Aller au contenu principal

Radioactif 23

avril 29, 2021

Radioactif  23

28 Juillet 2007

Homophobie.

Pendant qu’on verse des centaines de milliers de dollars dans les écoles pour combattre l’homophobie, on appuie les grandes campagnes de dénonciation contre les mauvais prédateurs, ces voleurs de jouissance. 

On s’étonne ensuite que la sexualité soit tellement mal perçue.   Plusieurs adolescents se suicident parce qu’ils ne s’acceptent pas ou meurent de peur d’être découverts. 

Face à la sexualité, le Québec (et c’est peut-être un des endroits le moins pire) nage dans la contradiction absolue, à cause de l’hypocrisie engendrée par la lutte contre la beauté innée de la sexualité. 

L’approche qui nous vient des religions est contre-nature, peut-être même une maladie mentale (un rejet de la réalité).  L Il ne peut pas y avoir d’agression sexuelle s’il y a consentement mutuel, non domination et non-violence. 

Évidemment pour que nos avocats, nos policiers et nos professionnels puissent continuer à s’en mettre plein les poches, il faut bien maintenir la haine de la sexualité, donc, de soi-même.  

Sans compter la paranoïa engendrée par tout ce qui bouge autour de soi…


29 Juillet 2007

Ma nouvelle lutte. 

Plusieurs pensent que je me suis trop doré la noix au soleil parce que plus que jamais j’écris non seulement sur la politique , mais l’amourajoie ou la pédérastie , à l’encontre de la grosse machine (les nouveaux curés)  qui essaie de nous faire croire que pédophilie rime avec pédérastie. 

Qu’il y ait des jeunes qui se suicident pour leur orientation sexuelle semble moins important que d’essayer de maintenir la paranoïa entourant la sexualité chez les jeunes.

Non seulement j’ai fait parvenir une copie de La pédérastie mise à nu à la Commission sur les arrangements raisonnables, mais j’y ferai aussi parvenir Spirale intra projective, l’indépendance et la mondialisation ou Un peuple = un pays

J’ai écrit ces livres par amour pour les jeunes du Québec, pour le Québec et son avenir. 

Tous mes anciens étudiants savent que je ne suis pas un vieux pervers, mais une personne assez folle pour accepter de se mettre la tête sur le billot pour défendre ce en quoi je crois profondément … même si ça ne veut pas dire que j’ai raison… 

Loin d’être seulement un obsédé, je lutte depuis 1968 pour la tolérance et l’ouverture d’esprit.  Mes idées ont aussi cheminé.  Je suis moins catégorique, moins provocateur, un petit peu plus vieux. 

Je ne veux pas devenir plus haï que Jean Charest, mais ma vie aura été inutile si je ne fais pas ce dernier effort pour faire comprendre mon point de vue. 

C’est dangereux.  Des policiers ou des féministes intégristes «pèteront la coche» et iront sentir jusque dans mes couches pour me trouver une cause et me renvoyer jusqu’à ce que mort s’en suive en prison, car, on le sait, c’est une des seules raisons avec les femmes battues pour lesquelles on peut se faire tuer ou être forcé psychologiquement à te suicider parce que en dedans, on te rend la vie impossible.

Mais, la vérité a ses droits et une médaille a toujours deux côtés.

Aucun jeune ne doit vivre l’enfer de la stupidité morale sexuelle qui a entouré mon adolescence.  La censure est la pire ennemie de la démocratie. 

28 avril 2021  

Rien n’a changé, sinon empiré. 

Jeune, il ne fallait pas parler de sexe ou tout ce qui rimait avec ce mot. C’était tellement ridicule. On nous faisait croire qu’une expérience sexuelle pouvait modifier tout le reste de notre vie. Parce que tu te serais fait un peu tripoter jeune, 40 ans plus tard tu aurais de la difficulté à bander ou à éjaculer.

Si tu te masturbais, tu pouvais avoir le visage plein de boutons. Comme s’il y avait un lien entre l’état de ta peau et les curiosités normales à l’adolescence.

On avait de grandes émissions de Bonhomme Sept-Heures à la télévision pour t’amener à avoir peur qu’un enfant soit kidnappé et violé dès qu’il était à plus de trois pieds de ses parents. On a entretenu une véritable paranoïa de la pédophilie. Remarquer que j’ai écrit à plusieurs reprises que se suis contre la pédophilie qui n’a rien à voir avec la pédérastie ou l’amourajoie, selon le vocabulaire. Je n’ai pas changé d’avis, mais la pédophilie s’applique aux enfants des deux sexes de moins de 10 ans.et l’adolescent à le droit absolu à on intégrité, donc, le droit de décider et que cette décision soit respectée.

Aujourd’hui, la folie s’est déplacée. On ne parle plus de pédophilie, mais de pornographie infantile. On semble oublier que les jeunes connaissent mieux l’internet que la majorité des personnes plus âgées. On ne nous dit pas que dans la plupart des sites pornographiques, il est possible par un simple petit geste de peser sur « dénoncer les abus ». Les seuls où un contact est possible peuvent être quittés à volonté, il suffit de peser sur « autre » ou « suivant ». Pourquoi faire croire que les jeunes sont piégés et obligés d’écouter le prédateur qui essaie d’entrer en contact avec eux?

Aussi, la majorité de sites où tu peux voir de la pornographie sont déjà sous la censure et  tout ce qui semble trop jeune est vite « deleted ». ou « removed ». Ces sites qui présentent des films ou vidéos ne permettent pas d’entrer en contact avec l’acteur ou l’actrice et règle générale on ne sait même pas son nom. À qui ça fait mal que tu vois ce qui te fait jouir?

Cette peur permet de créer des statistiques et les statistiques sont à la base des sous qui seront versés selon l’urgence ou la gravité du problème.  Plus tu as de dénonciations, plus les gouvernements t’enverront de subventions.

Il serait peut-être moins coûteux que les parents suivent mieux leurs flos et aient l’honnêteté de discuter avec leurs enfants de la sexualité. Si on est mal à l’aise d’en parler avec eux, on doit consulter car être trop scrupuleux ou avoir honte d’une réalité humaine est un signe évident d’un manque d’équilibre émotif.

Ça me fait penser aux émissions de télévision qui ne manquent pas une minute pour nous rappeler l’existence des thromboses à la suite de la  vaccination et qui pour mieux en parler souvent et longtemps se demandent, après un cas, si les gens continueront, malgré leurs reportages, à faire confiance aux vaccins.  Un moyen bien hypocrite de semer encore plus le doute.

Dans presque tous les sites homosexuels, on semble dire que le plaisir sexuel est dans la sodomie. Pourtant, c’est une des seules choses qui peut engendrer de la douleur ou te faire lever le cœur. Un jeune qui se croit gai, pensera que cela ne peut pas se vivre sans sodomie, ce qui est absolument faux. C’est comme si un gai ne peut pas avoir des rapports sexuels sans imiter les hétérosexuels. Peut-être que le meilleur moyen pour combattre l’homosexualité est de montrer ces scènes dans presque tous les vidéos. Les grimaces des receveurs n’ont rien de rassurantes.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :