Aller au contenu principal

Virus 8

juin 30, 2020

Diogène sème la pagaille.

Ypontife déchira sa chemise: une longue robe en soie.

Diogène y vit immédiatement une nouvelle mode « le tonneau-tissu en longueur».

Les témoins oublièrent vite la focalisation obsessionnelle de Diogène sur la mode quand ils se sont rendu compte qu’Ypontife s’était fait couper les couilles.

Platon

Mais, qu’est-ce qui vous est arrivé? Vous avez la voix bien trop grave pour être un eunuque, êtes-vous vraiment un homme?

Ypontife

Minute!

Ypontife, pour prouver sa virilité, se la tâta quelques secondes. Et son grand mollusque se retroussa vite la tête. Le bout du gland s’entrouvrit, tant il avait besoin d’air.

Diogène demanda la permission de vérifier s’il s’agissait d’un membre authentique. Ce fut la première auscultation médicale du genre. Les yeux tournés à l’envers, Diogène se contenta de dire : « Il faudra venir et approfondir la recherche dans mes appartements privés. »

Effectivement Ypontife, bâti comme il l’était, aurait pu endommager bien des trous-de-cul.

Heureusement, son rang l’obligeait à l’abstinence. Et comme ceux qui sont privés de plaisir, il essayait d’empêcher les autres d’en avoir. Il étendit la règle, dès qu’il devint supérieur à son tour.

Fini le droit d’accepter la tentation. Il apporta une modification dans les normes monastiques : plus de baise, même avec les novices. Et, avec la jalousie, s’installèrent les rêves nocturnes qui furent interprétés comme des visions diaboliques. Le diable était né. Car, le mal peut seulement prendre racine chez ceux qui voient du mal partout.

Malgré tout, Ypontife se contentait de quelques pipes annuelles afin de demeurer heureux, car, sans sexe, un humain est un être dégénéré.

On ne peut pas se passer de tendresse et d’affection et, qu’on le veuille ou non, ça ne se manifeste pas seulement en buvant une bière ou en se faisant couper les cheveux. Il faut…

Aristote

Pourquoi en êtes-vous arrivé là ? Le sexe est une nécessité vitale. C’est une des merveilles de la création. Qui peut créer une machine capable de se reproduire ? C’est mépriser Dieu que de mépriser sa création. Lucifer a commis le premier acte de rébellion en refusant de reconnaître la création de l’homme, n’est-ce pas?

Ypontife

C’est une vieille histoire.

Je travaillais avec le grand supeneur suprême du sanctuaire de Delphes, dans un petit village. J’avais peut-être onze ans. J’ai aperçu la plus magnifique des sirènes. Et, à cet âge, on commence à entendre l’appel de la nature, quoiqu’en pensent les idiots qui croient que la sexualité naît à minuit, le jour où tu as 16 ans. Mon supérieur religieux s’en est aperçu. Il en fut jaloux. Il fit croire qu’en ayant été circoncis trop tard, les spermatozoïdes avaient eu le temps de sécher en moi et de créer une infection à l’intérieur de mon scrotum. (Au Québec, on appellera cette partie du corps, d’un bien plus beau nom : « la poche ». Évidemment, les âmes faibles crient au « vulgaire », une façon hypocrite de ne pas en parler, car aucun jeune ne sait ce qu’est le scrotum).

Il affirma que pour me sauver la vie, il fallait me débarrasser de ce contenu diabolique.

Coupable d’avoir menti, il commença à croire que tous les autres jeunes devraient être castrés dès leur entrée au sanctuaire, mais les autres prêtres s’y opposèrent.

Il fit en sorte que l’on me coupe les couilles pour me rappeler que la femme est la source par excellence du péché. Pas de couilles, pas de tentations, pensait-il, maladivement.

Ce pauvre con ne savait pas qu’on a des rêves pour se débarrasser, nous les gars, du trop-plein de création. Alors, une fois par semaine, il venait vérifier si mon sac était bien vide. Je dois avouer qu’il mangeait bien. J’arrivais à jouir, malgré mon infirmité. En fait, je fus un petit juif avant le temps, mais on n’avait pas arraché la bonne partie.

Aristote

Qui était ce malade? Existe-t-il encore ?

Ypontife

Il est mort, mais il reviendra dans une autre vie. Il sera psychiatre.

On l’appellera le Dr Mailloxe, Cailloux ou Mailloux, quelque chose du genre. Il sera tellement hanté par ses vies antérieures qu’il voudra faire couper les couilles à tous les pédophiles du Québec. Plus fou que ça, tu meurs.

Vous ne me croirez pas, mais dans cette société de dégénérés, fidèle aux Romains, la pédérastie sera interdite. On prétendra même que c’est anormal.

Les féminounes 5 feront interdire les textes osés, comme les curés leur avaient imposé cette censure auparavant. La stupidité se transmet. Le scrupule est une maladie dégénérescente à travers les siècles. On l’est un peu plus à chaque génération.

Diogène

Y a seulement les religieux pour inventer des conneries du genre. Quel pays pourrait être assez arriéré pour avoir peur ainsi de la sexualité ?

Yvoitou

Ce sera l’œuvre du temps, mon cher Diogène. Avec le temps, les hommes inventeront de nouvelles religions et les récits bibliques seront déformés. Ainsi, pendant des milliers d’années, on préférera la guerre à l’amour. Les droits d’identité et d’authenticité ne viendront que dans plusieurs milliers d’années.

La connaissance de soi est très lente chez l’homme. Il faudra d’abord abolir l’esclavage et reconnaître l’égalité homme femme. En fait, briser tous les tabous inventés par les religions. Quand l’individu sera le seul à décider de sa sexualité, on n’aura pas à prêcher la tolérance des différentes orientations. Chaque individu décidera lui-même de ce qu’il aime ou n’aime pas en matière de sexe. Il sera assez intelligent pour savoir que la sexualité est une reconnaissance de ce que l’on est profondément.

Platon

Qu’est-ce qu’on peut faire maintenant que vous nous avez dit ça?

Diogène

Je pense que je vais retourner dans la rue, car j’ai bien des petites pipes à tailler, mais ne craignez rien, je ne ferai jamais souffrir un de mes petits. Ils ne souffrent pas, ils jouissent. Je ne suis pas assez pervers pour imposer mes désirs. Je veux que le jeune continue de m’aimer après. S’il aime ça, il en redemandera.

Aristote

La perversité, c’est d’interdire le plaisir, sauf s’il y a violence, domination et intimidation. Le plaisir ne peut exister que dans la liberté et la complicité. Interdire le plaisir introduit la frustration qui, elle, appelle à la violence.

Ypontife

Vous oubliez le pire : la cupidité. C’est la cupidité qui est à la base de la formation des classes sociales.

L’œil de l’avenir

Pour venir en aide à Ypontife, son collègue Yvoiloin se présenta à la porte, accompagné par son grand ami Ifaclair. On prétendait que ce dernier était un des gars les plus lucides du pays, même si son orientation politique tendait vers la gauche.

Ifaclair pouvait démasquer facilement le petit côté toujours caché dans l’ombre.

Platon commençait à trouver que ça faisait beaucoup trop de visiteurs; mais il savait qu’on peut devoir expier durant des décennies le péché d’avoir manqué d’hospitalité. Plutôt que de courir le risque, autant ouvrir les bras.

Après tout, Yvoiloin avait la réputation d’être celui qui franchit tous les murs du temps. Il avait déjà compris que l’évolution humaine compte autant de périodes de grande liberté que de régressions.

« Plus la peur est profonde ; plus l’ignorance brille », répétait sans cesse Yvoiloin.

Selon Yvoiloin, le cerveau humain ne change pratiquement pas, à moins d’y être forcé.

<< L’homme deviendra maître de la  technique,  dit-il, mais sa psychologie demeurera infantile pendant des siècles, tant qu’on croira aveuglément dans les religions.

Les religions, c’est la peur. Les religions sont la cause première de toutes les guerres, car elles exercent leur pouvoir avec l’aristocratie et l’oligarchie. La foi est aveugle. Et les religions sont insatiables de pouvoir. Les religions combattent la nature humaine réelle et profonde, en rejetant le droit à une sexualité individuelle. »

Aristote

Vous arrivez bien, nous essayons justement de voir ce que le futur nous réserve. Est-il vrai que l’orientation sexuelle deviendra un atout majeur dans l’organisation future des sociétés?

Yvoiloin

Définitivement. Un jour, on reconnaîtra, ayant compris l’évolution de l’homme, l’égalité entre tous les individus.

Cette reconnaissance transformera les religions, qui devront cesser de se mettre le nez dans les sous-vêtements de tout un chacun. Ils devront reconnaître leur ignorance dans le domaine sexuel et se contenter de prier.

On reconnaîtra que la liberté sexuelle est l’élément fondamental de la liberté et de la vie privée de tout individu. Et, pour cette raison, essayer d’intervenir sur l’orientation sexuelle d’un individu deviendra un crime.

Non seulement l’individu pourra dès son enfance apprendre à reconnaître sa nature profonde, mais cette égalité reconnue comme un principe fondamental fera en sorte qu’il n’y aura plus de ségrégation entre un homme et une femme, entre un blanc et un type de couleur, entre un jeune et un vieillard. J’aime ou je n’aime pas sera la règle d’or. Le droit fondamental de tout individu reposera sur la responsabilité de ses actes. Ainsi, le respect de l’autre sera une vertu fondamentale et juridiquement obligatoire.

On comprendra qu’aucun individu ne peut s’identifier à partir de la sexualité sans être catégorisé, ce que les gens du futur refuseront. Être féministe ou gai est une forme de discrimination, tout comme être hétéro, parce qu’il s’agit d’une catégorisation. La sexualité est un moyen pour se réaliser et non pas un instrument d’identification.

La vie sexuelle est plus vaste qu’une simple expérience. Il ne peut y avoir d’amour sans tendresse et affection. Aimer exige de connaître l’autre, de l’accepter comme il est, sans vouloir le changer. Aimer, c’est une forme d’admiration. C’est d’être parfaitement bien ensemble.

Platon

« Connais-toi toi-même», comme disait Socrate. Une connaissance qui prouve que tous les individus sont fondamentalement égaux, même si certains sont plus intelligents que d’autres.

Nous fonctionnons tous de la même façon, cependant, nous ne réagissons pas tous de la même manière. Nous sommes tous des individus uniques et différents. Cette règle nous amène à voir qu’il y a l’égalité; mais que l’égalité existe dans la différence. Aucun individu n’est exactement une copie conforme de l’autre. Fort heureusement!

Yvoiloin

Le plus grand changement s’opérera quand les états décideront que la liberté sexuelle est un droit fondamental, un droit autant pour les jeunes que pour les vieux ; mais ce droit exige la non-violence, l’absence de domination ou d’intimidation et le consentement mutuel.

Le meilleur moyen pour savoir si un geste sexuel est libre est de se demander s’il a apporté du plaisir.

La bigoterie est une forme de discrimination qui animera les communautés, tant que l’homme sera aveugle.

Ypontife

Il faut faire attention et ne pas tout rejeter. La prière n’a jamais fait de mal à personne, bien au contraire.

Les religions sont capables de grandes choses quand elles sont vécues sans intransigeance et avec sincérité. Quand elles prêchent l’amour et la charité, elles sont sublimes. Quand elles s’occupent de leurs affaires, soit du rapport de l’homme avec Dieu, elles jouent un rôle absolument positif.

Ifaclair

La religion permet une certaine mainmise sur l’inconscient. Ce qui compte fondamentalement dans nos

actions, c’est l’intention. La sincérité et la vérité sont essentielles à l’évolution.

La transmission du savoir.

Pour la première fois, on se demanda pourquoi on transmet la peur et la guerre plutôt que la simplicité et l’amour.

Aristote

La valeur d’une civilisation repose sur la transmission de son savoir et de ses valeurs. Il y a bien évidemment l’arme préférée de tous : la foi et la religion.

L’avantage avec les religions, c’est qu’on peut enseigner n’importe quoi sans avoir à le prouver. Il faut croire aveuglément parce qu’aucune autre façon de voir la vie ne s’offre à nous. Elle repose sur ce qui a été dit avant et accepté comme la vérité et la meilleure explication de notre existence sur cette terre.

La religion est en compétition avec la science parce qu’elle refuse de reconnaître ses erreurs. Plutôt que de se remettre en question, elle préfère éliminer ceux qui ne partagent pas son point de vue.

Les religions sont sclérosées. Elles n’évoluent pas, parce que le changement remet leur domination en cause. La meilleure preuve est la résistance à la féminisation. Pourquoi, selon les religions, une femme est-elle inférieure à l’homme ? Pourquoi les mouvements féministes s’inclinent-ils devant les religions, alors que l’égalité entre les êtres humains devrait être la pierre angulaire des nouvelles générations? Les femmes ont-elles peur ou ont­ elles honte de ne pas être un homme ?

« Il n’y a pas d’hommes, il n’y a pas de femmes, il n’y a que des humains» avait écrit Jean Simoneau, quand il se croyait poète.

Les religions ont essayé de saper toute l’estime que les femmes ont pour leur sexe.

Ifaclair

De toute manière, elles seront un jour numériquement majoritaires et laissez-moi vous dire que l’égalité n’existera pas davantage, car elles voudront se venger des mâles.

Les féminounes seront les as de la censure.

Aristote

La force de l’aliénation est la base même de la censure. L’autocensure est la pire des censures. Elle ne demande aucun effort aux autorités pour s’appliquer. Elle règne en roi sur chaque individu.

Une telle censure ne peut être inscrite dans l’esprit qu’étant très jeune, parce qu’alors on est un parfait carbone de la pensée de ses parents. Voilà pourquoi on veut absolument enseigner la religion aux enfants ; même s’ils n’ont pas encore le développement intellectuel pour prendre une décision.

Toutes les religions sont basées sur le lavage de cerveau durant l’enfance et la haine du sexe.

Les conventions sociales permettent ensuite de rendre les règles religieuses intouchables. Elles les polissent. Elles donnent un air de« C’est ainsi parce que c’est ainsi. Tout le monde le fait, fais-le donc.»

Platon

Il n’y a pas que la religion. On peut physiquement donner naissance à un autre être ; mais on le peut aussi sur un plan spirituel.

Être amourajeux, c’est choisir l’aspect amoureux d’une relation. Non seulement j’aime le jeune, pour ce qu’il est présentement, mais je m’occupe aussi de ce qu’il doit devenir. Je le forme . Je veux son bien le plus absolu.

Ypontife

Définitivement, mais cet amour, n’a pas à se manifester physiquement. C’est plutôt émotif, intellectuel.

Diogène

Mais aussi, physique. Il ne faut pas avoir peur de la réalité. Sans violence, sans domination, rien ne peut être interdit. Rien n’est mal dans la sexualité. Le mal en sexualité est une pure invention religieuse. Ça n’existe que dans les esprits tordus.

Cette notion a été appuyée ensuite par les bourgeois qui veulent se montrer supérieurs aux pauvres et aux esclaves.

La morale sexuelle permet de maintenir les clans et les classes sociales. Elles justifient le racisme, toutes les discriminations, ainsi que le jugement des autres. Elle est la source de tous les orgueils. « Moi, je ne suis pas un tel pécheur.»

Platon

Ainsi, l’orientation sexuelle est un faux problème. On peut être tout à fait vertueux en étant tout aussi bien gai, amourajeux, transsexuel, hétérosexuel, bisexuel. Le choix ne nous appartient pas vraiment. On naît avec notre orientation sexuelle, sans avoir un mot à dire. Tout est dans la qualité de notre relation au monde, dans sa manière de vivre son orientation sexuelle.

Yvoitou

L’orientation sexuelle vient de nos gênes, sur lesquels on n’a absolument aucun choix. Ils sont ce que l’on est vraiment, fondamentalement.

Platon

L’important, ce n’est pas qui on  aime ; mais  comment  on aime ? La liberté est une forme exigeante de responsabilité. Plus un homme est conscient, plus  il  est  libre. Plus il doit comprendre ce que produiront ses gestes.

Diogène

On ne peut quand même pas passer notre vie à se demander si le geste qu’on va poser aura une répercussion positive dans l’avenir.

Platon

C’est bien évident, mais le geste que nous posons aujourd’hui crée le karma des gens à venir. Si nous transmettons la paix comme une valeur fondamentale, les lois seront édictées de manière à garantir que la paix règnera sur les prochaines générations.

L’idéal est une direction à suivre, un but à atteindre. C’est quand même un des aspects positifs des religions. Vouloir s’améliorer.

lvoitou

Malheureusement, les religions ont une telle obsession du sexe ; que tout en dehors du sexe est oublié. Cette obsession permet de ne pas voir les cochonneries que nous font vivre ceux qui nous dirigent.

C’est justement là qu’est le problème. L’histoire de l’humanité sera presque celle des guerres de religion.

5 – Féministes obsédées par la sexualité des femmes et des enfants. Nelly Arcand parlait de famille pédophile.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :