Aller au contenu principal

On dit que les prisonniers doivent réfléchir sur leurs actions. Ce doit être la même chose en sursis, sauf que cette fois, on n’arrivera pas à me faire sentir coupable. J’ai raconté mon histoire dans un livre intitulé : La loi, c’est la loi. Quand ça fait leur affaire. Puisque je ne suis pas assez riche, il est évidemment introuvable pour le grand public. S’il n’y a pas de violence, « jouer aux fesses » comme on appelait ça quand j’étais jeune est un plaisir. Ceux qui dénoncent ce jeu sont habituellement ceux qui ne sont pas rendus au bout de leur expérience. Ils ne se rappellent que leur culpabilité à prendre un peu de plaisir dans la vie. Ils sont incapables de créer leur propre jugement, donc, ils obéissent aveuglément à leur religion. Ma situation de criminel endurci au plaisir me force à penser à ce que sont les initiateurs d’une morale aussi bornée qui devrait réfléchir, car, il voit le sexe en dehors du mariage comme un crime, et non, comme un plaisir, même s’il n’y a pas de violence et de domination. Il y a une différence terrible entre une sodomie et une fellation. La première (dans mon cas, en tous cas) est douloureuse. Peut-être y a-t-il moyen de rendre ça plus agréable, mais j’en doute fortement. La sodomie a été légalisée. Tous les sites pornographiques s’appliquent à nous montrer comment cela se réalise et les visages déchirés par la douleur de ceux qui l’endurent. Leurs faciès n’a rien d’un sourire épanoui. On dirait, selon leurs présentations, qu’une relation sexuelle gaie n’existe pas sans sodomie. Ce qui est de l’ignorance pure. On pourrait croire qu’en éjaculant, lors d’une masturbation ou une fellation, on ressent cette même douleur de la sodomie puisque les visages grimacent. C’est quelque chose de bien souffrant. Pourtant, c’est tout à fait le contraire. Aucun gars ne souffre en venant (éjaculant). C’est une des expériences les plus trippantes que l’on ait à vivre. Donc, il faut avouer qu’éjaculer, en se masturbant ou en se faisant masturber, est absolument jouissant. C’est le cas pour tous les mâles sur cette terre. Malheureusement, les religions nous apprennent qu’il faut souffrir pour aller au ciel. Ainsi, ce plaisir devient-il le pire ennemi de notre âme qui devra payer durant une éternité d’avoir eu un corps qui aime jouir. En nous apprenant cela, le système nous masse le cerveau en nous faisant croire qu’il faut obéir, souffrir pour le salut de l’âme, et ainsi faciliter le bon ordre social de ceux qui ont inventé cette philosophie pour mieux nous dominer individuellement. Le plaisir est un crime et la violence rend riche. C’est une réalité qui explique que tous les dirigeants du monde actuel sont très très riches.

mai 28, 2019
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :