Aller au contenu principal

L’itinérant.

mars 8, 2020

Tous les textes ont été écrits dans les années 70et 80, sauf les trois derniers qui sont récents.

L’itinérant

Je suis l’itinérant
de première classe
privé de travail, privé d’argent
du droit de parole 
parfois même de trottoir.

Celui qu’on tchèque
qu’on étouffe
qu’on écrase
dans sa solitude.

Notre système gangrené, cancer moderne,
mangeur d’âmes fragiles,
m’apporte sur un plateau
mon seul droit : « Celui de pleurer,
si je braille sur mon passé. »

Aujourd’hui, il faut se taire, se terrer
même pour roucouler en cachette
devant des petits films pornos
regarder sans jamais les vivre.

La vie danse dans l’iPod de mon silence.
Les feux d’artifice de ma boisson
éclatent dans ma mémoire qui s’endort.

Dieu money
n’accepte pas les changements
de couches sociales
sans savoir avant
quelle sorte de compost
fera cette nouvelle merde.

Je respire l’air libre
j’aspire devenir étoile
après avoir été comète.

Le vent tornadine
siphonne mes ambitions
créant le vide parfait
de mon impuissance

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :