Aller au contenu principal

L’isolement

décembre 10, 2019

L’isolement.

 

Quand il fut connu que j’étais accusé, il y a 25 ans, d’avoir fait ce que je dis faire depuis mon adolescence, c’est-à-dire avoir eu du plaisir sexuel avec un garçon, les partis politiques dont j’étais membre (Le Parti québécois et le Bloc québécois) m’ont demandé de me retirer, de démissionner.

Le politique ne peut pas vivre avec l’amourajoie, simplement parce que les gens sont encore trop ignorants pour savoir ce que c’est.

La liberté sexuelle en dehors de la violence est tellement vue comme l’horreur des horreurs que le parti politique qui essaiera de créer des règles humaines autour de ce phénomène risquera d’être rayé de la carte. Au contraire, on est applaudi quand on devient de plus en plus moumoune.

Je me rendais quand même aux réunions, mais des féminounes ont demandé que l’on intervienne pour que mon absence soit permanente.

J’ai terminé mon livre « De la pudeur à la paranoïa », mais je ne l’ai fait parvenir qu’à la Commission d’enquête sur la protection de la jeunesse. Je suis convaincu que si on ne faisait pas autant de chichis autour de la sexualité, la vie serait plus agréable pour des millions d’individus.

Le plaisir sexuel amourajeux, est banni et pourtant ceux qui ont créé cette chasse aux péchés sont responsables devant l’histoire de millions de morts.

Le fanatisme religieux a suscité des guerres entre les catholiques et les protestants, entre le chiites et les sunnites, mais ça n’a pas d’importance que la foi puisse faire appel à la violence.

Un raisonnement aussi inhumain, aussi stupide est pourtant bien plus dangereux que les plaisirs sexuels.

On ignore les dernières découvertes scientifiques parce qu’elles établissent que l’orientation sexuelle est inscrite dans ton ADN et que les sentiments sont le fruit de l’émotion donc des hormones.

Tout ce que je dis est qu’il faut s’assurer que cette déviance (en prenant pour acquis que la majorité est hétérosexuelle) ne sème pas la misère, la culpabilité, mais au contraire que l’attraction mutuelle soit une forme d’amour.

Aussi, mes livres sont interdits. Et, on crie à la liberté d’expression. Le propre de la morale est d’être hypocrite.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :