Aller au contenu principal

Diogène 17

juillet 28, 2020

Virus doute des enseignements.

Plus Virus regardait les enfants prendre du poids et de l’énergie, plus lui et Amfèpétéléplom doutaient des croyances populaires et même des philosophes du milieu.

Virus

Depuis que je te connais, on endure les foudres de l’ignorance. Cette fois, je crois que c’est encore pire. Pourquoi les dieux nous en veulent-ils autant ? Seraient-ils jaloux de notre bonheur et de notre amour ?

Amfèpétéléplom

(qui regarde les jumeaux)

Viens voir, on dirait qu’ils essaient de nous parler avec leur corps. Regarde comment leur visage change, quand on leur parle. Ils sourient, c’est certain. Ils savent déjà qui nous sommes. Peut-être que ce seront des génies ?

Virus

Qu’ils sont beaux ! Ils étaient juste un peu plus petits que la normale, lors de leur naissance. Maintenant, il n’y a aucune différence avec tous les autres bébés du monde. Ils sont même plus beaux.

Virus prit les enfants un à un et les examina de la tête aux pieds, sous le regard d’Amfèpétéléplom. Le couple constata qu’ils n’étaient en rien différents des autres enfants. Leur peau était même d’une couleur et d’une douceur enviable.

Virus et son épouse s’entendirent pour ne plus écouter et surtout, ne plus croire les racontars et les mises en garde voulant que d’avoir des jumeaux soit un signe de malédiction. Ils passèrent beaucoup de temps à trouver les ressemblances. Bizarrement, la petite fille ressemblait plus à Virus que le petit gars.

Sans le dire, Amfèpétéléplom se demanda si Virus n’avait pas rencontré, au bain, un petit gars de son goût. Une petite pointe de jalousie bien féminine. Le pédéraste n’a-t-il pas besoin de donner autant de plaisir à son petit gars qu’à son épouse ?

« Virus s’est peut-être rappelé cette aventure quand nous avons fait l’amour », se dit la mère devant le peu de ressemblance du garçon avec son père. Elle ne semblait pas s’apercevoir combien la fille ressemblait, elle, à Virus.

Amfèpétéléplom

Pensais-tu à moi quand nous avons fait l’aphrodia4.

Virus

C’est fou comme notre garçon te ressemble.

Une chose est certaine, nous n’avons rien à nous reprocher, nous avons scrupuleusement suivi notre régime. Notre diététique était très rigide.

Je te jure que j’ai effectué tous les exercices, mangé et bu, selon les recommandations. Je n’ai même eu aucune activité sexuelle, lorsque je prenais mes bains. Je n’ai pas non plus souffert de constipation. Alors pourquoi avons-nous des jumeaux ?

Amfèpétéléplom

(elle étreint Virus)

On nous trompe peut-être. Tu n’as pas tellement maigri à la suite du coït. Pourtant nos sages prétendent que le coït amaigrit, humecte et échauffe.

Virus

En aucun moment, je ne me suis senti refroidir non plus. Ces sages parlent peut-être à travers leur chapeau. Je n’ai pas eu l’impression de perdre une partie de mon cerveau ou de ma moelle épinière, quand j’ai éjaculé. Mais, il doit y avoir du vrai. Le sperme est épais, gluant et sent fort. Ce n’est pas du sang. Est-ce une énergie essentielle ? En être privé nous affaiblit-il ? Je pense qu’on exagère en disant que les émois qui accompagnent le geste de faire l’amour sont une forme de petite épilepsie.

Amfèpétéléplom

Le sperme, c’est peut-être l’écume du sang, comme le disent les autres. C’est vrai que nous avons eu très chaud, quand nous avons fait l’aphrodia. Peut-être que notre sang a tellement bouilli qu’il a formé une écume qui a été évacuée de nos corps ? Mais, je n’ai vu aucune différence dans ton comportement après. Je crois même que tu étais plus gaillard et plus gentil.

Virus

Personne ne dit que l’aphrodia est mal, au contraire, on dit qu’une activité sexuelle crée un renforcement d’existence et est même une procédure de rajeunissement. Sauf, qu’on prescrit des règles pour que tout se passe le mieux possible pour tout le monde. C’est une forme d’esthétisme. Il y va de la qualité de notre descendance.

Certains croient peut-être dans la tempérance sexuelle, juste pour épater la galerie. Combien attirent l’attention pour prouver leur tempérance et leur capacité de dominer leurs tentations ? Serait-ce que faute d’être performants, ils se qualifient de tempérants.

Amfèpétéléplom

Ces pauvres fous sont les seuls à se priver de plaisirs, juste pour jouer aux paons. Ce doit, au contraire, être un tonus, car, depuis j’ai remarqué que tu as le pénis comme du roc. Le plaisir nourrit peut-être son homme plutôt que l’affaiblir.

Virus

T’as parfaitement raison. J’ai hâte de voir ce que diront nos invités. Au fait, comment va-t-on appeler nos petits chérubins ?

Le doute persiste.

Même si tout dans la nature contredit les enseignements des religieux et des philosophes, Virus continuait à avoir peur. Un petit doute subsistait… tout d’un coup que… il était déjà un peu comme seront les Québécois. On nous a menti durant des siècles, mais il ne faut pas changer notre point de vue, au cas, où il y aurait un peu de vrai.

Virus se rendait tous les jours superviser le sommeil de ses jumeaux. Il était très attentif aux sourires et aux pleurs. Quant à Amfèpétéléplom, elle examinait chaque once de merde, pour éviter qu’une « méchante humeur » se glisse à l’intérieur des petites créatures. Chaque séance donnait naissance à des heures de contemplation et de discussion.

Amfèpétéléplom remarqua que la « poche5 » du petit était plus noire que le reste de sa peau. Était-ce un petit côté sauvage ? Peut-être que Virus a plus aimé son amie Label Blonde qu’il ne le disait ? Aurait-il gardé un petit signe distinctif dans sa mémoire ?

Virus riait à gorge déployée quand Amfèpétéléplom faisait tant d’efforts pour être féminoune.

Virus

T’as n’as pas à courir après les raisons d’être jalouse, ma belle, je t’aime plus que tout au monde. Je te laisse la liberté, laisse-moi vivre la mienne.

D’ailleurs, c’est dans l’ordre des choses que tu sois la seule à profiter de ma semence. Je t’ai épousée. Si je suis un homme digne de la Cité, je suis tempérant, l’une des quatre vertus d’un homme sage. Aussi, ma semence doit être réservée à mon épouse ? Suis-je assez peu sage pour ne pas

observer les mœurs de la Cité ?

Même si j’avais des concubines pour s’occuper de notre ménage, ou pire encore, des courtisanes pour s’occuper de mon plaisir, je te jure que je n’y toucherais pas et ne les convoiterais pas, de peur de mélanger et outrager ma descendance. Je ne suis pas assez fou pour me rendre indigent par manque de tempérance. Pourquoi es-tu devenue aussi jalouse ?

Amfèpétéléplom riait jaune à son tour. Elle expliqua que peut-être la venue des enfants l’avait rendue plus inquiète. Elle avait besoin, plus que jamais, de sentir les bras de son homme l’envelopper, la protéger contre des dangers imaginaires de la chair. Les gens sont tellement fous quand il s’agit de décider ce qui est bien ou mal.

Amfèpétéléplom

J’ai tellement peur pour nos enfants. C’est évident que les autres ne cesseront pas une seconde d’inventer toutes sortes d’histoires. Les gens sont si méchants, qu’ils ne laisseront pas passer l’occasion de créer des peurs, parce que nous avons des jumeaux. Serons-nous assez forts pour leur tenir tête ?

Virus

J’ai passé ma vie à combattre l’obscurantisme. Je t’ai prise sous mon aile, même si personne n’accepte qu’un citoyen soit en amour avec une ex-esclave. Rien ne nous  séparera.

Il fut décidé que la petite serait offerte dès ses six mois à la déesse Déméter, en premier, et Athéna, en second.

Amfèpétéléplom

Qu’elle est belle, ma petite moitié ! Dit la mère en la soulevant.

Virus

(Même s’il n’avait pas oublié Platon)

On pourrait la nommer Demis. C’est le début du nom de sa déesse protectrice. Elle est aussi la demie de son frère.

Amfèpétéléplom.

Ça ne fait pas un peu facile ? On pourrait aussi la nommer Cadeau, puisque c’est ce qu’elle est. Elle est tellement belle, on pourrait lui donner le nom de Diana. Une vraie petite princesse anglaise. (Mais Amfèpétéléplom ne connaissait pas l’Angleterre : erreur du créateur)

Virus

Pourquoi pas Vénus ?

Amfèpétéléplom obtempéra. Donc, la petite se nommera Vénus. Trop curieux pour attendre, Diogène se pointa pour voir la petite merveille. Inutile de dire quelle fut sa surprise. Il ne savait plus que penser. Il remarqua que les deux petits avaient les yeux pairs.

Diogène arriva à l’improviste. Il ne peut retenir son enthousiasme quand il aperçut les deux bébés.

Diogène

Quel chanceux ! Tu pourras connaître la différence entre les deux sexes.

Virus

Nous avons décidé pour le moment de ne faire aucune différence. Ce sont des bébés. Ils ont chacun leur charme.

Diogène

Tu ne crains pas que ton garçon ait une âme de femme ? Ce serait la pire chose qui puisse vous arriver. Tu connais la haine et le mépris que les gens ont pour les garçons efféminés.

Virus

Je ne crois pas que les âmes se soient trompées de corps à la fécondation. Si par malheur, c’était ce qui s’est produit, il faudra vivre avec. Il est encore trop tôt pour le savoir. Ne parle pas trop fort, ça pourrait rendre Amfèpétéléplom soucieuse.

Diogène

Pour le moment, il a un petit quelque chose qui ne laisse aucun doute quant à sa masculinité.

Diogène tripotait le petit, qui semblait adorer ça. Diogène ne savait pas que chez certains peuples, le massage des bébés est un moyen de combattre une vue négative de la vie et le suicide à l’adolescence. Le plaisir appelle le plaisir. Un moyen de se garantir d’être éternellement optimiste.

Traitement spécial pour le petit.

Rien ne peut échapper à l’oreille d’une femme quand il s’agit de ses petits.

Amfèpétéléplom

Diogène a peut-être raison. Que savons-nous du transfert d’une âme dans un corps ? Peut-être que Dionysos était là au moment de la livraison et qu’il était ivre mort. Tu sais, les amis nous entraînent dans le mal.

Virus

Ma pauvre petite chérie, une autre raison pour te faire du souci. Il n’y a qu’un moyen pour éviter cette tragédie. L’exemple. Je vais moi-même, seul, sans femme, m’occuper du petit. Ainsi, il n’apprendra pas comment se comporte une femme et devra nécessairement agir comme moi. Je ne suis pas le plus sage des hommes, mais je saurai lui indiquer la voie pour se conduire en homme.

Diogène

Je peux t’aider.

Virus

Je ne voudrais pas qu’il soit aussi sauté que toi, mais j’avoue que ton honnêteté, ta loyauté, ton authenticité valent bien toutes les séances de nos tempérants professionnels. Rien n’est plus hypocrite que celui qui fonde sa valeur sur sa maîtrise de soi devant les autres.

Diogène

S’il est qu’entouré que de mâles, il ne pourra certainement pas agir comme une femelle, de dire Diogène L’homme tempérant par excellence connaît les désirs, y succombe parfois, mais demeure maître de lui-même, la plupart du temps. Il succombe quand il le veut, pour mieux se rappeler, pourquoi il est tempérant.

Virus

Tout est toujours question de modération, de consentement et de connaissance.

Amfèpétéléplom

Je veux pouvoir le voir. C’est mon fils. C’est ma chair

(un langage bien connu et super exploité par les femmes).

Je préfère un enfant un peu vicieux à un ange que je ne verrai jamais.

Virus

Je te comprends, mais s’il est en contact avec toi, il pourrait, en t’imitant, développer son côté femme. Je vais faire son éducation. Le traîner toujours avec moi. Faire les exercices avec lui. Et, nous pourrions l’amener au repas de la fin de la journée. Ainsi, il connaîtra quand même sa mère et n’aura pas le temps d’apprendre les gestes féminins.

Diogène

Une très bonne idée. Je t’accompagnerai dans tes efforts pour en faire un vrai garçon.

La peur rend parfois contradictoire, c’était bien le cas des sentiments de Virus.

Virus trace un plan d’exercices.

Si Virus était d’accord pour réintégrer la Cité et ses règles, ce changement ne devait pas s’opérer au détriment des bébés. Par contre, il avait convenu avec son épouse qu’il était préférable de faire des sacrifices maintenant, plutôt que de pleurer plus tard.

Comme convenu, le petit ne verrait régulièrement à la maison, dans les premières années de sa vie, que la figure masculine de son père et de Diogène. Tous ceux qui auront contact avec le petit devront être des mâles et avoir une allure de mâle. Pas question qu’un efféminé s’approche et influence les gestes du petit. Virus s’occupera, avec Diogène, de lui faire comprendre l’importance de la tempérance ; mais Virus, sans le dire, aurait préféré que le philosophe « punk » soit ailleurs. Aussi, pour le décourager, Virus lui donna le travail de le changer de couche.

Chaque jour, Virus et Diogène s’affairaient, nus, près de l’enfant, à des exercices physiques, afin qu’il soit ainsi plongé dans la beauté des corps mâles, malgré les déficiences des modèles.

Pour rendre encore plus virile l’image envoyée au jeune, Virus exigea que lui et Diogène portent dorénavant la barbe. Aussi, passaient-ils de longues minutes à se laisser contempler par le jeune, qui s’agitait quand il les apercevait.

Virus

(s’adressant à Diogène)

Tu n’es pas le plus bel homme à regarder, surtout, depuis que tu fais de la bedaine.

Diogène

Ça lui permettra de faire la distinction entre le beau et le laid.

Virus

En tous cas, quand tu mettras tes barils, pas question de venir dans la chambre. Je ne veux pas qu’il te voie ainsi costumé. La mode est une faiblesse féminine.

Diogène

Je trouve que t’en mets un peu trop. S’il a à être efféminé, nous n’y pouvons rien. Regarde, le jeune Alcibia, les autres lui ont flanqué la raclée de sa vie et pourtant, il a toujours les poignets cassés. Est-ce possible qu’on ne puisse pas changer quand c’est notre orientation sexuelle ?

Virus

Si le monde était moins méchant, je ne serais pas préoccupé par son allure extérieure ; mais comme tu l’as constaté toi-même, s’il est efféminé, ce sera une vie d’enfer pour lui. Il sera la risée et la victime des sados qui s’imaginent être les seuls à être digne de vivre. Mieux vaut prévenir que de guérir.

Diogène

Guérir quoi ? En fait, ce n’est qu’une question de contrôle de soi. Tout le monde est d’avis que l’être aimé doit résister et ne pas être une proie trop facile, sinon c’est une putain. Il a le droit de goûter aux plaisirs de la chair, mais tout en donnant l’impression qu’il le fait seulement quand il le désire. Question de contrôle, man !

Virus

Et de consentement.

Diogène

La beauté de notre philosophie est de tout accepter, s’il n’y a pas de violence.

On ne peut pas avoir de plaisir en souffrant, mais le désir peut nous détruire si on ne sait pas se contrôler et prendre le temps de mériter les faveurs de l’autre. Combien d’hommes sont devenus esclaves des boissons ?

Virus avait hâte que le fiston commence à faire des pas, qu’il puisse participer aux exercices, mais chaque chose en son temps.

Virus

Pour le stimuler encore plus, je devrais l’appeler Virus plus. Virus plus. Ça implique le besoin de toujours en faire plus. C’est quand même mieux que Virus deux ou Junior.

Diogène

On a encore un peu de temps pour y penser. Ivoitou sera là demain. Peut-être qu’il connaîtra le prénom qui lui est destiné. Des jumeaux… il y a sûrement une raison.

4 Aphrodia= Faire l’amour.

5 – poche : terme québécois pour désigner le scrotum.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :