Aller au contenu principal

Le temps des cauchemars (1)

mai 18, 2020

Page couverture : La Tuan Vihn  Illustrations : Gabriel Deshaies

Illustration et conception de la page couverture :
                       La Tuan Vihn
Illustrations :
                       Gabriel Deshaies

Dactylographie du texte :
                      Jean  Simoneau

Tous droits réservés :

© Copyright : Les Éditions du Temps

1211, rue Sherbrooke

Magog (Québec)

J1X 2T2

Courrier électronique de l’éditeur :

jeansimoneau@cgocable.ca

Distributeur officiel :

Les Éditions du Temps

Dépôt légal

Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 4e trimestre 2014

Bibliothèque et Archives Canada, 4e trimestre 2014

Introduction

Le temps des cauchemars


Un genre littéraire qui m’a toujours énormément plu : la nouvelle littéraire. À mon époque, on me demandait de très longs textes d’une vingtaine de pages minimum pour être publiés.

Par contre, je sais depuis, l’ayant enseignée, que la nouvelle littéraire peut être très courte et c’est ce que je préfère. Cependant, elle a une structure qui lui est tout à fait particulière comme le récit et le conte.        

Nous avons publié un livre de nouvelles littéraires auquel avaient participé mes élèves. On a alors écrit que les élèves ont éclipsé leur professeur, grâce à leur fraîcheur.   Loin d’être une offense, c’est un excellent compliment. Ça veut dire que j’étais un bon professeur.

Même s’ils ont été présentés à d’autres éditeurs québécois, ces textes ont été publiés seulement à Val-d’Or alors que mon grand ami, Jean Ferguson, avait la maison d’édition D’ici et d’ailleurs.            

Il y eut aussi : Les nouvelles du Nord 1 et 2 et Gens d’ici.   

Le Temps des cauchemars compte sept nouvelles littéraires : Le si facile métier d’écrivain (dont je me servais d’ailleurs pour enseigner la nouvelle littéraire à mes élèves); La psychose; Les limites du jeu; Le chantage; Nous vaincrons, Patrice et l’arnaque.

Seul, Le chantage a été publié séparément par Les éditions du Savoir, par le Regroupement des écrivains d’Abitibi-Témiscamingue, le REAT.  Depuis, La psychose a été publiée dans le collectif Les apparences trompeuses par les éditions de L’Arc-en-ciel littéraire, sous le titre de Sophie veut savoir. Ce dernier texte est bien meilleur que l’original.       

C’est avec plaisir que je vous présente ces textes. Comme vous ne les connaissez pas, je me permets d’apporter de légers changements, puisque maintenant j’ai le temps de les réviser.

La page couverture a été peinte par un vietnamien La Tuan Vinh alors que les illustrations intérieures ont été créées par un jeune peintre qui demeura plusieurs années avec moi : Gabriel Deshaies.

La nouvelle littéraire est le genre littéraire qui me plaît le plus. Pour obéir aux demandes de Jean Ferguson, mon éditeur en Abitibi, à Val-d’Or, les textes devaient avoir au moins 20 pages. Aujourd’hui, je préfère des nouvelles littéraires beaucoup plus courtes.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :