Aller au contenu principal

Radioactif 196

novembre 11, 2021

Radioactif 196

12 Octobre 2007

Procès pour viol.  

Je préconise des changements dans nos lois depuis la fin des années 1960. 

Je ne comprends pas que tu sois persécuté durant toute ta vie pour un attouchement sexuel, une caresse, une masturbation, voire même une fellation, si les personnes concernées directement sont consentantes et qu’on a eu du plaisir ensemble. 

On a beau faire croire que 20 ans après tu souffres encore de remords, que tu sois encore plus déchiré que jamais, mais c’est alors le contraire du fonctionnement normal du cerveau que l’on nous fait avaler. 

Peut-être que si tu vies dans un monde de bigot que tu te sentiras accusé à toutes les fois que quelqu’un parlera de maudits cochons dès qu’il est question de sexe comme si la sexualité était quelque chose d’anormal chez un être équilibré. 

Tous les procès d’ordre sexuel devrait s’en tenir à : Étiez-vous consentants ?  Y a-t-il eu violence ou domination ?  Avez-vous aimé ça ?  Y a-t-il eu des conséquences négatives ?  Le reste ne regarde personne.  C’est du voyeurisme de bas-étage. 

C’est toujours facile de juger les autres et de les condamner , mais c’est le contraire de ce que l’Évangile nous a appris et de ce que prétendent vivre nos grandes « âmes de la pureté».  Le commandement de base de la foi, c’est l’amour.  «Tu ne jugeras pas les autres ». 

Et pourtant, l’approche de la sexualité au Québec nous invite à vivre le contraire de cette fraternité.  Il faut dénoncer pour se venger et plus l’accusé est riche, plus il faut le faire. Le système judiciaire est devenu la branche du woke féministe que j’ai baptisé féminoune.

Il est urgent que le Québec revoie, non seulement à travers l’Église, mais la science, ses connaissances en matière de sexualité. 

Nos bigotes prendraient peut-être le chemin des psychologues. Elles apprendraient au moins que c’est normal de connaître du plaisir à travers les gestes sexuels

La sexualité est à la base de la construction de ta personnalité dès ta prime enfance. Elle est ni bonne, ni mauvaise, elle est essentielle à la survie de l’espèce.  

12 Octobre 2007

Un viol.        

Un autre fait m’a marqué quand j’étais journaliste à Lac-Mégantic.

.Je couvrais bien évidemment les procès et  j’ai été vivement secoué par une histoire de viol.  Je trouvais hallucinant, même si j’étais un garçon, de voir la fille en pleurs obligée de raconter tous les détails morbides pour faire condamner son agresseur.  Il arrivait même souvent que c’était cette pauvre femme qui semblait l’accusée. 

Elle levait la jambe trop facilement.  Elle était trop alléchante, etc. Je dirais même que c’était révoltant. 

Un viol, ce n’est pas un jeu sexuel au cours duquel les deux se sont amusés.  Le gars l’avait sauvagement battue. 

Je n’ai jamais compris et j’espère ne jamais le comprendre ou le ressentir comment un individu peut jouir quand il voit son ou sa partenaire en pleurs ou blessé.  Il me semble que de voir l’autre malheureux (se) c’est assez pour ne pas pouvoir bander. Excusez, mais je ne peux pas le dire autrement.  

Il ne faut pas être normal pour jouir en frappant l’autre. 

Je n’ai pas ce besoin sadomasochiste.  Heureusement ! 

Le gars a été condamné et je dois avouer en très mauvais chrétien que je n’avais aucune peine pour lui. 

Pour moi, il est impossible de vivre une expérience sexuelle enrichissante, si elle ne conduit pas à l’amour, si elle ne fait pas appel à la générosité. 

C’est pourquoi bien des pédérastes se sentent bien plus souvent exploités qu’aimés.

Sexe et violence sont des contraires irréconciliables. 

Moi aussi, je fus à cette occasion, un chrétien hypocrite. Je n’avais aucune miséricorde envers l’accusé.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :