Aller au contenu principal

La différence entre la pédophilie et la pédérastie : le pouvoir de consentir.

juin 30, 2019

La différence entre la pédophilie et la pédérastie est immense. Dans le cas de pédophilie, c’est une relation sexuelle entre un homme ou une femme majeure avec un enfant, gars ou fille, de moins de 10 ans.

On ne peut pas accepter la pédophilie parce que le plus jeune n’a pas encore la maturité nécessaire pour pouvoir consentir librement.

Quel que soit l’âge, le consentement est indispensable pour qu’un geste sexuel n’ait pas d’effets négatifs. C’est vrai que dans le cas d’un garçon qui se fait toucher au pénis, tout ce que cela peut provoquer physiquement est qu’il bande et débande. Il ne peut pas éjaculer. Or, le plaisir le plus intense pour un garçon est le moment où il éjacule. L’important est donc comment l’enfant interprète ce qui se passe. Verra-t-il cela comme une curiosité ou comme un danger?

Sauf si les parents ou autres parlent de sexualité, c’est un élément dans la vie d’un enfant qui est inexistant. L’enfant ne voit aucun bien ou aucun mal à la chose sexuelle. Par ailleurs, un tel rapport peut le traumatiser, car il ne comprend pas pourquoi on le touche là où tout le monde dit qu’il ne faut pas être touché. Il ne comprend pas ce qui se passe. S’il est forcé à participer, cela peut aller jusqu’à laisser des séquelles, surtout si cela se sait et que l’on en fait tout un drame, car, il se trouvera coupable ou sali par un événement dont il n’est absolument pas responsable.

Donc, la pédophilie est inacceptable.

La pédérastie est un rapport strictement homosexuel. Elle se produit entre un préadolescent ou adolescent et un adulte. Dans ce cas, le consentement de l’adolescent est encore plus nécessaire puisque le garçon est en âge de décider pour lui si cela est bien ou mal quoiqu’on est, depuis un siècle, tout fait pour que la sexualité pédéraste soit vue comme un péché, une horreur.

À cette époque,  et compte tenu de ce que l’on savait, on croyait que le sperme existe qu’en quantité limitée. C’était une partie du cerveau que l’homme donnait lorsqu’il ensemençait.  On croyait qu’éjaculer trop jeune créerait des problèmes sexuels dans la vie adulte. On sait depuis que ce n’est pas vrai.

La damnation était aussi certifiée pour tout jeune qui se livre à des jeux dits pervers, oubliant que ce plaisir a été créé (s’il l’a été) par Dieu pour assurer une descendance, une survie de la race. On a pris un plaisir et on a réussi à en faire le crime des crimes.

Pourtant, tout acte sexuel sans violence, consenti est un plaisir. La répression sexuelle a évolué avec la religion depuis que l’on croit dans la dualité chair et esprit.

La différence entre la pédophilie et la pédérastie est immense. Dans le cas de pédophilie, c’est une relation sexuelle entre un homme ou une femme majeure avec un enfant, gars ou fille, de moins de 10 ans.

On ne peut pas accepter la pédophilie parce que le plus jeune n’a pas encore la maturité nécessaire pour pouvoir consentir librement.

Quel que soit l’âge, le consentement est indispensable pour qu’un geste sexuel n’ait pas d’effets négatifs. C’est vrai que dans le cas d’un garçon qui se fait toucher au pénis, tout ce que cela peut provoquer physiquement est qu’il bande et débande. Il ne peut pas éjaculer. Or, le plaisir le plus intense pour un garçon est le moment où il éjacule. L’important est donc comment l’enfant interprète ce qui se passe. Verra-t-il cela comme une curiosité ou comme un danger?

Sauf si les parents ou autres parlent de sexualité, c’est un élément dans la vie d’un enfant qui est inexistant. L’enfant ne voit aucun bien ou aucun mal à la chose sexuelle. Par ailleurs, un tel rapport peut le traumatiser, car il ne comprend pas pourquoi on le touche là où tout le monde dit qu’il ne faut pas être touché. Il ne comprend pas ce qui se passe. S’il est forcé à participer, cela peut aller jusqu’à laisser des séquelles, surtout si cela se sait et que l’on en fait tout un drame, car, il se trouvera coupable ou sali par un événement dont il n’est absolument pas responsable.

Donc, la pédophilie est inacceptable.

La pédérastie est un rapport strictement homosexuel. Elle se produit entre un préadolescent ou adolescent et un adulte. Dans ce cas, le consentement est encore plus nécessaire puisque le garçon est en âge de décider pour lui si cela est bien ou mal. On a depuis un siècle tout fait pour que la sexualité pédéraste soit vue comme un péché, une horreur.

À cette époque pourtant récente et compte tenu de ce que l’on savait, on croyait que le sperme existe qu’en quantité limitée. On croyait qu’éjaculer trop jeune créerait des problèmes sexuels dans la vie adulte. On sait depuis que ce n’est pas vrai.

La damnation était aussi certifiée pour tout jeune qui se livre à des jeux dits pervers, oubliant que ce plaisir a été créé (s’il l’a été) par Dieu pour assurer une descendance, une survie de la race. On a pris un plaisir et on a réussi à en faire le crime des crimes.

Pourtant, tout acte sexuel sans violence, consenti est un plaisir. La répression sexuelle a évolué avec la religion depuis que l’on croit dans la dualité chair et esprit.

 

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :