Aller au contenu principal

Radioactif 313

mars 9, 2022

Radioactif 313

31 Décembre 2007
Un plan d’aménagement.

Il y avait à Bromptonville, M. Dorilas Gagnon.  C’était un maire qui désirait sincèrement modifier les choses et aider la population.  Un maudit bon gars.  Il se prêtait facilement à mes entrevues.  J’y dirigeais le fond et le contenu par mes questions, je ne m’en cache pas.  C’était ma façon d’être engagé. 

Je trouvais la situation affreusement difficile pour un tas de familles.  J’étais sans dessus dessous juste à l’idée de voir souffrir ces gens.  Sauver l’Estrie devint presque une mission personnelle. Je connaissais le pouvoir de l’écrit et je dirais même que je l’exagérais. 

Grâce à mon poste de journaliste, je pouvais facilement entrer en contact avec les hommes politiques, d’autant plus que plusieurs ex-ministres se rappelaient de moi.  J’avais aussi de bons rapports avec le ministre des Terres et forêts, M. Claude Gosselin, ce qui me permettait de me faire une meilleure idée du problème forestier. 

Ma solution fut de faire ressortir le besoin d’un plan d’aménagement régional.  En me servant de ma possibilité d’orienter mes entrevues, nous avons préparé ce projet en faisant ressortir ce qui pourrait être fait rapidement dans la région pour relancer l’économie.  Ce plan préconisait entre autres la construction de la Transquébécoise : une autoroute, partant des États-Unis jusqu’au Lac St -Jean.   

Pour nous , si on voulait modifier quelque chose sur le plan économique , il fallait d’abord améliorer les transports.  Il fallait aussi revaloriser les liens avec Montréal. 

31 Décembre 2007
Crise économique.

Quand je suis revenu dans les Cantons de l’Est, notre région souffrait alors du même mal économique qu’aujourd’hui à la grandeur du Québec : les usines de textiles fermaient, les compagnies de papier dénonçaient la crise dans la foresterie, les cultivateurs songeaient à abandonner leur ferme et le chômage grossissait à vue d’oeil.  Il semblait ne pas y avoir de solutions. 

Le pire, c’est qu’il n’existait aucune solidarité entre les municipalités.  On semblait ignorer que si ça allait bien à un endroit, ça aidait les voisins.  Tout est interactif en économie. 

Sherbrooke jouait son rôle de métropole régionale seulement pour mieux profiter des autres.  Je ne connaissais pas grand-chose en économie, mais de toute évidence, il fallait créer un plan global régional qui permettrait de relancer l’économie et tuer les problèmes créés par le chômage. 

Heureusement qu’il y avait le CRD (Centre régional de développement) qui pensait comme moi.  Un plan fut aménagé petit à petit, à partir des informations que j’obtenais pour les différentes municipalités.  Le développement, c’est un état d’esprit.  C’est oser. 

Le principal problème était que toutes les municipalités se coupaient le cou entre elles.  Il fallait trouver une solution sans tomber dans la «structurite».  Au Québec, on est des créateurs de structures à n’en pas finir.  On avait déjà le provincial qui nous ignorait et le pire, le fédéral qui était le seul vrai responsable et capable d’intervenir. 

Ottawa, c’est tellement loin que personne ne savait d’où on venait quand on disait qu’on était de Sherbrooke.  Whose is this guy?  Is he from Mars or the Moon?  They don’t speak English, is it not terrible ? 

J’étais un petit maudit journaliste qui n’avait pas peur d’exiger de parler au premier ministre du Canada sans fondre de peur.  Et, j’en profitais. 

31 Décembre 2007

Bonne année 2008 !

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2008 !        

Au début de cette année 2008, je tiens à remercier tous ceux qui prennent le temps de lire mes écrits et je souhaite à ceux qui me combattent d’avoir une plus grande ouverture d’esprit.

Je tiens aussi à affirmer ma fierté d’être Québécois.  Nous avons peut-être quelques défauts, comme tous les autres, mais nous vivons sûrement dans une société où plusieurs voudraient vivre.

J’espère qu’au cours de cette année, nos gouvernements s’attaqueront surtout à éliminer la pauvreté et l’itinérance.  Dans notre abondance, il est inadmissible, voire honteux, qu’un individu manque de l’essentiel pour survivre.

Espérons aussi que le Québec accomplira un pas important vers la création du pays du Québec.

Je souhaite à tous de la santé, de l’amour et du bonheur !

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :