Aller au contenu principal

Radioactif 34

mai 11, 2021

Radioactif 34

03 Août 2007

Points de vue.       

Tout est une question de point de vue.  Par exemple, si vous vous rendez à pied à la ronde par le pont Jacques -Cartier, vous aurez l’impression, en regardant en bas à partir du pont, que tout est petit et sans vie.  Pourtant, quand vous y aurez mis les pieds, vous verrez que c’est énorme et ça grouille d’individus.

Même chose pour le temps et l’espace.  C’est quand même bizarre qu’on se rappelle si peu de notre petite enfance.  C’est l’espace de vie qui façonne.  Ce qui viendra  nous importe aussi, mais on est trop pris par le présent pour vraiment être aveuglé par le futur….

Pour moi, un épicurien positif, la vie est une expérience qui nous apprend à jouir de la moindre petite chose.  Ce doit être pour ça, pour mieux apprécier chaque moment que l’on passe du malheur au bonheur.  Si tu es un optimiste, ta vie sera un sourire.  Si tu es négatif, ta vie sera un enfer.  Un autre fait bizarre : les bigots voudraient que nous le devenions tous de malheureux, frustrés, comme eux. 

10 mai 2021

Retour pour la troisième fois dans le code rouge. Bizarre qu’un petit virus vienne changer la vie de tant de gens. Même si tout va relativement bien pour moi et Jacques, je ne peux que sympathiser avec une foule de gens que je ne connais même pas, mais qui souffrent à cause de ces changements.

Mon prochain livre, Un sourire arraché à l’enfer dans lequel je raconterai les années où j’étais politiquement très engagé tome 1 et dans le tome 2, mes voyages dans l’Ouest en autostop, et surtout le sort du français, est sur le point d’être imprimé.

Je constate avec les jours qui passent que ma petite vie littéraire tire à sa fin. Si je veux me protéger financièrement je me dois de cesser de publier ce que j’ai écrit et admettre que dans le monde actuel je ne suis plus qu’un vieux qui est de plus en plus impuissant dans tous les sens du mot.

J’ai constaté à partir de cette autobiographie que je n’ai jamais été un gars important, mais que j’ai toujours été près de ceux qui exerçaient le pouvoir. J’étais un gars d’action.  Il faut se rappeler que l’arrivée de l’idée de l’indépendance du Québec a provoqué une véritable guerre entre les nationalistes québécois et les gouvernements du fédéral, spécialement dirigé par Pierre-E. Trudeau. Il a été le plus enragé des premiers ministres. Revoir le passé, c’est se rendre compte jusqu’à quel point le Canada anglais a toujours méprisé le Québec.  

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :