Aller au contenu principal

Radioactif 18

avril 24, 2021

Radioactif 18

27 Juillet 2007

Jalousie.

Mon père soutenait que le pire défaut des Québécois, c’est la jalousie. Il suffit qu’une personne réussisse en affaires au coin d’une rue pour que trois autres commerces identiques s’installent sur les trois autres coins jusqu’à ce que les quatre crèvent de faim.

C’est toujours vrai, mais je me demande si cela ne tient surtout pas au fait que l’on nous apprend à obéir plutôt qu’à devenir responsable et autonome.  On dirait qu’une tonne de gens ne savent pas vivre en dehors du regard des autres.  Ils croient tout ce que les médias leur racontent et ils ne se demandent même pas s’ils ont raison.

Comme société, on devrait avoir honte de ne pas avoir défendu Jacques Parizeau, au lendemain du référendum parce qu’il avait eu l’audace de dire la vérité. 

Selon Parizeau, on a perdu le référendum à cause de l’argent (le scandale des commandites le prouve amplement) et des ethnies (des juges spéciaux du Nouveau-Brunswick ont été envoyés au Québec pour assermenter les immigrants qui devaient ensuite voter contre l’indépendance du Québec).

  Quelle horreur, osez dire que le fédéral pour gagner a même fait venir des juges du Nouveau – Brunswick pour assermenter de nouveaux arrivants qui devaient voter non. 

Monsieur Parizeau avait raison, on s’est fait voler le référendum puisque le Canada qui prêche et combat pour la démocratie dans le monde ne respecte même pas nos lois québécoises. 

Le fédéral se dit supérieur et nous lui donnons raison.  C’est ça être colonisé, plus précisément être aliéné.  Les fédéralistes ont aussi perdu le leur : Charlottetown, mais on en parle pas.

Nos moutons journalistes, ont bêlé les mêmes bêtises que les fédérastes voulaient bien nous faire entendre et, comme jadis, avec les curés, on a bu leurs paroles. 

23 avril 2021

L’envie est une chose que je ne connais as et que je comprends mal. Tant qu’il n’y a pas de violence, ce qui se passe chez le voisin, surtout dans les pantalons, ne me regarde pas.  Pour moi un «  stool », c’est toujours un « fumier ».

Au contraire, le bonheur des autres me réjouit ou leur peine me peine. 

C’est peut-être pour cette raison que je n’arrive pas à m’expliquer le tas de féminicides qui se produisent au Québec. Tuer une femme parce que c’est une femme est de la folie au pluriel.

Le « braillage » féminin qui nous présente les femmes comme d’éternelles victimes  dans les publicités à la télévision me tape sur les nerfs ainsi que le féminisme fanatique qui semble une nouvelle religion. Ça m’agace tout autant parce que ce n’est pas ça la « femme ».

Quelle bêtise de faire deux clans : les hommes d’un bord ; les femmes de l’autre.

Je comprends si tu es gai de préférer un homme ou si tu es lesbienne de préférer une femme, mais complètement exclure l’autre sexe, pire de s’y attaquer physiquement, c’est profondément débile.

Ce n’est pas parce que tu as un pénis ou un vagin que tu es supérieur ou inférieur à l’autre. Sur le plan, intellectuel et de la création, les femmes nous apportent une vision de la vie qui sert la très grande majorité des hommes.

Par contre, je suis tout à fait révolté que la société continue de se comporter en donnant des salaires inférieurs aux femmes, de minimiser leur capacité de gérer, même si je suis catégoriquement contre la notion de la discrimination positive.

L’égalité ce n’est avoir un nombre égal d’hommes et de femmes dans tel ou tel domaine. L’égalité est ne pas faire de distinction quant à la valeur de l’un ou de l’autre. Ton sexe ne t’améliore pas ou ne te diminue pas. Chaque individu a sa propre richesse.

Quand j’ai adopté mes deux gars, je répondais à ceux qui étaient étonnés et qui me disaient : Et ta femme? – J’ai déjà assez de troubles avec deux enfants, je n’ajouterai pas une femme.  Et pourtant, plus tard, je suis tombé en amour avec deux magnifiques femmes et je ne regrette pas d’avoir partagé une partie de ma vie avec elles.

Si on arrive à des meurtres, c’est que la chicane ne porte pas seulement sur le sexe, mais sur des émotions incontrôlées. J’ai peine à croire que dans une chicane, il n’y a qu’une personne qui a tort. Mais, la violence physique n’a aucune excuse. Au-delà du présent, il faut aller plus loin pour comprendre ce qui se passe et trouver les moyens pour prévenir cela. On ne doit pas s’arrêter à la violence faite aux femmes. On doit combattre toute violence physique.

Je suis certain que de la manière qu’ont les religions d’aborder les femmes est de la discrimination systémique.  Il faut aussi que dans les cours sur la sexualité on parle des relations homme-femme. De faire comprendre aussi à tous qu’être en amour avec quelqu’un n’en fait pas ton esclave. Les femmes doivent apprendre que pour les hommes la fidélité à une seule personne est contre-nature. Il faut cesser d’entretenir la honte autour de la sexualité.

Pour tuer un autre individu, tu dois être malade mental au moment que tu fais cet acte ou exaspéré contre la personne qui te porte à poser ce geste.  Pour tuer la violence au foyer, il faut trouver la cause profonde et la prévenir.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :