Aller au contenu principal

Radioactif 134

septembre 7, 2021

Radioactif 134

17 Septembre 2007

Suicides évités.     

C’est vrai que selon certains commentateurs,  je serais du groupe des salauds ; mais je peux affirmer que dans ma vie, certains jeunes se seraient suicidés si je n’étais pas intervenu. 

Je ne l’aurais probablement jamais fait si je n’avais pas osé auparavant essayer de combattre l’hypocrisie et le fanatisme religieux qu’affichent certains média du Québec, en essayant de faire revivre la peur entretenue par les curés sur le plan sexuel. 

Ils se disent professionnels, ils crient au droit à l’information, mais ils exagèrent tellement que leur travail est contre-productif.  Ils oublient qu’en démocratie, la Charte des droits permet aux jeunes d’avoir aussi une vie privée

Les jeunes ne sont pas la propriété des adultes.

17 Septembre 2007

La vérité a des droits.      

Ce n’est pas parce que je me prends pour un autre ou pour défier qui que ce soit que je parle de pédérastie   C’est une réalité humaine qui existera toujours.  

On n’est jamais un cas absolument unique, pourri, malade parce que l’on aime se masturber ou en partager l’expérience durant son adolescence. C’est au contraire, une vérité qui se vit de plus en plus jeune à cause des possibilités de communiquer. 

Contrairement à ce que l’on nous prêche comme dans le temps des curés,  qui nous rendaient malades avec leurs scrupules, il est possible d’être sexuellement très actif tout en étant normal.  C’est une question de libido, de la vitesse du moteur. 

J’écris sur ce sujet pour que l’on cesse de mentir.  Il existe sûrement des pédérastes psychopathes violents, mais je n’en ai jamais connu.  C’est très rare. 

Pourtant, si on écoute nos média, notre monde serait envahi par des prédateurs sexuels dangereux.  On essaie de nous faire revivre au temps du scrupule maladif du péché de la chair.  Une peur maladive du sexe.  Pourquoi ? 

C’est très payant.  Pas de statistiques affreuses : moins d’argent des gouvernements, de policiers, d’avocats, de juges, de psychologues, de journalistes, de fondations qui se nourrissent des prétendus dangers sexuels. 

Pour entretenir l’industrie du chantage comme les Américains, il faut faire croire qu’il y a danger à chacun de nos pas. 

Il faut au contraire vouloir créer des êtres libres, autonomes et créateurs.  

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :