Aller au contenu principal

Radioactif 38

mai 15, 2021

Radioactif 38

04 Août 2007

Le curé Laurencelle.        

Le curé de Barnston, l’abbé Roméo Laurencelle, était d’un tout autre genre.  À quatre pattes sur l’enseignement de l’Église, il s’est souvent pointé chez nous faire la morale à mes parents parce que nous nous tenions avec des gens d’une autre profession religieuse.  C’était particulièrement mon cas.  Galen était protestant, Raymond et son frère Robert l’étaient aussi, mais on prétendait qu’ils étaient communistes parce qu’ils étaient Belges.  Quant à la famille de Patrice, c’était des athées parce que le curé avait été mis à la porte, alors qu’il voulait leur imposer une statue de la Vierge.  Et pire encore, le père était français de France et travaillait à Radio-Canada, un repère d’homosexuels.

Mon père avait un commerce et pour s’en sortir il aurait bien voulu vendre de la bière.  Le curé a réussi à forcer la tenue de deux référendums et anéantir le projet.  Pour survivre, mon père a dû s’exiler à Magog et travailler comme concierge.  Ce sont les effets pervers de la religiosité québécoise. 

Le curé Laurencelle n’était pas qu’un bigot.  Il m’introduit à l’astronomie, un sujet qui me passionne.  Pour mieux voir les étoiles nous nous sommes même rendus sur le mont Mégantic.  Le soir, avant de nous coucher, nous nous étions vidés la vessie sur le bord de la cabane que nous occupions pour dormir.  En pleine nuit, nous fûmes réveillés par des porcs épics qui venaient ronger l’urine.  Nous en avons même poursuivi un dans un arbre.

Quand il était question d’astronomie le curé Laurencelle rayonnait comme une étoile.  Un vrai bébé.  La passion l’animait tellement dès qu’on touchait ce sujet que les yeux lui bandaient autant que moi quand je vois un beau petit gars.   Personne ne l’accusa de quoique ce soit, tout le monde savait qu’il aimait les femmes.  Mais, c’est lui qui endurera des centaines ou des milliers de confessions de mes masturbations, chaque matin avant la messe, car je voulais pouvoir communier.  Il disait que j’étais un petit volks avec un moteur de Cadillac.

14 mai 2021

Le sexe a occupé beaucoup trop d’espace dans ma petite vie et surtout dans mes livres. Dès que j’arrivais à oublier les plaisirs que cela procure, il arrivait quelque chose pour remettre ce sujet à l’avant-plan.

À tous les 20 ans environ, quand l’idée d’indépendance prenait du poids ,on trouvait une raison pour m’accuser sur le plan sexuel. Ainsi, en 1996, le juge a été plus que clair : il ne représente pas un danger pour les jeunes (j’enseignais depuis 15 ans et jamais même l’ombre d’une dénonciation, difficile d’être dangereux), mais il met en danger les institutions du pays. Ces sont les mots du juge. Difficile d’être plus clair.

Je ne nie pas être un obsédé sexuel, de vivre comme si j’avais 20 ans avec un appareillage drôlement déficitaire, mais je constate que le sexe sans amour est un plaisir très limité qui ne répond pas à la nécessité d’aimer. 

Il manque, surtout sur internet, une certaine forme de maintien dans le temps. C’est bien beau que l’on te dise physiquement magnifique, quand tu sais que ce n’est absolument pas vrai, ça flatte ton égo; mais ça n’a rien d’inspirant et de super gratifiant.

Je pourrais dire qu’il manque le toucher pour compléter la relation interpersonnelle, mais c’est plus que ça. L’apparence physique a beau avoir son importance, elle est dépourvue de l’essentiel : les sentiments. À part d’être excité, la limite dans le temps et l’espace fait en sorte que le plaisir ne dure que le temps de ce partage. À la fin , tu ne connais pas ton partenaire assez pour devenir un véritable ami.

Même l’amitié demande une certaine permanence dans les relations. C’est bien beau la liberté, mais si elle n’exige pas une certaine forme de responsabilité, elle ne conduit nulle part.  Il faut créer des liens, comme le disait le Petit Prince, sinon c’est une réalité émotive bien fascinante sur le coup, mais qui ne rime a rien très vite. Sauf, que ça permet une certaine forme de défoulement.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :