Aller au contenu principal

Virus 5

juin 27, 2020

Le discours n’intéressait nullement Croisos et Diogène, à ce moment-là. Ils étaient assoiffés d’une vie plus palpitante que de jaser dans le « salon » des structures politiques de la planète.

Croisos s’approcha de Diogène, en lui souriant:

Diogène

Comment vas-tu, mon minou?

Il prit Croisos dans ses bras et le serra légèrement.

Croisos sourit. Il embrassa Diogène sur le front.

Croisos

La vie planétaire ne m’intéresse pas tellement, ce soir, mais je sais que tu peux me procurer quelques minutes de plaisir intense. Viens-tu dans ma chambre? Je suis persuadé que le monde me paraîtra moins méchant.

Diogène

Tu m’étonnes. Tu me rejetais hier encore. Que se passe­ t-il? Ta petite fléchette a-t-elle besoin d’attention? Elle compte sur Monsieur moi-même pour en assurer sa rigidité? Ah! Comme j’ai déjà soif de toi. Que je suis heureux de ce changement de ton ! Qu’est-ce qui me vaut cet honneur ? La douceur de mes mains ou la finesse de mes lèvres ?

Croisos

Rien de spécial. C’est un moment opportun pour vidanger les excès de vie. J’ai trop de petits anges agités qui foncent vers la sortie. Et, je voudrais que tu m’expliques un texte que je ne comprends pas.

Diogène

Il me semblait aussi. Quand quelqu’un a besoin d’un autre, il oublie vite ce qui les éloigne. Ce n’est pas de l’amour. C’est profiter. D’ailleurs, je ne crois pas que tu aies un grand intérêt pour ce qui se cache dans mon baril. Mais, qu’importe, en ta compagnie, je ferais n’importe quoi. Je t’aime.

Aristote (qui a entendu Diogène dire le mot amour)

De l’amour! Qu’est-ce que Monsieur Diogène prétend connaître en amour ?

Diogène insulté.

Diogène était furieux d’entendre Aristote lui dire qu’il ne connaissait rien en amour. Il prétendait que ces propos sont strictement méprisants, car tout individu a des sentiments et les autres n’ont pas à les juger.

Même Croisas, malgré sa faible répugnance passagère pour le gars à baril, prit sa défense.

Croisos

L’amour est une force naturelle d’attraction-répulsion. Tout le monde est un moment donné attiré par quelqu’un d’extérieur à lui. La personne elle-même ne peut pas toujours expliquer pourquoi telle ou telle autre personne l’attire. C’est une réalité, c’est tout.

Ce peut-être un sourire, l’odeur ou la couleur des cheveux, la grosseur des seins, du pénis, la forme du corps, la vitalité de l’individu, sa richesse intellectuelle. Tout est possible.

Tout est normal, s’il n’y a pas de violence, de domination, d’imposition. S’il n’y a pas de viol.

Aimer, ce n’est pas seulement bander. Ce n’est même pas le petit jet électrique que l’on ressent quand quelqu’un nous passe la main entre les jambes. Une main enveloppante. Par contre, un geste inapproprié, c’est imposer un geste à une autre personne qui a clairement exprimé qu’elle ne veut pas le recevoir. C’est de ne pas respecter le refus de l’autre.

L’amour est d’abord une attraction positive par rapport à un autre. Cette attraction peut-être plus ou moins forte. Elle surgit en nous, selon notre force intérieure que l’on nomme la libido. Cette même force intérieure sculptera notre personnalité. La réduire, la réprimer, c’est un viol contre soi.

Un viol, c’est violemment ne pas respecter l’autonomie de l’autre.

L’interdit religieux concernant la sexualité est en soi un viol de conscience, car tu dois accepter le point de vue religieux comme une vérité.

C’est à croire qu’il n’y a qu’une façon de percevoir la sexualité, une seule pensée, qu’elle soit vraie ou pas, ça n’a pas d’importance. Tous doivent y croire. Les règles religieuses sont basées sur l’uniformité.

La nature humaine se reproduit depuis des millénaires. Sommes-nous responsables des changements qu’elle a introduits dans nos gênes ? Ne pas avoir de sentiments, ne pas aimer le sexe, c’est contre nature.

L’amour, c’est l’attraction. La répulsion est ce qu’on a nommé la haine. L’amour se joue dans des milliers de gammes différentes et s’exprime dans autant de manifestations.

Platon manifesta son approbation et ajouta :

Platon

L’amour fait partie de tout individu, ne serait-ce que sous la forme de libido ou de sentiments, mais je crois qu’elle est encore plus. Elle exige un projet, une forme de création physique ou spirituelle. L’amour conduit ceux qui s’aiment à créer quelque chose de différent. Un projet, un but, un plaisir qui naît d’être ensemble. Une chimie automatique.

Yvoitou

La structure même de notre ADN nous pousse à vouloir entrer en communication avec les autres. Évidemment, ces sentiments peuvent être différents les uns des autres.

Diogène (qui n’oublie pas son adversaire)

T’as raison, mais quel têteux, ce Monsieur Aristote ! Ce n’est pas parce qu’il parle de l’amour dans ses livres qu’il connait tout sur le sujet, ce vieux maudit aristocrate bourgeois. Il n’y a pas que les hétérosexuels qui soient capables d’aimer.

Je n’ai peut-être pas un petit fils nommé Nicomaque à présenter, mais ça ne veut pas dire que je n’ai jamais aimé personne. Ce n’est pas parce que tu as un enfant, que ça veut

dire que tu l’aimes ou que t’aimes la femme avec laquelle tu l’as conçu. On peut aimer, sans donner naissance à un enfant et vice versa.

L’amourajoie est un amour-passion. Elle est irrationnelle et aussi pure que toutes les autres formes d’amour, si elle est basée sur le respect mutuel.

N’importe quel homme peut bander et éjaculer, ça ne veut pas dire qu’il est en amo ur. C’est simplement obéir à la fonction de reproduction. C’est simplement être un mâle.

Il en va autrement de la femme, car elle a naturellement plus la certitude que son enfant est une partie d’elle-même. Il ne peut pas y avoir de doute.

Aristote

Même la mère n’est pas la propriétaire de sa progéniture. Le but de la famille est de permettre à l’individu de développer son autonomie.

Diogène

Les religieux n’ont jamais compris les femmes . Ils avaient peur de l’organe sexuel féminin . Leur ignorance ne les a pourtant pas empêchés de définir la morale de tout un chacun.

Quand bien même je ferais l’amour toute la journée avec Croisos, je n’aurai jamais d’enfant. Ça ne veut pas dire que je n’aime pas Croisos. Notre amour peut être aussi solide entre lui et moi qu’entre n’importe quel hétéro. Enfanter  est une  des raisons d’être en amour, mais ce n’est pas la seule. Élever un enfant ne demande pas qu’il y ait une différence de sexe chez les parents. Il n’y a que le degré d’amour qui compte.

Crois-tu que j’étais très content de laisser mon père en prison ? Que connais-tu de Luxios, mon premier petit amant?

Aristote

Tout le monde aime son père et sa mère, tout comme ses frères et sœurs, c’est un niveau d’amour universel; mais ce n’est pas un amour d’amoureux. C’est tout à fait différent.

Diogène

Ah oui?

Aristote

Sûrement. Tu ne fais pas l’amour à ton père ou à ta mère.

Diogène

Rien ne l’empêche.

Platon

Il y a la loi naturelle. La reproduction, entre personnes trop rapprochées, consanguines, peut produire des êtres difformes. Ce n’est pas une réalité morale, mais un fait évident sur le plan strictement physique.

Aristote

Voilà ! C’est ce que je dis dans mes livres. Il y a des barrières, des limites, des différences. Il y a plusieurs niveaux d’amour.

Diogène

La morale trouve souvent assise sur des mensonges, des ignorances, des préjugés.

Yvoitou

On se croirait dans la forêt divine, car, vous employez des termes et des connaissances qui ne seront découvertes que dans plusieurs siècles d’ici.

Diogène

C’est bien pour cela que les religions sont devenues aussi mensongères : elles ont refusé d’évoluer. Même la connaissance a une histoire.

Diogène répond aux questions.

Aristote et Platon insistèrent sur le fait qu’il y a, même dans la nature, des barrières qui interdisent les gestes de procréation sans réfléchir : la consanguinité, la protection contre les maladies vénériennes transmises sexuellement, l’hygiène, et on pourrait dire également l’état psychologique des gens concernés.

Personne ne peut parler d’amour, s’il n’y a pas consentement mutuel.

Aristote

On ne fait pas l’amour si on ne peut pas y découvrir de plaisir. Est-ce qu’éprouver du plaisir peut êtr un crime? C’est d’un illogisme parfait.

Pourtant, les religieux prétendent que le sexe peut être un péché. Il faut avoir l’esprit tordu pour croire qu’un plaisir partagé peut être une agression .

Qui parle toujours d’abus sexuels ? Les personnes qui jugent les autres, qui décident pour les autres. Elles auraient intérêt à s’occuper de leur propre sexe et, de lui seulement, laissant aux autres le droit de vivre leur vie comme ils l’entendent. Vivre et laisser vivre.

Dénoncer n’a rien de valorisant, si tu le fais, tu es parfaitement égoïste. Tu crois devenir la coqueluche des pudiques.

Platon

À mon avis, le plaisir n’est rien, s’il ne débouche pas sur une amitié. Le sexe sans amour répond strictement à un instinct, même si ce besoin est essentiel pour la survie de l’espèce. C’est ce que tout animal fait.

Ce qui est particulier à l’homme, c’est qu’il peut choisir le moment et, plus fondamental, l’amoureux peut choisir sa dulcinée ou son amant. Plus la vie évolue, plus la liberté est extrême. Plus il y a de population, moins on a besoin de faire l’amour pour assurer la survie de l’espèce.

Au contraire, plus on est, plus on consomme. On oublie que la terre a ses limites. Ce déséquilibre finira par mettre l’espèce humaine en danger.

Croisos

Vivre comme si la sexualité n’existe pas, c’est schizophrénique.

Tout homme a des impulsions sexuelles. Les religions qui préconisent l’abstinence ne savent pas de ce dont elles parlent. Elles prêchent contre la création, donc, contre l’intelligence du Créateur. Toujours réprimer sa sexualité ne peut conduire qu’à une attitude de haine envers soi-même et les autres. La culpabilité conduit à l’esclavage moral. C’est le début de la mésestime de soi.

Diogène

Il y a des tonnes de moyens que l’on peut employer pour vivre sexuellement dans la joie, sans pénétration, que ce soit pour un homme ou pour une femme.

Aristote

Diogène y connaît ça, lui ? Quels moyens préconises- tu, à part la masturbation ? Demanda-t-il, entre deux rire s. As-tu, au moins, déjà vu une femme?

Diogène

Il est possible de se masturber, de se sucer, de se caresser , même entre personnes de sexes différents ou identiques . On n’est pas obligé à la pénétration pour connaître le plaisir. La pénétration peut même blesser.

La tendresse et la sensualité ont une importance capitale en amour.

Les caresses sont un des moyens les plus sûrs pour faire éclore une grande amitié, en plus du plaisir, et elles sont toujours sans danger.

Mais, les hommes qui ont inventé les règles morales, ne savaient pas que les femmes ont un clitoris, un petit, tout petit pénis intérieur, qui leur apporte souvent plus de plaisir que la pénétration. Un homme peut très bien faire jouir une femme avec sa langue ou son doigt. Pourquoi penses-tu que dans certains pays on pratique l’excision ? On veut empêcher la femme de jouir.

Il faut être malade, profondément dément, pour considérer que jouir est un péché. Pourtant, c’est le discours des religions. Ceux qui ont pensé la morale sexuelle étaient des ignorants. Une ignorance qui survit depuis des siècles. Une ignorance qui conduit à la violence. Une violence qui est un mépris innommable envers les femmes.

Aristote

Ce n’est sûrement pas en te masturbant dans les rues ou en venant fou à chaque fois que tu vois un beau petit gars que tu vis le summum des plaisirs de la chair.

Diogène

Tout est question de goût. Pour certains, une petite masturbation suffit pour leur redonner le sourire. D’autres ont besoin de la fellation et de crier comme si la foudre venait de leur tomber dessus pour avoir l’impression de jouir. L’important, c’est que le geste soit pur plaisir. C’est l’aspect instinctif.

Un animal en rut est prêt à tuer pour faire l’amour. Ce n’est pas la partenaire qui l’intéresse particulièrement, mais le besoin créé, selon la nature, à tel moment dans leur vie. Plus un être est libre, plus il peut choisir.

Le choix possible du partenaire est aussi important pour distinguer l’homme de la bête que le langage.

L’animal n’a pas le choix, il répond à la senteur qui le rend fou. L’homme, lui, peut jouir, poursuivre la relation ou la laisser tomber.

La sexualité est la première et la plus fondamentale des libertés. Elle est le fondement même de la vie privée.

C’est drôle de dire, en même temps, du même coup, que tes tendances sexuelles sont héréditaires et que de pouvoir les vivre est la base, le fondement même de la liberté individuelle, de la vie privée.

Yvoitou

La liberté est la transcendance de la génétique, c’est le pouvoir d’orienter et de dominer ses sentiments. C’est de devenir un être responsable.

Comme le dira, un jour, Léo Ferr é : « ton sexe, c’est ton style » ou si tu veux, ta personnalité.

Uniformiser la sexualité, c’est annihiler la contestation.

C’est tuer toute forme d’autonomie individuelle.

Voilà pourquoi on invente tous les jours de nouvelles lois sur le sexe. On ne veut pas d’un monde libre. On doit tous être des pécheurs. Des repentants . Des humains culpabilisés de n’être que des humains. Un animal. Et pour que la peur domine, elle doit prendre racine dès la jeunesse. L’empreinte primaire. Voilà pourquoi on ne veut pas laisser les jeunes vivre librement leur sexualité. Qu’on leur démontre sans cesse que la sexualité est une saleté, une agression .

Quelle connerie de prétendre que Dieu est amour et qu’il condamne la chair. C’est le mépriser.

Diogène

Vous avez certainement remarqué qu’un chien va identifier l’autre en lui sentant le derrière. Ce n’est ni bien, ni mal, ça n’a rien de moral. C’est strictement la nature. Alors, ceux qui essaient de nous imposer leurs règles morales sexuelles sont dans la merde. Ils ont honte de leur corps. Ils n’ont rien compris à la nature humaine. Ils nient le droit d’être différent. Mais, c’est extrêmement payant.

Platon et Aristote croyaient avoir ainsi répondu à toutes les questions sur la sexualité ; mais Diogène ne voulait pas en rester là. Pour lui, la sexualité dépassait ce simple besoin de reproduction. Il existe aussi, selon lui, un grand besoin de se réaliser dans l’amour.

Pourquoi quand une femme embrasse un enfant, magnifie-t-on son instinct maternel et que ce même geste posé par un homme devient de la<< pédophilie, le pire crime de l’univers»? C’est-on jamais demandé quelle différence réelle il y a entre ces deux gestes ?

Des sociétés ont prouvé que de caresser un bébé, c’est le meilleur moyen de créer un être qui sera positif. On préfère créer l’absence, la douleur émotive à l’amour. Et, on se prétend sage.

Ainsi, dès notre naissance nous sommes sexués, comme tous les autres animaux, puisque nous en sommes un, nous aussi. Nous sommes envahis par l’instinct de conservation. L’espèce a besoin de cet<< attrait», si elle veut se reproduire et ainsi franchir les murs du temps.

Mais, à mon avis, un autre facteur, qui nous amène à copuler, c’est que l’individu recherche son« immortalité » à travers son enfant. Tout le monde croit que son bébé est une partie de lui-même; ce qui est en partie vrai, mais qui est tout aussi totalement faux. L’enfant qui naît de l’union du spermatozoïde et de l’ovaire est totalement indépendant du père et de la mère, dès sa conception.

La pire erreur que les parents font est de croire que d’enfanter nous permet de devenir « propriétaire  »  de l’enfant, parce que les parents sont responsables de celui-ci jusqu’à ce qu’il puisse survivre seul à ses besoins.

Aristote

Ils ne sont pas propriétaires, mais ils sont responsables. On ne fait pas l’amour, pour avoir un enfant, comme si c’était un jeu. La tâche de parents est une responsabilité à plein temps. C’est une autre raison pour laquelle on ne peut pas faire l’amour sans s’aimer. La vie continue, après le plaisir, et si on ne s’aime pas, elle risque d’être mauditement longue.

Diogène

Une réalité d’hétéro. Les gais n’ont pas à se demander s’ils peuvent avoir un enfant et comment s’occuper de lui. Toute procréation est impossible, mais l’amour est toujours là.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :