Aller au contenu principal

Quand j’étais jeune, on nous disait qu’il faut laisser sa marque quand on meurt. Ce besoin d’éternité m’a possédé durant quelques années. Je croyais m’en être débarrassé jusqu’à ce que je commence à me prendre pour un grand écrivain, donc, un gars bien important. Il m’a suffi de vivre selon ma nature profonde, c’est-à-dire pédéraste, pour que ce rêve cherche se transformer en cauchemar. Malheureusement pour le système, j’assume ce que je suis. Le hasard a fait que je n’ai pas rencontré un seul jeune garçon, seul, depuis près de 20 ans. Le plaisir sexuel a assez pris le dessus me permettant de rencontrer des hommes plus vieux que moi ,et ce, sans avoir peur d’eux contrairement à ce que l’on m’avait appris dans ma jeunesse. Aujourd’hui, je crois que les scrupuleux sont des arriérés mentaux ou du moins des névrosés. Mais, je ne leur en veux pas, ils sont ce qu’ils sont et c’est mieux ainsi. Dans la vie, chacun devrait s’occuper de soi et ne pas mettre le nez dans les affaires des autres, à moins qu’il y ait violence. L’amour devrait toujours nous guider.

juin 16, 2019
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :