés des moniteurs, expliquer à un petit bonhomme ce que je faisais à Montréal.  Les vacances, c’est bien beau, mais où avez-vous mis votre bedaine ?  Comment expliquer qu’elle fond durant l’été et prend des proportions d’our blanc durant l’hiver? 

Une autre fois, j’ai fait Saint-Nicolas, le grand-père du Père Noël.  J’ai niaisé, car je ne savais pas de quel pays venait cette légende et qui était le Père Fouettard.  Mais, à cause des regards émerveillés des enfants, ce fut une aventure extraordinaire. 

Je n’y suis pas retourné la deuxième fin de semaine, car je me sentais exploité. Je l’ai regretté.


20 Août 2007

Le Père Noël, à Magog.   

Le Père Noël n’a pas occupé tout l’espace prévu dans mon enfance, même si j’étais la naïveté incarnée. 

Nous nous étions rendus de Barnston à Magog, voir passer le vieillard sur la rue Principale, dans le bas de la ville de Magog, où habitait mon grand-père, Napoléon Simoneau. 

Le Père Noël lançait des bonbons aux enfants derrière le traîneau.  La gourmandise et d’être emporté par la frénésie de la parade ont fait en sorte que nous sommes arrivés plus tard que prévu chez mon grand-père. 

Pour nous punir, papa a fait semblant de partir sans nous.  Je me rappelle encore le désarroi sans limite qui nous habitait en courant derrière son petit camion.  Quel geste d’abandon!  Ce n’est pas que papa ne nous aimait pas, bien au contraire, mais il voulait faire réaliser qu’il n’est pas toujours possible d’être en retard. 

On avait le nombril encore solidement attaché à nos parents qui furent des êtres extraordinaires. 

Le Père Noël a ensuite perdu des plumes au fur et à mesure que je vieillissais comme tous les enfants normaux du monde


20 Août 2007

Père Noël 2.

Pour moi, Père Noël rimait avec cadeau. 

Quand Ti-Charles Bergeron le fit, la mise en scène était tellement excellente que je n’y vis que du feu ; mais quand M. Pope, dans la salle communautaire de Barnston, fit Santa Claus, j’ai vite découvert le subterfuge à cause de sa barbe qui ressemblait davantage à une vadrouille qu’à une barbe.  Même anglais, le Père Noël ne pouvait pas avoir une barbe d’aussi mauvaise qualité. 

Le Père Noël, c’est le miracle que l’on découvre dans les yeux des enfants.  Leur éblouissement.  C’est plus beau que ce qu’on peut imaginer. Des vrilles qui te percent le cœur.  Des yeux qui transpercent le silence et l’incapacité de dire en mots ce qu’ils veulent communiquer.  Un grand frémissement de l’âme devant leur extase. 

Un jour, j’ai fait le Père Noël pour la paroisse Sacré-Cœur.  Les adultes, dans leur imbécilité, avaient décidé que les filles iraient chercher leur cadeau de Mère Noël, une idée de féministe «fuckée».  Une petite Haïtienne me mangeait des yeux. Vous auriez dû la voir au moment où je lui dis :  » toi, c’est le Père Noël que tu veux voir  »  et que je l’invitai à venir chercher son cadeau.

Comment les adultes peuvent-ils être assez insensibles pour ne pas s’apercevoir que ces luttes de sexes stupides n’intéressent pas une seconde les enfants, finalement, moins débiles qu’eux.


20 Août 2007

Père Noël 3.

Puis, ce fut moi qui devins de façon plus permanente le Père Noël. 

Au début, je ne m’étais pas laissé pousser une barbe pour être le Père Noël, mais pour souligner la révolution.  On avait voulu couper la barbe de Fidel Castro. Ma barbe devait pousser tant que ma vengeance n’était pas accomplie. 

 Malheureusement, au Salon du livre à Montréal, avec «La lecture en cadeau», un petit gars décida de venir me tâter la barbe pour prouver à sa mère que j’étais le vrai Père Noël. Je me le rappelle devant sa mère, le doigt en l’air, lui dire : « Je te l’avais dit que c’est le vrai Père Noël.» 

Pourquoi les enfants ont-ils le pouvoir et le droit de venir lire directement dans nos âmes ? J’ai alors compris ma nature profonde : je ne suis pas un monstre, ni un père décadent, ni un mâle absent à travers les siècles, mais un adulte qui adore les enfants.  Jamais, je n’accepterai qu’on leur fasse mal (violence). 

C’est ainsi qu’impuissant, malgré mon amourajoie, je me suis surpris à prier pour la petite Cédrika Provencher, de Trois-Rivières.  Si elle a vraiment été enlevée par un salaud ou un psychopathe, il ne faudrait pas que je sois juge.  Je pense que j’en oublierais mes leçons de petit catéchisme. 

L’idée de faire souffrir un enfant ou un vieillard m’est totalement insupportable comme pour toute personne normale. 

13 juin 2021

Le Père Noël c’est le discours de la bonté,  du bonheur et de la non-discrimination. Qui que tu sois, le Père Noël s’occupera de toi en t’amenant des cadeaux. Toute personne est  attirée par ce qui l’accepte tel quel. Chaque enfant a un personnage qui lui a servi d’exemple. Malheureusement, il y a des pays où la guerre existe encore. T’as beau avoir un beau Père Noël, si ta maison est détruite ou si un de tes parents est mort dans un bombardement, tu vis une profonde souffrance. Le Père noël c’est la bonté d’un court moment. Une lueur d’espoir.

Les dirigeants qui entretiennent la guerre ou la pauvreté sont des anti-pères Noël. Ils sèment la misère et la souffrance. Il est urgent que notre monde comprenne que l’humanité est menacée de disparition pour rendre ces salauds encore plus riches.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :