Aller au contenu principal

Radioactif 14

avril 20, 2021

Radioactif 14

24 Juillet 2007

Caractère.

Quand j’étais petit, j’avais parfois un mauvais caractère.  Pendant que les autres jeunes s’émerveillaient à chaque nouvelle auto, moi, je lisais les encyclopédies de ma tante Emilia. 

Dans ma petite tête, tout était énergie.  Quand on mourait, notre âme prenait telle ou telle direction selon sa pureté ou si l’on veut sa densité.  Son poids nous dirigeait vers le nouveau milieu qui nous permettait de revivre dans une autre planète ; une nouvelle vie à partir de la nouvelle énergie que l’on dégage en mourant. 

Je croyais vraiment être un descendant direct des Pléiades que j’examinais avec mes lunettes d’approche.  Je croyais que l’être atteindra son apogée quand sa fragilité, son poids, son intensité, sera si petit qu’il se fera avaler par un trou noir.  Il sera presque rien, mais il ressentira le tout.  L’avenir de l’homme c’est d’être un ange, c’est à-dire exister sous forme d’énergie plus grande, sans corps. Une chose impossible à réaliser sans mourir auparavant.

Le monde est une succession d’implosions d’énergies que la condensation finit par rendre instable.  Cette image intérieure, ressentie plutôt que comprise, a peu changé, sinon qu’aujourd’hui, je crois que chaque petit point d’énergie est aussi un petit point de conscience.

Nous sommes des petits nuages de conscience dont la capacité d’entrer en contact avec les autres dépend de l’évolution de sa capacité à aimer.  Plus l’amour est pur, plus il est léger et répondra plus facilement à l’attraction.  

Quand je veux me prendre un peu pour un autre, je me permets de me laisser aller à essayer d’inventer une explication à notre existence. 

C’est un petit côté fou qui rend la vie un peu plus intéressante… Même si c’est moins sérieux en vieillissant. 

20 avril 2021

Le cerveau est une fonction de l’être que nous sommes. Il forge notre réalité selon notre capacité à percevoir notre environnement.

Sans la vue, les nerfs, l’ouïe, le goûter, on ne saurait rien de la réalité, de notre environnement. Notre cerveau est un ordinateur de très grande performance, mais ce n’est pas nous. Qui sommes-nous ? Qu’est-ce que la vie?

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :