Aller au contenu principal

Le bohême.

février 28, 2020

Le bohème

(Version française de No where man des Beatles)
C’était un homme bohème
sans famille, sans pays
qui parcourait sans relâche
l’univers.

Par amour de la liberté
il n’apprit aucun métier
faisant mille petits travaux
par le monde.

Citoyens de la terre
ton pays est ta planète
et tous les hommes
sont ta famille.

Il fuyait toujours les guerres
pour se préserver de la haine
et conserver pour toujours son amour.

Hommes libres de la terre
pourquoi gémissez-vous
serait-ce que les hommes
sont trop méchants?

J’ai composé cette version française de « No where man » des Beatles pour l’orchestre de mes jeunes frères, les Pyramides ou les Stellaires. Ils en ont fait un disque. C’est une des rares fois où j’ai composé les paroles d’une chanson. Je n’ai malheureusement pas ce talent. La chanson était chantée par Serge, alors que Maurice jouait de la batterie. D’ailleurs, mon frère a composé l’autre chanson sur le 45 tours qui s’intitulait « Trop jeune ». Une première peine d’amour vers 16 ans. Quelle belle époque!

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :