Aller au contenu principal

Xénéphon 4

décembre 19, 2020

Xénéphon 4

Xénéphon comprenait le sens de sa mission : démontrer que les religions antérieures sont rattachées à l’expérience et la vie de la libération d’un peuple. Les interprétations de la présence sur terre des extra-terrestres n’ont rien d’immuable, même souvent, au contraire, elles sont transformées pour être adaptées au besoin de tel ou tel peuple. C’est ainsi que sont nés les prophètes. 

Xénéphon donna le Québec en exemple de cette grande vérité à Éros.   

« Au Québec, de dire Xénéphon, le christianisme était grugé par le puritanisme et le jansénisme. Par l’éducation donnée aux enfants, Dieu était devenu un tyran et un assassin. Il avait le visage de Sodome et de Gomorrhe, l’allure du guerrier et la voix de l’enfer. Tout le contraire de Dieu qui est Amour pur et sans limites.

La vérité, du moins une partie, triompha. En tous cas, ç’a changé. Le christianisme redevint la tolérance, la non-violence ainsi que la recherche du bonheur de chaque individu, tel qu’il est, par sa réalisation personnelle.      

Les prisons furent transformées en service d’aide. Plutôt que de punir, elles servirent à la réadaptation et à inculquer à ceux qui devaient s’y rendre d’avoir la chance de réapprendre le respect de l’autre. On savait bien que la violence naît toujours d’une carence en amour ou d’une peur.         

Pendant un temps qui parut une éternité, tout le monde conscientisé par une campagne d’éducation fit un effort de libération totale de l’homme. La chasteté, le mépris hypocrite de son corps, son rejet, furent relégués aux oubliettes. Les enfants purent explorer leur sexualité sans être pénalisés ou humiliés. La sexualité reprit ses lettres de noblesse, car on fut assez intelligent pour reconnaître que la sexualité est essentielle à la survie des espèces et non un péché… tout fut dorénavant permis pourvu que ce soit un geste d’amour, un acte responsable. On cessa de combattre la sexualité avec la peur des autres.
Les rapports sexuels n’étaient plus jugés en fonction de la morale, mais à partir du critère à savoir si la relation était positive ou négative pour les personnes engagées. Plus question d’âge, de race, de sexe. Le seul critère étant à savoir : est-ce que cette relation affective est bénéfique à ceux qui la vivent? J’aime ou je n’aime pas.

Ce fut un effort sans précédent de libération totale de l’homme. On savait que le péché, le mal n’existent pas dans les relations sexuelles, mais dans l’exploitation quelle qu’elle soit de l’Autre.         

La chasteté fut reléguée aux oubliettes, car parents et législateurs savaient que le refoulement sexuel est la principale cause des névroses, des psychoses et de la violence.  

Au lieu d’avoir honte de leur corps, les jeunes apprirent la beauté et la grandeur de ce temple de bonheur. Le nu fut revalorisé comme hymne à la grandeur et la beauté de la création divine.           

L’Amitié au-delà des sexes était valorisée. Dès leur enfance, les petits étaient éduqués dans la recherche et le respect de l’ami et la réalisation absolue passait par le service à la communauté. Tout être était responsable individuellement du bonheur de la communauté. On reconnaissait que l’Amitié peut être d’abord l’attraction d’un corps avant celui d’un esprit.

Quant à la tolérance, elle s’appliquait à tout… On savait que la répétition de l’échec est le chemin qui conduit le plus rapidement au suicide. Les religions redevenaient, grâce au message d’espoir, la médecine des âmes et l’on comprenait que l’appel à la perfection quand il devient une obligation de vie est une forme de mépris de Dieu. On comprenait dorénavant que l’Amour, l’Amitié, c’est l’acceptation inconditionnelle de l’Autre. On savait que l’Amour et l’Amitié sont des degrés de plus en plus grands de liberté. Il ne peut y avoir d’Amitié, sans liberté. Tout est en fonction de la Connaissance.           


No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :