Aller au contenu principal

Radioactif 177

octobre 23, 2021

Radioactif 177

01 Octobre 2007

Les jeux.      

Les découvertes anatomiques des gars étaient toujours inscrites dans un jeu ce qui les rendaient beaucoup plus agréables. 

Le jeu de la cachette n’apportait pas grand-chose, car à notre âge courir était bien plus important que de découvrir.  C’était pareil quand on jouait aux cowboys ou aux Indiens.  On n’avait pas le temps de penser au sexe puisque ces jeux occupaient presque toute la place.

Par contre, ça finissait autrement quand on jouait aux « lignes ou aux douanes américaines ».  Le douanier devait souvent aller chercher partout.

Plus tard, l’hypnose fut un autre moyen pour vérifier l’authenticité du dormeur.  C’est certainement parce que les découvertes anatomiques étaient mariées à des jeux qu’elles devenaient automatiquement intéressantes. 

Question de comparaison, de longueur, grosseur, forme et excitation.  Tout se passait surtout dans les sourires et le feu dans les yeux. 

01 Octobre 2007

L’absence des filles.        

Les femmes qui prétendent que les pédérastes ont peur des femmes s’inventent un pouvoir qu’elles n’ont pas.
 

Tous ceux que j’ai connus, les ignoraient totalement ou les détestaient à la folie.  Quant à moi, je ne crois pas être misogyne.  Je suis plutôt indifférent.

Ce n’est pas moi qui aie fait un effort pour en avoir une dans sa vie.  Mon seul contact avec les filles quand je fus très jeunes furent mes cours d’anatomie avec une de mes petites cousines.  Ça ne doit pas m’avoir frappé tellement puisque je ne m’en suis rappelé qu’au moment où elle me confia avoir adoré ça. 

Sur un plan strictement inconscient, j’ai peut-être été très profondément blessé par la mort de ma petite sœur Mariette, mais j’avais moins de trois ans.  Je sais seulement avoir regardé sa photo des milliers de fois pour essayer de m’en rappeler.  Un oubli créé par le mal qu’a provoqué sa disparition? 

Quant à ma petite cousine, à l’âge que nous avions , il n’y avait pas aucune différence, autre que le pénis.  Les séances d’initiation, ayant été dénoncées,  je n’ai eu que le temps de m’apercevoir que je préférais les gars.  Les baisers aux filles firent leur apparition catastrophique durant mon adolescence alors que j’avais 16 ans environ. 

J’étais plus fasciné, même obsédé par leur beauté de mes petits camarades. 

Tout se passait à un niveau plus sentimental. Les filles signifiaient alors castration, honte et peur des mots.

Heureusement, la vie m’a permis de remettre les choses dans une réalité plus équilibrée. Mes amours avec certaines femmes ont été non seulement agréables, mais très formatrices. Même pour un marginal , même pour un gai, les femmes ont finalement une très grande importance quant à la découverte de l’équilibre.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :