Aller au contenu principal

L’amour stone

mars 4, 2020

L’amour stone
Quand oscille le chronomètre de ta pupille
aux volcans internes de mon cœur
mon corps albâtre à son rocher
titube aux vagues souffles de ta gorge.


Mes mains palmées de pervenches s’épongent
à la forêt fléchie au vent des marais
au crescendo de nos éjaculations.

Atmosphère osmomètre
du vertige de la vie.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :