Aller au contenu principal

Radioactif 54

mai 31, 2021

Radioactif  54

10 Août 2007

L’hystérie.

Je croyais avoir réussi à exprimer ce que j’avais à dire dans ma vie en écrivant La pédérastie mise à nu. C’était enfin un sujet classé.  

D’abord, s’il n’y a pas de violence, les interdits sexuels nous viennent de l’interprétation «maladive» de la sexualité par les religions.       

Personne ne sèche si elle se fait sucer, personne ne perd un bras dû à son engourdissement à la suite d’une masturbation et qu’on le veuille ou non, on est sexué de la naissance à la mort. 

Plutôt que d’en faire une psychose, on est mieux d’essayer de vivre avec son orientation sexuelle , le plus positivement possible.  Qu’on le veuille ou non, il y a des gens qui naissent plus dépourvus que les autres, mais ce n’est pas une raison, à moins de travailler dans les camps nazis, de vouloir les éliminer ou leur rendre la vie invivable. 

Non seulement la prétendue protection des enfants est une surprotection, mais une forme de paranoïa hystérique de certains adultes.     

La négation et la condamnation de la sexualité chez les jeunes n’ont d’assises qu’à partir du fait que la sexualité est un tel tabou que personne n’ose remettre en question.  

Qu’il y ait des prédateurs sexuels violents, malheureusement, c’est un fait. Ça révolte d’ailleurs autant les pédérastes que tout autre individu

Qu’un adulte s’en prenne violemment à un enfant, c’est définitivement un cas sérieux de dérèglement émotionnel et mental. 


10 Août 2007

Politique des conservateurs.    

Quand il s’agit de la vie d’un enfant, on devrait avoir la décence de ne pas essayer de se faire du capital politique en se prenant de plus en plus pour le ministre de la Justice ou un envoyé de Dieu. 

Ce n’est pas en multipliant et en durcissant les sentences (on s’occupe déjà en prison des prédateurs sexuels et des batteurs de femmes, de façon à faire ailleurs ce que le système officiel ne peut pas se permettre) qu’on solutionnera le problème, même si ça tombe à point pour défendre l’argumentaire des conservateurs. 

J’ai beaucoup de respect pour le sénateur Hugues Boisvenu , mais je crois que sa rencontre avec le père de la petite victime aurait été plus efficace et plus sincère , si elle n’avait pas eu l’air d’une campagne politique, menée avec TVA, pour supporter les  «lois à la Bush religieuse» que l’on est en train de nous faire avaler de force parce qu’il n’y a pas un parti politique qui veut des élections. 

On a même mené un sondage pour savoir si on devrait appliquer la peine de mort aux prédateurs sexuels violents ou non violents, pas de différence. 

Pour y arriver, tout ce qui se passe de négatif, est du sirop sur le gâteau.  Il est reconnu que le Québec, grâce à sa formule de réadaptation est un des endroits les moins criminalisés et où la réadaptation s’est avérée un facteur positif fondamental pour la baisse de la criminalité      . 

Les Québécois retourneront-ils à ce qui les a écartés des religions : le fanatisme religieux antisexuel. 

La Charte, le droit à la vie privée, c’est pour nous préserver du fascisme.  Hitler voulait aussi nettoyer la terre des indésirables… il a d’abord fait la chasse aux homosexuels. 

La sexualité fait aussi partie des droits de chaque individu.  Tout le monde sait que la pédérastie est absolument autre chose que la pédophilie, excepté ceux qui ont intérêt à le nier. 

On n’est plus en 1939, alors que juste dire le mot sexe était un péché mortel et qu’un certain Hitler décidait de faire tuer tous les homosexuels.   C’est aussi pour se le rappeler que j’ai écrit mon livre : parce qu’il y a encore des jeunes qui se suicident parce que notre société n’a pas vraiment évolué quant à sa perception de la sexualité. 

Vous pouvez le demander à M. Boisclair, même si ce n’est pas la seule raison de sa défaite. 


10 Août 2007

Créer la peur.         

Il y a tout un monde de différences entre un attouchement sexuel, une jouissance sexuelle, un enlèvement, une séquestration, un viol et un meurtre.  Une nuance que certains semblent incapables de faire. 

Personne ne peut demeurer indifférent et ne pas se révolter quand un tel événement survient (la petite Cédrika).  

À force d’en parler, on propage néanmoins une forme de paranoïa hystérique qui touche non seulement les enfants, mais les adultes «fragiles». 

Le jeune a peur avec raison, surtout quand on prétend que cela peut arriver partout, n’importe quand, même si c’est un phénomène qui survient très rarement heureusement.  Cependant, rien ne prouve que cette enfant ait été enlevée par un pédophile.  Ce peut être un psychopathe. Un commerce international d’organes, etc.  Ce peut être pour le commerce international de femmes et d’enfants, pour des raisons qui ne sont pas sexuelles, mais pour avoir des femmes de ménage ou l’adoption illégale.

Ces mafias ne pensent pas qu’au sexe, mais surtout au profit.


10 Août 2007

L’irresponsabilité.

Ce qui est stupide dans tout ça, c’est le comportement irresponsable de TVA.  C’est du bon papier.  Tout le monde est touché.  Tout le monde est révolté. 

Mais, en insistant à ce point, en multipliant la paranoïa sexuelle, on ne sait pas comment ce ou ces prédateurs réagiront. 

Cette panique qu’on entretient peut-elle coûter la vie de la pauvre petite ? Celui ou celle (ceux ou celles) qui l’ont enlevé (en supposant que ce n’est pas pour le trafic international) peuvent-ils se mettre à paniquer et vouloir s’en débarrasser ? 

Quelle réaction peut avoir un psychopathe ?  C’est évident que tous les efforts et les sous nécessaires doivent être disponibles quand il s’agit de disparition d’une personne humaine.  Rien ne vaut une vie. 

L’enquête doit être menée de préférence par la police qui s’y connait mieux que par des médias qui sèment la terreur.   

11 Août 2007

Cours de sexualité.


Lesraisons pour lesquelles j’ai clairement pris position contre la pédophilie dans mon livre La pédérastie mise à nu n’ont rien de religieux parce que l’évolution des religions n’a rien donné de bien reluisant. 

Basées sur la peur et l’interdit, les religions ont toujours abordé négativement la sexualité comme les vieux mâles qui ont créé les règles religieuses.

La pédophilie doit être proscrite parce qu’elle ne correspond pas au rythme de développement de la sexualité de l’enfant.  Par conséquent, cela pourrait créer des traumatismes émotifs. 

Même si c’est loin d’être certain, il est préférable de ne pas prendre de chance tant qu’on n’en saura pas davantage. 

Dans certains pays, caresser un bambin, même sexuellement fait partie de la vie, tout bon anthropologue vous le confirmera.

La vitesse de compréhension et de développement de la sexualité n’est pas la même pour chaque individu, d’où je préfère qu’il n’y ait pas d’âge de consentement, car ça représente mieux la réalité de l’enfant.  


C’est pourquoi, je préconise comme solution que les enfants de la fin du primaire aient des cours de sexualité qui ne soient pas qu’une condamnation de la sexualité, mais des informations scientifiques sur le comment et pourquoi notre corps est ainsi fait , que notre sexualité se développera de telle façon , comment se préserver des maladies vénériennes ,etc.

Un enseignement valorisant.  Ces cours doivent surtout porter sur l’anatomie individuelle et la création d’une conscience personnelle : « ton corps et ton esprit n’appartiennent qu’à toi».  Tu en es le seul maître, comme disait les féministes. 

Pour que les femmes deviennent réellement égales à l’homme, elles doivent cesser de percevoir leur sexualité comme un péché ou une maladie.  Elles doivent être aussi fières que les hommes d’être sexuées.  Il faut leur apprendre à s’accepter et s’aimer pour pouvoir s’ouvrir aux autres.  Homme ou femme, tu n’as pas le choix quand tu nais.

Les cours d’éducation sexuelle doivent être dispensés seulement à la fin du primaire pour être sûrs qu’ils n’arrivent pas trop tôt.  Répondre aux questions que les enfants se posent avant, c’est la responsabilité des parents.  Il suffit de se souvenir que l’ignorance est pire que de dire la vérité. 

Ces cours doivent insister sur une réponse précise, sans équivoque et sans scrupule. Tu veux ou tu ne veux pas. 

Ces cours doivent présenter le droit individuel de dire OUI ou NON ; j’aime ou je n’aime pas.

Ce qui revient à appliquer la loi du consentement sans l’enfermer dans un âge précis, ce qui est contraire à la Charte québécoise des droits de la personne.

Les jeunes doivent comprendre qu’adulte, la sexualité n’est pas qu’un jeu, mais une responsabilité à vie et l’essence même de l’autonomie. 

Il faut leur rappeler qu’ils ont le droit d’exiger qu’on respecte leur choix.  C’est à l’individu seul qu’il appartient par la suite de porter plainte ou non, si quelqu’un ne respecte pas son choix. 

31 mai 2021

Rien à ajouter, sauf, que rien n’a changé, On a toujours peur du sexe pour rien. C’est maintenant la maladie des « sexto », la police cherche à avoir plus de subventions en y exagérant le problème.

La nudité n’a jamais fait mourir personne, avoir honte de son corps est un bon moyen pour s’aménager un bon complexe d’infériorité permanent.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :