Aller au contenu principal

Liberté ou octobre 1970

janvier 8, 2020

Pour un mot

prononcé à peine plus fort que nos délires.

Les bœufs

ont pillé nos greniers

ont mordu dans nos rêves.
Ces salauds

ont perquisitionné jusqu’à nos larmes.

 

Mais, nous sommes forts de notre vérité

plus forts que l’armée.

Nous sommes une société mise à nue

et nos cris dénoncent

deux cents ans de frustration et de misère.

 

De porteurs d’eau que nous étions

nous sommes devenus porteurs d’espoir!

 

Dans nos champs

germent des grenades de liberté

qui explosent

aux visages avariés

de nos maîtres.
Maudits êtes-vous!
Vous qui nous avez fait ramper

vous qui avez sapé jusqu’aux souvenirs de notre race.

 

Nous sommes encore debout!

Et nous crachons au visage de votre infamie

parce que l’on sait que malgré nos faiblesses…

Nous vaincrons!

Vive la liberté!

Vive le Québec libre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :