Aller au contenu principal

Radioactif 30

mai 7, 2021

Radioactif 30

31 Juillet 2007

Les anges 1.          

Tout petit, avant l’adolescence, tout allait super bien.  J’étais religieux à en faire rougir les évêques.   Je voulais être prêtre pour faire plaisir à maman et la religion coulait dans chaque geste de ma vie.  Tout était sujet à la médiation et la contemplation.  Même le corps de mes amis, mais ça n’occupait pas encore beaucoup d’espace dans ma petite tête.  Tout au plus une très forte curiosité.  

Le péché, c’était mes colères, mes jalousies qui se terminaient toujours de la même façon : je partais seul dans les champs ou le bois où j’allais maugréer après Dieu et les anges.  Je jasais avec Dieu et mon ange gardien comme avec ses meilleurs compagnons et quand ça allait mal, ils se faisaient parler dans la face.

Je voulais tout comprendre.  On parlait toujours de mystères où je n’en voyais aucun.  C’était simple, Dieu s’était manifesté à différentes époques, sous différentes formes, ajustant son message à l’évolution de l’homme.

Dieu était simplement la totalité de toutes les énergies.  L’incarnation, c’était de l’énergie compressée à un point tel que l’homme en qui elle se manifestait était à la fois homme et dieu.   Si tu étais une telle énergie, tu savais t’en servir, il était juste normal de faire des miracles.


31 Juillet 2007

Les anges 2.          

Ma première chicane avec Dieu est survenue avec la mort de mon chien. 

On l’avait placé dans le hangar en attendant de l’enterrer.  On nous avait appris à l’école que si on croyait vraiment ce que l’on demandait, on l’obtenait.  Il n’est jamais ressuscité.  Je me suis senti trahi par Dieu. 

Inutile de dire que ce doute s’est amplifié quand j’ai lu que Moïse n’avait pas pu entrer dans la terre promise parce qu’il avait frappé la montagne une fois de trop.  Dieu devenait un tyran, un maniaque de l’obéissance, incapable de saisir la fragilité de l’homme. Il n’avait plus rien d’humain. 

C’est fort probablement la raison pour laquelle je tenais tant, quand je fus plus âgé, à ce que Jésus ait eu une sexualité.  Sinon, qu’est-ce qu’un dieu connait des besoins humains ?

C’est ce qui arrive quand on mélange chair et esprit : deux entités, deux réalités, de qualité tout à fait différente qui s’interpénètrent et que les religions ont déformées pour ne pas dire diffamées.

Des gros sujets pour un petit gars, mais il en a toujours été ainsi.

7 mai 2021

Dieu. Inconscient? Énergie? Je suis. Voilà le nom qu’il a donné à Moïse. Je suis. Le grand Tout de la théorie des cordes ? Je suis. La matière n’est que cinq pourcents de la réalité de notre univers. On ne sait même pas s’il y a d’autres univers. Pourtant, tout le monde croit en Dieu sûrement parce que dès l’enfance on voit nos parents prier et on les entend nous parler de Dieu, mais malheureusement pour Dieu, on le représente toujours plus par la punition qui nous attend. 

Jeune, il fallait être catholique pour être sauvé. Cela me révoltait, car Galen était protestant et je l’aimais bien trop pour accepter qu’il soit damné. Ce fut pire avec Patrice puisque son père s’opposait à la religion et le curé disait que c’était un communiste. Mes fréquentations créaient problèmes et toujours au nom de la religion.

En ce sens, le fait d’être pédéraste (amourajeux) m’a aidé à mieux accepter la différence humaine et même à aimer davantage les étrangers. J’ai connu, grâce à cette malédiction, qui fut pour moi le summum de la beauté et du bonheur, des étrangers de toutes les races et de toutes les religions.  

La religion m’a apporté des moments de profondes méditations qui accompagnaient mes larmes, non parce que j’étais malheureux, mais parce que je ne pouvais pas contenir toute la fascination que je ressentais.

Ces extases devant la beauté ont toujours été à mon sens une certaine présence d’une réalité qui nous habite comme si on arrivait de l’intérieur à se fondre momentanément à la totalité des énergies qui nous submergent. Ce fut des moments où je me sentais près et partie de Dieu.

Malheureusement, avec l’âge, j’ai perdu cette capacité à m’émouvoir, peut-être parce je ne sens plus cette présence de la vie dans sa fluidité et que contre mon consentement j’ai cru dans l’horreur du mot péché. La honte et la culpabilité de l’adolescence ont probablement eu raison de ma naïveté d’enfance.  

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :