Aller au contenu principal

Radioactif 64

juin 11, 2021

Radioactif  64

19 Août 2007

Nous, les mauvais .

Si vous écoutez nos dirigeants, tout ce qui ne va pas dans notre société est la faute des francophones de souche. 

Si les immigrants s’entêtent à parler anglais au Québec, terre d’adoption, c’est que nous ne savons pas les intégrer, malgré les millions dépensés à cette fin. 

En réalité, ceux qui s’installent au Québec devraient d’abord connaître suffisamment le français pour vivre sans frontière linguistique avec nous.  La raison principale de cette lacune, c’est qu’ils ne savent pas qu’en venant au Québec, ils devront vivre en français.  Il en sera ainsi tant que le fédéral aura un mot à dire dans l’immigration.  

L’immigration est devenue surtout «une question de portefeuille ».  Il faut plus d’immigrants pour payer plus d’impôts et avoir plus de « cheap labor ». 

L’immigrant qui s’installe au Québec devrait nécessairement connaître le français.  Les immigrants qui refusent le français viennent au Canada, un pays anglophone, avec l’espérance de pouvoir un jour s’installer aux USA. 

Avec la xénophobie de nos voisins du Sud, ce rêve est de plus en plus impossible.  Même nous, devrons bientôt avoir notre passeport pour se rendre aux États-Unis..

19 Août 2007

Immigration forte. 

La principale raison pour vouloir une immigration forte et diversifiée ne tient pas qu’aux impôts qu’ils paieront plus tard, mais à la richesse du Québec, dans sa diversité de penser, dans son respect de la vie privée et de la conscience individuelle, dans sa capacité humaine de pouvoir comprendre les autres peuples et à la solidarité internationale qui fleurira à travers cet amour de la diversité

L’état québécois doit être celui de l’humanisme, de la non-violence, d’un sens très profond de la démocratie et de la liberté

Pour que cet amour puisse exister, il faut que les gens puissent communiquer entre eux, d’où la nécessité de se parler français puisque c’est la langue de la majorité.  Une question de respect. 

Dans un Québec indépendant, donc, qui n’a pas toujours à craindre son assimilation, les individus pourraient très bien et de préférence être bilingues ou même connaître plusieurs langues.

10 juin 2021

Tant que les immigrants seront intégrés à la majorité francophone, plus il y aura d’immigrants au Québec, mieux ce sera pour le Québec.

Il est essentiel de régler le plus vite possible la question de la reconnaissance des diplômes des nouveaux arrivants. C’est une honte que ce problème n’ait pas encore été solutionné. L’immigré doit avoir un travail garanti au Québec dans ses compétences dès son arrivée.

Nos immigrants doivent apprendre ou de préférence déjà connaître le français. Pour cela le Québec, pourrait avoir des écoles qui enseignent le français aux futurs immigrants qui ont été sélectionnés et qui ne connaissent pas le français. Quelques écoles privées en dehors du Québec dirigées par le Québec ne devraient pas coûter une fortune.

Malheureusement, Ottawa a encore un mot à dire dans l’immigration québécoise et continue à intervenir à angliciser le Québec, en faisait semblant de protéger la minorité anglophone. Une minorité qui n’en est pas une.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :